"Super livrets" : quel risque ??

sictransit

Nouveau membre
Bjr,

Mon fils a hérité d'une somme d'argent au décès de sa grand-mère il y a
quelques mois. Comme il a un projet immobilier pour la fin 2006, il a
décidé en attendant de faire travailler un peu cette sommeen attendant.

N'ayant pas encore de produits type assurance vie ou PEL ou la déposer,
les Livret A et autre Codevi ont rapidement atteint leurs plafonds.
Il a donc décidé de placé le reste sur des super livrets type Cortal,
ING, CIC, etc... et depuis il jongle (assez habilement je dois le
reconnaitre) de l'un à l'autre de manière à ce que - grâce aux offres
promotionnelles régulièrement proposées - son argent travaille toujours
aux alentours de 5% (parfois plus) bruts.

Jusque là, pas grand chose à dire...

Par contre là ou j'ai plus de mal à le suivre, c'est qu'il n'a pas
choisi le prélèvement libératoire (sur les intérêts générés par ces
produits) et s'est mis en tête de ne pas non plus déclarer ces intérêts
sur sa feuille d'impôts...


Il est persuadé que les risques de se faire pincer sont minimes, mais
est incapable de m'expliquer logiquement pourquoi. Il prétend connaître
des gens qui l'ont fait aussi et qui n'ont jamais eu le moindre
controle.

Bref, je suis assez inquiet à ce sujet car la déclaration d'IR est
arrivée et je ne voudrais pas qu'il s'achemine tout droit vers un
redressement fiscal pour avoir voulu jouer au plus malin avec le fisc.

Bon il est majeur, donc il fait comme il l'entend, mais si je peux
éviter de lui faire une grosse boulette, je préfère essayer de prendre
les devants.


Ma question est simple :

Dans l'hypothèse où je n'arriverais pas à le convaincre de renoncer à
son "projet", savez-vous quels sont les risques réels de se faire
pincer dans ce type de "dissimulation" (il faut bien appeler les choses par
leur nom) ?


Quels arguments puis-je lui fournir pour lui faire prendre conscience
du risque encouru ?


Merci d'avance pour votre aide

SicTransit
 

Fred

(ancien taulier)
Ce genre de situation est du pain béni pour les impôts !
Ils ont d'un coté les déclarations des particuliers et de l'autre celui des organismes financiers. Rien de plus facile de rapprocher les 2, même avec quelques années de retard (3 ans je crois, voire plus si fraude caractérisée).
Néanmoins, avec des déclarations pré-remplies, la tentation de tricher sera moins grande.

Pour les amendes, je vous laisse chercher sur le site des impôts.
 
Haut