SCI ou SCPI dans une Assurance Vie ?

Zilliq

Membre
Bonjour à toutes et tous,
Tout nouveau dans ce domaine j'ai lu et relu de nombreuses pages sur le sujet mais difficile de faire le tri
Je vais bientôt avoir des liquidités me permettant de mettre environ 15 000 euros dans une assurance vie (Linxea Avenir en l’occurrence)
Ma question simple, et compliquée, est vaut il mieux les investir dans une SCPI ou dans une SCI ?

Avec des avantages et inconvénients que j'espère avoir compris:
Une SCPI procure un dividende annuel qui potentiellement le moment venu pourra être récupéré en rachat partiel. Inconvénient majeur : Les frais plus importants qu'une SCI
Pour la SCI c'est la valeur de la part qui augmente et il n'y a donc pas de dividende annuel. Il faut "revendre" ses parts de SCI pour "récupérer" de l'argent. Avantage : Moins de frais qu'une SCI (Mais quid de la possibilité/facilité de la revente?)

En espérant avoir été clair et j'espère avoir bien compris

Je vous remercie de vos avis et conseils
 

jmi12

Contributeur régulier
Personnellement, j'ai encore des parts de la SCI Capimmo, même si je me suis pas mal allégé, par crainte de la baisse des rendements immobiliers suite à la pandémie du COVID 19.
L'intérêt des SCI en assurance-vie me semble justement résider dans la facilité de revente de ces UC. Pour CAPIMMO que je connais, la valorisation est hebdomadaire en date de valeur du vendredi avec publication du cours le lundi suivant. Chez Fortunéo, la demande de vente ou d'arbitrage en ligne doit intervenir au plus tard le mercredi, avant 19h je crois, pour obtenir une valorisation au vendredi.
Sinon, à part les frais de 2% prélevés lors de l'acquisition, il n'y a aucun autre frais payé par le souscripteur, notamment lors de la revente ou de l'arbitrage, si ce n'est, bien sûr, les frais de gestion des UC, soit 0.75% par an chez Fortunéo.
La facilité de revente et donc la relative liquidité me semblent être intéressants, en période troublée, où il vaut mieux pouvoir réagir rapidement aux aléas de la conjoncture.
 

Zilliq

Membre
Merci jmi12,
Et donc effectivement pas de dividende annuel mais un retrait partiel par revente des parts de SCI c'est bien ça ?
Après pour ce qui est du choc face au covid je pense que c'est kif entre les SCI et les SCPI a priori
 

jmi12

Contributeur régulier
Merci jmi12,
Et donc effectivement pas de dividende annuel mais un retrait partiel par revente des parts de SCI c'est bien ça ?
Après pour ce qui est du choc face au covid je pense que c'est kif entre les SCI et les SCPI a priori
Tout à fait. Pas de dividende. Le profit éventuel, pas mauvais jusqu'à présent, se fait via l'augmentation de la valorisation de la part. Pour ce qui est du risque lié au Covid, je ne pense pas qu'il y ait de grosses différences, puisqu'il s'agit, dans les 2 cas, de sociétés à prépondérance immobilière. Il me semble toutefois que la statut de la SCI offre, par rapport aux SCPI dont la gestion est réglementée, plus de latitude aux gérants, permettant ainsi une diversification des actifs plus grande et plus de réactivité face aux aléas.
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Et donc effectivement pas de dividende annuel mais un retrait partiel par revente des parts de SCI c'est bien ça ?
Bonjour,
Il y a bien un dividende, mais il est capitalisé. Il est directement réinvesti dans la SCI.
L'avantage se situe, à mon avis, dans les frais qui ne sont que de 2%, ce qui permet une revente relativement rapide sans perdre sur son placement. Il faut compter autour de 6 mois pour amortir les frais.
La valorisation est hebdo, on est plus dans une logique UC que dans un investissement pierre qui appartient au temps long.
N'étant propriétaire de rien en AV, je préfère la SCPI en direct et loger une SCI en AV.

Après pour ce qui est du choc face au covid je pense que c'est kif entre les SCI et les SCPI a priori
La SCI mutualise les risques en étant investie sur plusieurs SCPI et sur de l'immo en direct.
Une SCPI, selon son secteur d'investissement, elle risque de prendre un peu l'eau (d'après quelques résultats que j'ai vu ce matin) ces prochains temps.
Par contre, elle a aussi une petite poche foncière cotées.... Qui ont un peu plombé la perf de la SCI cette année suite au krach de mars : seulement +046% depuis le 1er janvier, alors que la SCI aurait dû délivrer du +2%.
 

Zilliq

Membre
Merci poam536 cela conforte ma préférence sur les SCI, même si comme on le sait il y en a très peu
Tu dirais donc que 15 000 euros en SCI plutôt qu'en SCPI voire SCI/SCPI n'est pas une ineptie ?
 

CharlyBgood

Contributeur régulier
Tu dirais donc que 15 000 euros en SCI plutôt qu'en SCPI voire SCI/SCPI n'est pas une ineptie ?
Moi je dirais non, pas une ineptie factuellement.

En revanche miser sur une seule classe d'actifs (en l'occurrence l'immo), me paraît en tout temps (pas qu'en cette période Covid), être en soi porteur de risques.
 

agra07

Contributeur régulier
Bonjour,
N'étant propriétaire de rien en AV, je préfère la SCPI en direct et loger une SCI en AV.
Dans la comparaison des SCPI en AV ou en direct on peut signaler aussi la différence de fiscalité des revenus, mais le choix de @Zilliq s'est manifestement porté sur l'AV offrant une plus grande facilité de revente (ou plutôt de rachats partiels d'UC).
 
Haut