TEG Prêt viager hypothécaire

vivien

Contributeur régulier
Bonjour,

bonjour, dans ce dossier effectivement les frais d'expertises n'ont pas été isolés et sont à mon avis dans les frais de dossier.

Je viens d'avoir connaissance d'un autre financement de 22.000,00 Euros pour lequel la banque a perçu 860,00 Euros de frais de dossier et elle indique dans son contrat sur la ligne "Frais d'Expertise" : 0,00 ! Alors comment et par qui les frais d'expertise ont-ils été réglés ?

Pour un financement aussi faible en terme de montants la banque prend une hypothèque et envisage de capitaliser les intérêts pendant 22 ans ! A l'issue de cette période les intérêts facturés seront de 120.000,00 Euros .

Quid du devoir d'information et de conseil ?

Cdlt.
 

vivien

Contributeur régulier
Bonjour,

En Mars 2017 la Banque a fait un communiqué de presse pour informer d'une nouvelle version de son crédit viager hypothécaire. Voir ici.

On peut noter des à présent une baisse de taux considérable par rapport à ceux de 2010 - 2011/ Le nouveau taux affiché serait de 4.50 %. La non concurrence sur ce type de financement explique peut-être le coût ?
 

Rugbyman10

Nouveau membre
Bonjour,
Que pensez-vous des Clauses Abusives 212-1 et 212-2 dans le cas du manquement du TEG dans le contrat de souscription d'un prêt viager Hypothécaire par le préteur ?

Cordialement
 

vivien

Contributeur régulier
Bonjour,

dans le cas du manquement du TEG dans le contrat de souscription d'un prêt viager Hypothécaire par le préteur ?

Votre question me surprend car dans les contrats du seul Crédit Foncier que j'ai pu voir (entre 5 et 10) cette mention figurait bien, avec plusieurs éventualités de durée et en prenant en compte une valorisation du bien.

A titre d'exemple je vous donne ci-dessous un exemple

1550068498647.png

Ces informations sont aux environs de la page 6/19 dans les contrats.

Comme cela est indiqué ci-devant les taux ont fortement baissé. Baisse qui n'en fait pas pour autant un produit attractif.
Dans plusieurs cas que j'ai connus, les héritiers sont dans l'incapacité de rembourser le montant demandé, tellement les intérêts sont importants.

Dans cet exemple le bénificiaire a obtenu un prêt d'environ 290.000 Euros et à ses héritiers la banque réclamaient 620.000 Euros.

La propriété était magnifique et certains ont dû faire une bonne affaire compte tenu de l'urgence imposée par la banque.


Bonne journée.
 
Haut