Thalès - FR0000121329 HO

Jeune_padawan

Contributeur régulier
Et encore une commande pour la Rafale !
Après tant d'années d'attente, le Rafale s'exporte enfin en quantité.

Avec 80 avions à exporter, Dassault dispose d'un joli carnet de commande pour les années à venir. Ce qui profite également à Thales et Safran.
Leurs cours de bourse semble décorrélé par rapport aux perspectives et au carnet de commande des ces d'entreprises :unsure:
 

Trublion

Contributeur
Est-ce qu’on peut classer l’industrie de la défense de manière générale dans des actions de nature plus défensive ?
Je cherche à me diversifier car j’ai bcp de valeur de valeur de croissance et je trouve le cours de thalès intéressant, même s’il ne semble pas profiter de l’actualité.
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Bonjour,
Valeur de haute technologie pour les marchés de l’aérospatial, du transport, de la défense et de la sécurité, je classais volontiers Thales dans les valeurs de croissance.
Au rachat de Gemalto qui a pris beaucoup de temps, et a sans doute un peu brouillé l'image que la boite renvoie aux investisseurs, s'est superposé la pandémie causée par le coronavirus.
Et là, je me suis rendu-compte que Thales était très dépendante du marché aérien qui a été mis à l'arrêt en 2020.
Depuis, le titre ne remonte pas la pente... Pourtant, la boite engrange contrat sur contrat : 7 grands contrats de plus de 100M€ chacun ont été signés au S1 2021. C'est sans compter avec les 80 Rafale dont Thales va récupérer 20 à 25% du pactole que représente cette vente. Au bas mot, ça va sans doute se chiffrer à 2 à 3Mds€.
Rien n'y fait, Thales a modestement gagné 1,16% hier.. Il est vrai, dans un marché plutôt chahuté.
Le titre se traine sous ses multiples historiques.
Difficile de savoir comment classer le titre : Cyclique par sa forte composante sur l'aérien. Défensive par sa composante sur le secteur de la défense et de la sécurité.
Les pénuries, notamment de semi-conducteurs, doivent aussi inciter les investisseurs à rester en retrait d'une société dont les semi-conducteurs sont dans tout ce qu'ils produisent.
Je reste investi sur Thales. Même si ma ligne est modeste après des prises de profit sur le titre, je suis attentif à son actualité, et je renforcerai quand l'environnement sanitaire va enfin s'éclaircir durablement.
 

Theblueline

Contributeur régulier
Je reste investi sur Thales. Même si ma ligne est modeste après des prises de profit sur le titre, je suis attentif à son actualité, et je renforcerai quand l'environnement sanitaire va enfin s'éclaircir durablement.
+1 .... renfort que si gros décrochage. L'environnement sanitaire n'est pas prêt à s'éclaircir durablement à mon avis...
 

Trublion

Contributeur
Au rachat de Gemalto qui a pris beaucoup de temps, et a sans doute un peu brouillé l'image que la boite renvoie aux investisseurs, s'est superposé la pandémie causée par le coronavirus.
Et là, je me suis rendu-compte que Thales était très dépendante du marché aérien qui a été mis à l'arrêt en 2020.
Effectivement les fusions acquisitions c’est jamais simple et en plus le groupe fait partie d’un secteur fortement impacté par la crise sanitaire. Enchaînement de circonstances qui explique son parcours baissier depuis plus de 2 ans.
Pourtant, je trouve qu’en soi son positionnement est plus diversifié que Safran par exemple. Aéronautique, spacial, défense dans toutes ses composantes (actionnaire de Naval Group à 34% notamment).
C’est vrai que la pénurie des semi conducteurs pour un acteur des technologies de pointe est un handicap certain.
Il y a aussi cette mode des critères ESG qui doit aussi peser fortement.

Avec un cours qui est vers les 72 je trouve qu’on est vers un point d’entrée qui peut être intéressant. Il n’est toutefois pas exclu que le cours puisse glisser davantage.
 

emalupin84

Membre
J'ai profité de la petite hausse des derniers jours et ai concrétisé PV: les contrats s'accumulent mais l'action Thalès progresse lentement, peut-être freinée, comme cela a été dit sur cette discussion, par son lien avec l'armement. Cette PV renforcera les liquidités si des opportunités se présentent.
 
Haut