Fortuneo

Stratégie patrimoniale : avis et conseils pour la suite

Tornado05

Contributeur régulier
L'objectif est d'utiliser l'effet du levier via un crédit immobilier. Avec des parts en NP, pas sûr que cela soit possible, surtout, comment déduire des intérêts d'emprunt sur des loyers non perçus ?
Je ne sais pas s'il est possible de faire un prêt sur des parts de SCPI en NP par contre si cela est possible les intérêts d'emprunt pourraient être déductibles d'autres revenus locatifs. A confirmer par les forumeurs.
 

g.b

Contributeur régulier
L'objectif est d'utiliser l'effet du levier via un crédit immobilier. Avec des parts en NP, pas sûr que cela soit possible, surtout, comment déduire des intérêts d'emprunt sur des loyers non perçus ?
S'agissant de SCPI, il est difficile de trouver du crédit immobilier pour la NP de parts. Si jamais tu en trouves, non, les intérêts d'emprunt ne sont pas déductibles.
 

g.b

Contributeur régulier
exact tu ne peux déduire que si tuas d'autres revenus fonciers
Non, si l'usufruitier est soumis à l'IS, les intérêts d'emprunt ne sont pas déductibles chez le nu propriétaire, sauf si l'usufruitier est un bailleur social.
 
Dernière modification:

g.b

Contributeur régulier
Ça aurait été possible pour des investissements immo "en direct" via PERL notamment, mais pas en SCPI.

Une autre approche serait avance en AV courte durée (6 ans) puis intégration à partir de la 7e année après remboursement.
 

Tornado05

Contributeur régulier
1 partout entre Buffeto et g.b. balle au centre. Possibilité ou pas de déduire les intérêts sur d'autres revenus locatifs immobilier dans le cadre d'un prêt pour l'acquisition de parts en SCPI en NP?
 

moietmoi

Top contributeur
Possibilité ou pas de déduire les intérêts sur d'autres revenus locatifs immobilier dans le cadre d'un prêt pour l'acquisition de parts en SCPI en NP?
Que dit le bofip?
"La déduction de ces dépenses par le nu-propriétaire est en effet uniquement justifiée par le fait que l'immeuble est effectivement donné en location à titre onéreux dans des conditions normales et que le revenu correspondant est imposé au nom de l'usufruitier dans la catégorie des revenus fonciers."
Avec une exception pour le bailleur social
Bofip
".La nue-propriété de l'immeuble peut être détenue directement par une personne physique ou par l'intermédiaire d'une société civile non soumise à l'impôt sur les sociétés. Il peut notamment s'agir d'une société civile immobilière ou d'une société civile de placement immobilier (pour plus de précisions, cf BOI-RFPI-CHAMP-30-20)."
 
Haut