Se séparer à cause de l'argent

amandelen

Membre
Je pense que, malgré le titre du poste, ce n'est définitivement pas l'argent qui les sépare mais un manque évident d'engagement et d'implication
Mais vous savez, mon futur ex pense que justement, on se sépare à cause de l'argent. D'après lui, je le quitte car il ne me donne pas d'argent. Je crois qu'il n'a pas compris la vie, c'est tout.

Manque d'implication. Oui, je pense que c'est cela. Mais si encore c'était seulement cela, je veux bien... Je vais encore me faire passer pour une bonne poire mais c'était lui qui voulait un enfant. Il est vrai que je me suis vite laisser influencer donc j'assume. Et je suis heureuse d'avoir deux beaux enfants aujourd'hui.

Mais quand je lui demandais de contribuer (financièrement ou dans les activités de famille), je vous assure qu'il me répondait avec la plus grande des convictions "Mais sans toi, j'aurais pas d'enfants." ou bien "Je m'occupe des enfants, faut bien que je sois rémunéré, non?" Il ne développait pas mais on se disputait, un dialogue de sourds.

Sa mauvaise foi se faisait crescendo. Je le quitte pour avoir la paix. Pour ne plus penser, pour ne plus me demander "Mais pourquoi ?" Et aussi, on était en train de se faire du mal. C'étaient insultes (de mon côté aussi), des piques ... Lui, tout ce qu'il me faisait, c'était son problème. Mais moi, je devenais une personne que je détestais.

Il était bloqué chez sa mère. Il a réussi à sortir en s'installant avec moi. Sa mère ne voulait pas qu'il fasse d'études et elle ne voulait pas qu'il arrête son travail alimentaire. Il a voulu démissionner et compter sur moi, j'avais accepté dans la minute. J'avais accepté de faire un enfant au bout d'un an de relation.

Heureusement, dans l'histoire, je suis restée indépendante et je n'ai pas abandonné ma carrière pour les enfants. Pour la pension, je ne la demanderai pas. Je suis traumatisée, je veux plus jamais parler d'argent avec lui. Je veux la paix.

Je lui ai annoncé que je résiliais son abonnement mobile (à mon nom) et que j'allais bloquer les prélèvements de sa mutuelle. Et aussi, les écrans de son ordinateur m'appartiennent et j'en ai besoin donc je vais les reprendre. Sa soeur m'a appelée, elle trouve tout cela trop choquant de ma part. :/
 
La séparation n'est jamais facile, tant pour celui qui se fait quitter que pour celui qui part.
Tu auras des doutes, tu auras des âmes certainement bien intentionnées qui te donneront des conseils, tu feras face à de l'incompréhension...mais toi seule peut faire ces choix.
Tu sais visiblement gérer ton foyer, tes enfants et ton travail.
Aie confiance en toi!
 

Sop74

Contributeur
Mais vous savez, mon futur ex pense que justement, on se sépare à cause de l'argent. D'après lui, je le quitte car il ne me donne pas d'argent. Je crois qu'il n'a pas compris la vie, c'est tout.

Manque d'implication. Oui, je pense que c'est cela. Mais si encore c'était seulement cela, je veux bien... Je vais encore me faire passer pour une bonne poire mais c'était lui qui voulait un enfant. Il est vrai que je me suis vite laisser influencer donc j'assume. Et je suis heureuse d'avoir deux beaux enfants aujourd'hui.

Mais quand je lui demandais de contribuer (financièrement ou dans les activités de famille), je vous assure qu'il me répondait avec la plus grande des convictions "Mais sans toi, j'aurais pas d'enfants." ou bien "Je m'occupe des enfants, faut bien que je sois rémunéré, non?" Il ne développait pas mais on se disputait, un dialogue de sourds.

Sa mauvaise foi se faisait crescendo. Je le quitte pour avoir la paix. Pour ne plus penser, pour ne plus me demander "Mais pourquoi ?" Et aussi, on était en train de se faire du mal. C'étaient insultes (de mon côté aussi), des piques ... Lui, tout ce qu'il me faisait, c'était son problème. Mais moi, je devenais une personne que je détestais.

Il était bloqué chez sa mère. Il a réussi à sortir en s'installant avec moi. Sa mère ne voulait pas qu'il fasse d'études et elle ne voulait pas qu'il arrête son travail alimentaire. Il a voulu démissionner et compter sur moi, j'avais accepté dans la minute. J'avais accepté de faire un enfant au bout d'un an de relation.

Heureusement, dans l'histoire, je suis restée indépendante et je n'ai pas abandonné ma carrière pour les enfants. Pour la pension, je ne la demanderai pas. Je suis traumatisée, je veux plus jamais parler d'argent avec lui. Je veux la paix.

Je lui ai annoncé que je résiliais son abonnement mobile (à mon nom) et que j'allais bloquer les prélèvements de sa mutuelle. Et aussi, les écrans de son ordinateur m'appartiennent et j'en ai besoin donc je vais les reprendre. Sa soeur m'a appelée, elle trouve tout cela trop choquant de ma part. :/
Dans ce genre de cas la famille n'est jamais objective. N'en tiens pas compte. Fais ce tu penses être le mieux pour toi et les enfants. Vous vous séparez, maintenant chacun votre vie. Tu n'as plus à exiger quoi que ce soit de lui et bien sûr lui non plus de toi. S'il décide à l'avenir de s'impliquer pour les enfants ne lui mets pas des bâtons dans les roues mais s'il ne le fait pas malheusement tu n'y peux rien donc ça ne doit donc plus être ton problème. Les gens sont comme ils sont on ne peut les changer. Seuls eux peuvent évoluer mais que s'ils le décident eux même.
 

D1791

Nouveau membre
A la lecture de votre récit je n'ai qu'un seuil conseil qui me vienne en tête :
lisez le livre "Les manipulateurs sont parmi nous" d'Isabelle Nazare-Aga, faites le test des 30 questions. Si vous arrivez à un résultat élevé, et si vous avez encore un doute, approfondissez en lisant "Les manipulateurs et l'amour" du même auteur.

Pas certain que vous ayez besoin de lire le second livre...
 
Haut