Valeur du bien inférieure à ce que l'on doit encore à la banque

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
il y a aussi une chose qu'il faut prendre en compte, c'est que même si la bulle explose, on aura toujours notre bien, contrairement à des actions ...

?

la comparaison est hasardeuse , il est quand meme rélativement rare de voir des personnes investies en action ayant une valorisation équivalente à un bien immobilier .... ( evidement ca doit bien exister mais c'est une portion infinitésimale de la population des investisseurs.)


en tous cas ça serait bien imprudent de tout miser sur les actions.
 

VTR

Contributeur
en 2012 voyons !

il y a aussi une chose qu'il faut prendre en compte, c'est que même si la bulle explose, on aura toujours notre bien, contrairement à des actions ...

si aujourd'hui j'achète un bien à 200, et que demain il ne vaut plus que 100, ben j'y vis encore dedans, je n'ai rien perdu en usage ...
ce n'est pas le même discours qu'avec les actions "tant que je ne vends pas je n'ai rien perdu" car une action ce n'est pas matériel...

et puis avons nous les stats des loyers ? eux ont ils baissés?

Vous avez raison, c'est ce qu'on appelle la valeur intrinsèque, même si elle existe également "en principe" pour les actions à savoir la valeur de l'entreprise indépendante de celle du marché, pour l'immobilier c'est un peu plus fiable, la valeur du bien sera toujours au moins égale au coût de la construction. C'est d'ailleurs pourquoi dans certains pays, les biens immobiliers valent le coût de la construction à la vente, car il n'y pas de marché en réalité. Mais dans nos sociétés développées, on en est loin, car la valeur du marché correspond à 80% de la valeur du bien, celle du coût de la contruction correspond en fait à 10-20% du prix de vente.

Donc effectivement même si l'immobilier chutait au maximum, vous garderiez 10-20% de sa valeur. Mais c'est tout de même dérisoire...
Maintenant ce scénario est également peu probable.
 
Pour illustrer la problématique ci-dessus:



Source: blog de Marc Candelier

http://www.indicateurs-immobilier.over-blog.com/archive-01-2010.html
L'immobilier se vit à l'instant T. Nous sommes plus nombreux donc les terres sont rares, et par conséquent se loger devient plus cher. C'est toujours la loi de l'offre et de la demande. Il y a des coins de france où on peut trouver des terrains constructibles pour 10.000€, mais qui veut y vivre ? Pour y faire quoi ?

Perso, je me réfère aux prix du moment pour arbitrer. Sinon, il y a de quoi être aigri par rapport à ses grands parents.
 
Haut