Rupture commerciale avec un courtier d'av.

Bonjour à la communauté,

Titulaire d'un contrat d'assurance-vie, j'ai eu la désagréable surprise
de recevoir un Email de mon courtier (intermédiaire financier) qui
m'informe "rompre" la relation commerciale qui nous lie, et m'invite
à me rapprocher de l'assureur afin qu'il m'attribue un nouveau courtier.

Je précise que ce courtier ne cesse pas son activité pour autant.

C'est effectivement un contrat sur lequel j'ai fait peu d'opérations, et
par conséquent j'ai cru comprendre que je ne suis pas "rentable"
pour lui.

Ma question est la suivante: cela vous est-il déjà arrivé, et surtout
est-ce bien légal, d'autant plus qu'aucun préavis n'est précisé.

Merci pour vos témoignages,

Pierre.
 

moietmoi

Top contributeur
Bonjour,
Email de mon courtier (intermédiaire financier) qui
m'informe "rompre" la relation commerciale qui nous lie
si il s'agit d'un courtier, vous l'avez chargé d'une mission, en général celle de trouver, en fonction de votre profil, une solution a un problème posé;
cette mission a été définie par contrat, et la présentation des solutions possibles a due aussi être fait par écrit, même si la relation était téléphonique ou par mail;
Il faudrait se référer au contrat de mission; en général la mission s'arrête lorsque vous avez signé le contrat élaboré et choisi, sauf si la compagnie a chargé le courtier de missions complémentaires normalement traitées par la compagnie, ce dont le courtier à l'obligation de vous informer;
S'agit il d'un courtier ou d'un agent?
 

baboune

Modérateur
Staff MoneyVox
il a peut être tout simplement interrompu sa relation avec la compagnie en question
de ce fait il ne peut plus gérer votre contrat

Cdt
 
il a peut être tout simplement interrompu sa relation avec la compagnie en question
de ce fait il ne peut plus gérer votre contrat

Cdt
Bonjour Baboune,

J'y ai pensé mais malheureusement, de la façon dont est tournée la lettre, cela ne me
semble pas le cas.

Cdt
 
Bonjour,

si il s'agit d'un courtier, vous l'avez chargé d'une mission, en général celle de trouver, en fonction de votre profil, une solution a un problème posé;
cette mission a été définie par contrat, et la présentation des solutions possibles a due aussi être fait par écrit, même si la relation était téléphonique ou par mail;
Il faudrait se référer au contrat de mission; en général la mission s'arrête lorsque vous avez signé le contrat élaboré et choisi, sauf si la compagnie a chargé le courtier de missions complémentaires normalement traitées par la compagnie, ce dont le courtier à l'obligation de vous informer;
S'agit il d'un courtier ou d'un agent?
Bonjour Moietmoi,

Effectivement, il doit s'agir d'un agent et non d'un courtier. Cet agent m'a été attribué par la compagnie d'assurance lors de la souscription et son nom figure sur tous les relevés en tant qu'interlocuteur et conseiller.

Cdt,

Pierre.
 
mais ceci n'a pas une grande importance puisqu'en fait l'important dans l'histoire c'est ...l'assureur .
Certes...mais imaginons que vous vous rendiez chez votre garagiste habituel et que ce dernier vous informe que dorénavant il ne souhaite plus s'occuper de l'entretien de votre voiture. Quelle serait votre réaction?

Alors certes, des garagistes il y en a des paquets...mais vous seriez pour le moins abasourdi, non?

Cdt,

Pierre.
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
...mais vous seriez pour le moins abasourdi, non?
je lui rappellerais que le client que tu perds aujourd'hui est peut etre celui qui t'aurait fait vivre demain ......

mais pourquoi poursuivre une relation commerciale si l'une des 2 parties n'en est pas satisfaite .
 

Softy

Contributeur
Certes...mais imaginons que vous vous rendiez chez votre garagiste habituel et que ce dernier vous informe que dorénavant il ne souhaite plus s'occuper de l'entretien de votre voiture. Quelle serait votre réaction?

Alors certes, des garagistes il y en a des paquets...mais vous seriez pour le moins abasourdi, non?

Cdt,

Pierre.
Bonsoir, pourquoi ne pas simplement lui demander pour quelle raison il souhaite rompre la relation ?
Si vous lui dites en même temps que vous ne vous opposez pas à sa décision mais que vous souhaitez juste en connaître le motif, il y a des chances qu'il vous réponde.
Même si votre contrat ne lui rapporte quasiment rien, il ne lui fait pas perdre de l'argent pour autant et à terme il pourrait devenir plus rentable donc ce motif selon lequel votre contrat n'est pas assez rentable n'est pas cohérent.
Je ne connais pas la raison de son courrier mais je pense qu'il n'a pas le choix car un commercial ne rompt jamais une relation sans y être contraint.
 

SUN

Contributeur régulier
Certes...mais imaginons que vous vous rendiez chez votre garagiste habituel et que ce dernier vous informe que dorénavant il ne souhaite plus s'occuper de l'entretien de votre voiture. Quelle serait votre réaction?

Alors certes, des garagistes il y en a des paquets...mais vous seriez pour le moins abasourdi, non?

Cdt,

Pierre.
Bonsoir

Vu l’époque dans laquelle on vit, plus rien ne me choque et il faut s’attendre à tout.

Il faut avoir une certaine capacité d’adaptation et ne plus s’offusquer dès qu’il y a un contre temps. Il faut laisser les sentiments de côté et si ce courtier ne veut plus de vous, c’est qu’il a ses raisons...

Cela s’appelle la résilience....

Vous trouvez normal d’avoir le choix du commençant, mais anormal qu’un commerçant n’ai pas le choix de son client.
 
Dernière modification:
Haut