Société Générale et crédit immobilier : mésaventures !

caro59000

Membre
Bonjour

Je vous sollicite pour connaître votre avis sur nos mésaventures avec la Société Générale, quant au financement de notre résidence principale.

Notre situation :
Nous sommes clients à la SG depuis 15 ans, encore 3 prêts locatifs en cours, la moitié de notre épargne chez eux
Nous habitons à l'étranger pour encore 2 mois (puis rentrons en France définitivement),
mais nous sommes résidents fiscaux en France,
fonctionnaires français, mon conjoint en activité, moi en disponibilité ponctuelle (ma réintégration est enregistrée)
3 investissements locatifs
avec une bonne épargne (de quoi payer notre achat)
=> le but de ce prêt est en fait d'emprunter pour garder nos vieux PEL (2.3% nets) et un peu plus si possible (pour garder des AV qui réduisent tout de même bien le coût de l'emprunt).

Délai :
Nous avons signé le compromis de vente il y a un mois, il reste un mois avant la fin de la condition suspensive et 2 avant la signature chez le notaire.

Nos "aventures" :
Episode 1 : 1er rdv : Nous avons rencontré aussitôt notre conseiller qui était averti de notre projet, enfin plutôt sa collègue car il était en vacances. Lors de notre 1ere entrevue, elle n'avait pas étudié notre dossier car notre conseiller officiel ne l'avait pas avertie de notre demande de financement.
Nous passons donc 2 heures à faire les simulations ensemble. Plusieurs montage ressortent qui nécessitent des calculs de notre part pour choisir le plus intéressant pour nous.
Mais d'ores et déjà, la SG, vu notre résidence hors de France, ne veut pas nous prêter sur une durée supérieure à 15 ans. Et la garantie Crédit Logement n'est pas gagnée. Alors qu'elle l'a été sans problème sur nos 5 prêts passés. Ces conditions assez étonnantes, ne sont pas discutables.

Episode 2 : 2ème et dernier rdv pour avancer le dossier : photocopier les documents... La conseillère me confirme qu'il n'y a plus qu'à l'informer du montage choisi par mail - et elle de me confirmer le taux et la garantie, on a fait tout ce qu'il y avait à faire, tout roule, je peux reprendre l'avion pour l'étranger.

Episode 3 : la chute ! : J'attends, je prends mon temps aussi pour les calculs assez compliqués, je finis par la relancer car aucune confirmation ne vient : et là, la nouvelle tombe : mon conseiller qui a repris le dossier, m'annonce que j'aurais dû signer sur place la demande de prêt, et désormais les délais sont trop courts pour monter un financement chez eux ! Il faut compter un mois de délai pour l'étude du dossier, et 2 fois 10 jours d'envoi postal (1 pour la demande de prêt (?), et 2 pour l'offre).
Aucune excuse, aucune tentative de rattraper le coup. Les simulations faites seraient en plus fausses, il n'arrive pas à refaire les mêmes. Et les taux ont changé entre temps en début de mois...
Stupeur et tremblements...

Question : qui peut prédire le 4ème épisode ?
Bref, qu'en pensez-vous ?

Est-ce que d'autres clients de la SG, ou d'autres banques, rencontrent ce type de déboires ? Est-ce une question de banque, d'agence, de conseillers ?
Que me conseillez-vous ?
 

Manu215

Contributeur régulier
Bonjour,

Puisque vous êtes fonctionnaire, vous avez dû signer une "offre de prêt habitat dans le cadre de l'accord BFM". C'est le même type d'offre que j'ai signée en janvier 2017.
Bien entendu, votre situation est plus compliquée que la mienne puisque je suis en métropole, et je n'ai pas rencontré les problème que vous décrivez. J'ai tout de même constaté des lenteurs incroyables au niveau du service des prêts (3 mois pour recevoir l'offre de prêt!) ainsi qu'au niveau de l'assurance groupe (gérée par BFM) qui a mis 4 mois pour commencer les prélèvements. C'est très pratique quand on a lancé une procédure de délégation d'assurance...:confused:

Mais vous n'en êtes pas là, pour le moment, et effectivement c'est bizarre que votre nouveau conseiller ne puisse pas refaire la même simulation que sa collègue, de même qu'une simulation erronée...

Très sincèrement, je pense que c'est plutôt lié au(x) conseiller(s) de votre agence en France, bien que ceux-ci soient très dépendants du service des prêts qui visiblement est très long à réagir.
Je vous conseille de vous rapprocher du directeur de l'agence pour tenter d'avoir des éclaircissements et d'exprimer (sans vous énerver ;)) votre mécontentement.
Après, pour parler franchement, les atouts ne sont pas trop de votre côté, dans la mesure où vous n'avez signé aucune offre : de ce fait, la banque n'est engagée en rien et entre la simulation et l'offre de prêt, la banque a le droit de faire évoluer ses conditions. Ce n'est qu'une fois que vous avez reçu l'offre que la banque est engagée (mais pas vous tant que vous n'avez rien signé).

Je trouve que c'est très pénible de devoir réclamer, de devoir se battre, pour des choses qui devraient naturellement se faire par des professionnels.

Bon courage...:)
 

caro59000

Membre
Merci Manu de votre réponse.

Puisque vous êtes fonctionnaire, vous avez dû signer une "offre de prêt habitat dans le cadre de l'accord BFM". C'est le même type d'offre que j'ai signée en janvier 2017.
Et bien non, c'est justement le problème. La conseillère ne me l'a pas fait faire avant que je parte. Et il faudrait que nous signons ce document devant un conseiller ici, avec envoi postal (??).

L'erreur est humaine. Mais ce que je trouve le plus aberrant est le manque de préparation des rdv, de relai entre les conseillers sur un dossier, et surtout de ne même pas chercher à rattraper le coup ou s'excuser.

Dans votre cas, 3 mois de délai pour l'édition de l'offre, confirment la lourdeur des procédures. Mais j'imagine qu'il s'agissait d'une renégociation (mon frère aussi a eu de très longs délais), il n'y avait pas urgence comme pour nous.

J'ai l'impression qu'on est pris en étau entre des... incompétences (je suis bien obligée de le dire) au niveau local et une rigidité et lenteur de procédures au niveau du système.

On va essayer de faire bouger la situation sans s'énerver bien sûr.
Mais finalement c'est dans les situations importantes (ce n'est pas tous les jours qu'on fait un prêt pour acheter sa résidence principale) et délicates qu'on évalue le mieux un "service" et sur ce point, notre SG = 0... Pas très rassurant...
 

cedricmr

Contributeur régulier
Bonjour,
Pour ma part, j'ai traité 4 prêts immobiliers avec la SOCGEN. Deux en agences physiques puis deux avec l'agence directe (puisque l'agence la plus proche n'est ouverte que du lundi au vendredi jusqu'à 17h).
J'avais par le passé traité deux prêts en agence, avec la banque qui soutient le tennis (le premier excellent, le second... qui m'a poussé vers la SOCGEN).
Tout dépend effectivement des conseillers. A la SOCGEN, j'ai toujours eu de la chance. Sur mon second prêt en agence, dossier complet déposé le lundi, offre de prêt reçue le samedi... pour les autres, trois semaines/un mois en raison de la surcharge du service émetteur.
Pour le traitement du dossier, il est possible de faire passer les docs par la messagerie à votre conseiller. Il vous resterait à lui envoyer en courrier la demande signée.
Mais effectivement, globalement, vous serez trop court en délai (prorogation du compromis ?). Attention aussi à pouvoir produire une attestation de refus... car si vous n'avez pas officiellement déposé de demande, la clause suspensive ne pourra pas s'appliquer.
Sur l'assurance, pour compléter la réponse publiée avant, j'ai refusé de passer par la CNP (j'avais eu une expérience malheureuse) qui est l'assurance groupe proposée aux clients BFM. La SOCGEN m'a alors proposé SOGECAP.
Traitement efficace des dossiers et des surprimes (risques de santé).
Bon courage.
 

Manu215

Contributeur régulier
Dans votre cas, 3 mois de délai pour l'édition de l'offre, confirment la lourdeur des procédures. Mais j'imagine qu'il s'agissait d'une renégociation (mon frère aussi a eu de très longs délais), il n'y avait pas urgence comme pour nous.
Vous avez presque raison : pour des raisons "techniques", et pour bénéficier des taux très bas d'octobre/novembre 2016, j'ai dû renoncer à mon prêt initial (signé en 2015) et refaire un nouveau prêt, la négociation du taux étant impossible. Il n'y avait en effet aucune urgence, mais il faut dire aussi que cette période a été très chargée pour toutes les banques car les taux n'ont jamais été aussi bas qu'à ce moment-là. Vu l'enjeu, ça ne m'a pas dérangé d'attendre l'offre de prêt, ça valait plutôt le coup.

Pour vous la situation est différente. Le manque de préparation des rendez-vous que vous soulignez incombe réellement à votre conseiller. Il y en a des bons et des mauvais partout (y compris à la SG, j'en ai fait l'expérience!).
Dans votre cas, la banque devrait pouvoir aider, tout en respectant certaines contraintes réglementaires.

N'hésitez pas à contacter le directeur de l'agence, ça peut faire parfois bouger les choses : c'est ce que j'avais fait quand j'ai eu affaire à un conseiller SG tout à fait incompétent et sans doute j'm'en foutiste...:mad:... et ça avait bien été utile pour débloquer la situation. Encore faut-il que le directeur soit lui-même à l'écoute et efficace bien sûr...
 

chrishouv

Contributeur régulier
Oui comme dans tous les services, il y a des bons et mauvais.

J'en ai fait l'expérience à la SG. Ma conseillère, qui a muté depuis notre demande de prêt en 2014, n'avait pas l'air à l'aise avec une demande de prêt immobilier toute simple. Elle m'avait proposé un emprunt à taux cape. Là, je pose les questions techniques sur ce genre d'emprunt. Blocage cérébrale. Elle fait appel à sa directrice qui essaye de me faire gober que les prélèvements ne pouvaient pas être supérieurs à ceux de la simulation.
Alors rentré à la maison avec l'aide de la calculatrice de Cbanque, je fais des simulations et je constate que la directrice, soit elle m'a pris pour un gogo, soit elle ne comprenait rien aux emprunt à taux Cape.

De même pour l'assurance de ma mutuelle de la fonction publique, je n'ai pas fait appel, vu que au bout d'un mois, il n'y avait pas de réponse à une demande par mail.

Au final, nous sommes allés voir notre petite agence de la CMB, dossier bien pris en charge par un jeune conseiller dynamique.
 

Farrek

Membre
Je rejoins les avis sur la qualité du "conseiller".

Nouveau client à la SG en 2012, très bon feeling et un prêt immo aux petits oignons à l'époque. Changement de situation pro en 2016, j'ai fait face à un nouveau conseiller (l'ancienne ayant obtenu une promotion dans une autre agence) pour renégocier le crédit immo et là c'est le début de la fin.

Une offre reçue à la maison qui ne correspondait pas à la simulation faite en agence, un "conseiller" aux abonnés absents pendant plusieurs semaines malgré de nombreuses relances. Le réveil a été tardif avec une nouvelle offre qui contenait encore une erreur...

Bref, je suis parti dans une banque concurrente qui m'a fait une très bonne offre mais je m'étais encore heurté à la SG pour le décompte de remboursement anticipé. Je n'ai eu d'autres choix que de contacter leur service réclamation qui a été très réactif et compétent en débloquant la situation quasiment la semaine suivante quand on m'annonçait au moins un mois de plus en agence.
 
I

ICF62

Bonjour,

je ne reviendrai pas sur les problèmes de conseillers, on le trouve dans toutes les banques....
je ne reviendrai pas sur les délais des services de prêt, on le rencontra dans toutes les banques et ne vous plaigniez pas, moi j'ai des clients pour lesquels les dossier de prêt ont été déposés il y a 6 mois pour des rachats de prêts et les offres ne sont toujours pas éditées !!!!! et ce n'est pas à la SG

reste des incohérences dans cette approche:

vous achetez votre résidence principale.....
l'histoire de limitation à 15 ans pour la durée est une idiotie.....
de même l'absence de garantie crédit logement en est une autre.
et si en plus vous êtes adhérents à votre mutuelle fonctionnaire, vous pouvez demander la caution de votre mutuelle. (sauf MGEN qui ne donne sa caution qu'a 5 banques) ou de la MFP

par contre ce qui n'arrange pas votre dossier c'est le fait que vous preniez le "temps de réfléchir" ce qui est logique mais qui selon vos écrits me semble avoir pris plus qu'une semaine non ? et pour calculer quoi ???
de ce fait, ne vous étonnez pas que les taux aient changés entre temps (pour info ils viennent de baisser de 0.10% en ce début mai à la SG).

le fait d'être à l'étranger pendant l'achat de sa RP et du montage du dossier entraine automatiquement des délais.
et comment signer une demande de prêt si vous n'avez pas encore pris votre décision sur les modalités proposées ?

bien cordialement
 

caro59000

Membre
Bonjour ICF,

Pour répondre à vos questions :

- finalement le crédit logement est possible.
- mais impossible de faire sauter cette limite de 15ans, ridicule en soi (nous revenons sur le sol français dans 2 mois, nous achetons notre résidence principale d'ailleurs, mais la SG ne veut pas l'entendre, c'est maintenant qui compte ??)

- les calculs portaient sur les montages : il nous fallait rembourser un ou des prêts locatifs, calculer le cout total (prêts locatifs inclus) pour chaque montage, l'apport total, l'épargne disponible blablabla
Voyez, je croyais avoir arrêté ma décision, mais l'assurance fait tout basculer : si je rembourse + de prêts locatifs, le cout TOTAL et l'épargne disponible est quasi la même mais nous serons mieux assurés via le prêt résidence principal

- si j'avais su que les délais étaient si serrés, j'aurais fait mes calculs aussitôt, mais rien ne m'a été mentionné avant mon départ. Comment aurais-je pu le savoir si le conseiller, à mes demandes répétées, me répond que tout est en ordre ?

- le taux vient de baisser ? Mon conseiller m'a dit qu'il était à 1.45% sur 15 ans - comme il y a un mois pour lequel j'avais finalement obtenu 1.35, ce n'est pas cela ?

- pour d'autres banques (à distance), la résidence géographique ne semble pas poser problème, mais nous ne serons sûrs qu'une fois les offres reçues. En attendant, tout peut arriver, comme nous pouvons le voir avec la SG :(
 
I

ICF62

oui le taux à baissé de 0.10 % sur toutes les durées.

après attention, cela dépend aussi de vos revenus et si le conseiller à déjà demandé une décote sur le taux de la grille.

bien cordialement
 
Haut