SCPI dans un contrat d'assurance vie ?

moietmoi

Top contributeur
Bonjour,

au sujet des scpi dans un contrat d'assurance vie:
Qu'en pensez vous ? En cas de chute du taux du d'intérêt (< à celui du taux euros) y a t'il possibilité de rapidement céder ses parts ?

les scpi sont de l'immobilier, donc chute du taux, cela veut dire, entre autre que le gestionnaire n'arrive pas à louer les m² de bureaux, commerces, ou appartements, qu'il a en gestion;; ou alors qu'il a fait une mauvaise affaire: achat d'un bien immobilier au dessus du bon seuil de rentabilité, ou que le marché de l'immobilier a changé et que le gestionnaire vend à perte les immeubles achetés préalablement...
tous ces paramêtres font la différence entre les scpi et leurs rendements....mais si les taux de rendements chutent en dessous de ce que peuvent râpporter les fonds euros, alors, c 'est qu'il y a vraiment crise grave...donc vente en masse des parts de scpi, affluence sur le marché et baisse des prix ,donc difficulté de vendre car pas d 'acheteur..mais

l'un des avantages des scpi dans un contrat d'assurance vie , c 'est que vous n 'avez pas a vous soucier du moment ou la vente de la part de scpi se fait; vous demandez un rachat partiel par exemple et c'est l affaire de l assureur de vendre;
 
Dernière modification:
U

user28029

A la fois critiquable et défendable .. (comme toujours ?)

A 22 ans, prendre des risques c'est quoi ? c'est certes perdre de l'argent que l'on a pas immédiatement besoin (comme tu as dit, pas de famille, études, prêt ou autre à charge), mais c'est aussi retarder retarder son investissement immobilier en cas de perte et donc repousser "sa totale indépendance" (tout dépend là aussi de la définition que l'on se fait à "indépendance")


Je n'ai pas vu que Benjamin avait un quelconque projet d'investissement immobilier à court ou moyen terme ?

"Prendre des risques" ce n'est pas "perdre de l'argent". Prendre des risques c'est accepter la probabilité d'en perdre à court terme contre la probabilité d'en gagner à moyen ou long terme, et d'en gagner significativement plus qu'en investissant sur des supports sans risque.

La condition c'est donc bien d'avoir un horizon de placement lointain. Ce qui est généralement le cas quand on a 22 ans.
A 22 ans on a une capacité de travail élevée, on peut donc espérer une hausse significative de ses revenus pendant les 10 ans qui viennent (voilà pour financer un bien immobilier notamment via un crédit).
A 22 ans on a relavivement peu d'épargne donc le risque de perte est limité,
A 22 ans on dépense moins qu'à 40 ans (à 20 ans on peut voyager en mode roots, à 40 ans c'est plus rare)
A 22 ans on a moins de frais de santé, etc.

Si vous ne prenez pas de risque à 22 ans vous n'en prendrez jamais. Ceci est valable pour vos investissements aussi.
 
Merci pour les conseils et les éclaircissements kzg.
J'ai tout de même 40K à investir, une belle somme pour 22 ans. Vers quels placements plus offensifs je peux me tourner ?
 
U

user28029

Merci pour les conseils et les éclaircissements kzg.
J'ai tout de même 40K à investir, une belle somme pour 22 ans. Vers quels placements plus offensifs je peux me tourner ?

- 15k€ sur un PEA, investis sur des tracker indices CAC40 ou autre
- 15k€ sur une assurance vie, sur des unités de compte (6k€ sur des fonds europe/us, 3k€ sur des fonds asie/émergents) sur laquelle vous effectuerez ensuite des versements réguliers si vous avez une capacité d'épargne.
- 10k€ sur un PEL sur lequel vous ferez aussi des versements réguliers (attention là c'est obligatoire).
Au global vous êtes à 40% (livret A+PEL) sur de l'épargne sécurisée, à 60% sur la bourse, via des fonds ou indices, et vous "prenez date" sur 3 enveloppes fiscales dans lesquelles vous pourrez piocher le moment venu (par exemple l'assurance vie dans 8 ans deviendra de l'épargne disponible et viendra idéalement constituer un apport personnel en vue d'un achat immobilier)
 
Ah ouais ça fait tout de suite un peu "peur" pour un néophyte. Ce n'est vraiment pas le genre de placement que j'envisageais ...
Je vais prendre le temps de réfléchir.
 
U

user28029

Ah ouais ça fait tout de suite un peu "peur" pour un néophyte. Ce n'est vraiment pas le genre de placement que j'envisageais ...
Je vais prendre le temps de réfléchir.

:p Ca ne mord pas ces choses-là !
Mais vous avez raison de prendre le temps de réfléchir.
Comme je le conseille souvent (même si ce vertueux conseil n'est pas toujours apprécié à sa juste valeur) quand on ne comprend pas, on n'investit pas. On prend d'abord le temps de comprendre - comment fonctionne le produit, est-ce que cela correspond bien à ses objectifs et son profil d'investisseur, et si c'est le cas, alors on y va.

Un peu de lecture
CBanque > Accueil > Placements > Assurance-vie
Sicav et fonds communs de placement
 
Haut