Stratégie de bon sens sur assurances-vie ?

Augustino

Contributeur
Personne ne sait ce que va faire la bourse dans 1 mois ou 1 an. Tout ce qu'on peut dire c'est que la prime de risque a légèrement baissé.
En parallèle, je serais preneur de votre explication sur cette "prime de risque". De quel ratio parlez vous ?
Sinon je suis curieux de votre avis sur le mouvement de panique d'aujourd'hui sur les marchés. J'appréhende que ce soit le démarrage de la correction que j'entrevoyais l'année prochaine....
 

Sluwp

Contributeur régulier
J'ai lu et relu le 220 du lien... Pas bien saisi. J'ai de toute facon demandé l'explication de cette exonération dont je ne vois pas d'autre explication que la consommation de prime versées avant 1998. Si c'est bien le cas, selon vous ce serait donc proportionnel ? Et si oui y aurait il un moyen de faire des rachats sans toucher à ces primes exonérées ? (donc uniquement sur les versements de primes post 98 ?
Sur un contrat ayant eu des versements à plusieurs dates, vous avez jusqu'à 3 compartiments. A chaque rachat vous retirez un peu de chaque compartiments. Donc impossible de cibler, sauf à avoir un contrat n'ayant eu qu'un type de versements. Ce mode de calcul est plutôt plus avantageux que le FIFO je pense.
Je partage votre point de vue... Avec tout de même une appréhension en regardant le CAC perdre un mois de bénéfice sur une news prévisible avec en parallèle le sujet en suspend Evergrande et la majorité des acteurs en bourse qui ont fait des profits énormes depuis la reprise et qui pourraient sécuriser leur PV...

Le gestionnaire pensait la même chose mais disait que certains de ses confrères voyaient tout de même une hausse encore de 400 à 500 pts sur le CAC avant correction...

Autant sur mon PEA, j'imagine gérer cela avec des ordres suiveurs pour prémunir d'un retournement, autant sur une AV surtout si peu réactive je ne sais pas du tout quelle stratégie de placement adopter....
Je pense qu'en bourse il faut obligatoirement investir à long terme et que le marché est imprévisible à court terme. A partir de là peu importe une latence de quelques jours en AV, parfois vous y gagnerez parfois vous y perdrez. Même si évidemment je préfère acheter et vendre en connaissant le prix. Enfin il faut bien distinguer la date de valeur et le délai de mise à jour de l'interface.
 
Dernière modification:

Augustino

Contributeur
Merci.

Sinon, j'ai pris connaissance des clauses bénéficiaires est ce sont celles par défaut à savoir :
"PAR PARTS EGALES MES ENFANTS NES OU A NAITRE, A DEFAUT DE L'UN DECEDE AVANT OU APRES L'ADHESION POUR SA PART SES DESCENDANTS, A DEFAUT LES SURVIVANTS, A DEFAUT MES HERITIERS"

Je suis le seul enfant et ma mère est divorcée.
Nous sommes d'accord qu'il faut faire changer ces clauses pour
mes nom, prénom, date de naissance, adresse ?
Et si oui est il ou non préférable de préciser : à mon fils unique devant ?
 

paal

Top contributeur
Merci.

Sinon, j'ai pris connaissance des clauses bénéficiaires est ce sont celles par défaut à savoir :
"PAR PARTS EGALES MES ENFANTS NES OU A NAITRE, A DEFAUT DE L'UN DECEDE AVANT OU APRES L'ADHESION POUR SA PART SES DESCENDANTS, A DEFAUT LES SURVIVANTS, A DEFAUT MES HERITIERS"
Oui, cela c'est la clause bateau proposée par tous les assureurs, mais a tout, sauf l'essentiel c'est à dire la précision ....

Je suis le seul enfant et ma mère est divorcée.
Nous sommes d'accord qu'il faut faire changer ces clauses pour
mes nom, prénom, date de naissance, adresse ?
Et j'y préfère la clause qui permet de joindre et vérifier l'identité la plus complète possible ....
Et la probabilité que deux personnes portant le même nom patronymique et le même prénom, en étant nées le même jour dans la même localité ; et comme on peut disposer d'un extrait d'acte de naissance mentionne que les deux parents aient la même identité est nulle ....

Et si oui est il ou non préférable de préciser : à mon fils unique devant ?
En imaginant que vous ne soyez pas fils unique, votre mère peut instituer comme bénéficiaire toute personne de son choix, que cette personne soit ou non héritière ; en conséquence, stipuler que vous soyez fils unique ne sert à rien de plus que votre identité ....
 

Augustino

Contributeur
Merci @paal 🙏🏽
Je vais donc faire changer cela avec prénom + nom + date de naissance + lieu de naissance.
Est-il préférable d'ajouter mon adresse actuelle et/ou mon mail et/ou mon numéro de téléphone ?
 

paal

Top contributeur
Merci @paal 🙏🏽
Je vais donc faire changer cela avec prénom + nom + date de naissance + lieu de naissance.
Est-il préférable d'ajouter mon adresse actuelle et/ou mon mail et/ou mon numéro de téléphone ?
L'adresse actuelle en complément des données d'identité devrait suffire, éventuellement avec une adresse mail ....

Après, si un contact vocal ponctuel doit avoir lieu, ce sera au gré des échanges avec l'interlocuteur, banque, assureur, notaire, etc ...
 

benjea

Contributeur régulier
L'adresse actuelle en complément des données d'identité devrait suffire, éventuellement avec une adresse mail ....
Bonjour,
D'ici 10-15 ans l'adresse peut changer... l'adresse mail aussi...
Je trouve que la clause standard est pas si mal :
"mes enfants, nés ou à naître, vivants ou représentés, à défaut à mes héritiers."
 

agra07

Contributeur régulier
Merci @paal 🙏🏽
Je vais donc faire changer cela avec prénom + nom + date de naissance + lieu de naissance.
Est-il préférable d'ajouter mon adresse actuelle et/ou mon mail et/ou mon numéro de téléphone ?
Bonjour,
Une clause précisant "mon fils unique" suivi du nom prénom date et lieu de naissance me semble correcte (je l'ai rédigée ainsi bien qu'ayant plus d'un seul enfant. Mais surtout ne pas oublier, "à défaut ses propres enfants, nés ou à naître, par parts égales entre eux" en terminant par "à défaut mes héritiers".
[Je n'avais pas lu la réponse de @benjea avant de poster; nous sommes sur la même longueur d'onde].
Pour revenir à votre questionnement principal, à savoir comment transmettre en diminuant les frais de succession, il me semble qu'il serait bon de diminuer le montant des assurances vie puisque le plafond d'abattement de 152,5k€ est largement dépassé et de placer l'excédent sur un livret d'épargne ou une autre enveloppe à définir au nom de votre mère, sur lequel elle vous ferez ensuite une donation en nue-propriété.
Pour cela, il faudrait consulter un notaire mais je pense que c'est possible; le gain ne serait toutefois pas énorme car à 76ans la nue propriété représente 70% du bien.
 
Dernière modification:

paal

Top contributeur
Bonjour,
D'ici 10-15 ans l'adresse peut changer... l'adresse mail aussi...
Je trouve que la clause standard est pas si mal :
"mes enfants, nés ou à naître, vivants ou représentés, à défaut à mes héritiers."
C'est la raison pour laquelle, il s'agit de vérifier régulièrement, la clause bénéficiaire de chaque contrat, et de l'amender en conséquence ....

Perso, je me suis organisé pour le faire à chaque changement important, et de toutes les vérifier durant l'année de chaque élection présidentielle ; c'est donc pour bientôt ....

Compte tenu des exemples qui précèdent on pourrait mettre :

Je désigne comme bénéficiaires du présent contrat, et en cas décès :
- mon fils unique Augustino VALENTIN, né le JJ/MM/19YY à Paris 75015, actuellement domicilié à Meaux (77) 103 rue Robespierre,
- à défaut et si décédé, ses enfants nés ou à naître dont Charles et Amélia , nés respectivement le .... & ....., ses enfants en représentation
- à défaut, mes héritiers ....
 

Augustino

Contributeur
J'ai un soucis de calcul sur l'assurance-vie Triplan Cardif qui a 29 ans.
En effet sur le site il est écrit :
  • Estimation du contrat : 187062,04 dont plus value 85416,66
  • Total des versements depuis l'origine : 141276,15
  • Total des rachats (capital + intérêts) : 61837,36
  • Total des versements non rachetés (capital) : 101645,38
Pourriez-vous m'aider à comprendre comment tomber sur ce chiffre de plus-value ?
Cela me permettrait de calculer la rentabilité moyenne annuelle que j'appréhende faible.

Merci
 
Haut