Deux ans après le lancement par le gouvernement d'un plan d'aide aux copropriétés, le nombre d'opérations visées est presque atteint et le programme disposera de plus de financements que prévu cette année, a annoncé l'agence publique chargé de piloter l'ensemble.

« En 2020, le plan est rentré dans une phase opérationnelle avec (...) des premiers résultats concrets et prometteurs », s'est félicitée mardi dans un communiqué l'Agence nationale de l'habitat (Anah).

Ce plan avait été annoncé fin 2018. Il court sur dix ans et vise à aider le fonctionnement, la rénovation, voire la destruction puis la reconstruction, de copropriétées jugées dans une situation particulièrement difficile.

Désormais, « 51.987 logements ont été rénovés ou sont en cours de rénovation », détaille l'Anah.

C'est donc proche des objectifs de départ : 700 copropriétés, soit 60.000 logements. Le gouvernement relève même dorénavant cet objectif à 65.000.

Le plan va en effet bénéficier d'un peu plus d'argent que décidé initialement puisque, sur la seule année 2021, ses moyens vont doubler à un peu plus de 200 millions d'euros.

Cette enveloppe supplémentaire provient de crédits alloués dans le cadre du plan de relance, annoncé l'an dernier, qui vise à sortir durablement l'économie de la crise sanitaire du Covid-19.

Jusqu'à 80 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

A ce titre, « la période actuelle que nous traversons appelle à la vigilance sur les conditions d'habitat et sur la capacité à mobiliser les copropriétaires », a estimé la ministre du Logement Emmanuelle Wargon, citée dans le communiqué, qui annonce la création d'un organisme chargé de répertorier les difficultés des copropriétés à payer leurs charges.