Réméré bien plus intéressant que défiscalisation

becker

Membre
Bonjour,
Quelqu'un s'intéresse t'il aux opérations de réméré ?
J'ai commencé en 2006 mais je suis étonné de voir que peu de personnes ont l'air de connaître.
Ce sont pourtant des opérations rapides, garanties par un acte notarié et d'un rapport très important.
 

ciloubette

Nouveau membre
Je ne connaissais pas mais effectivement, avec la description de l'autre conversation, ça parait vraiment intéressant.
On peut avoir plus de précision sur le financement? (je ne comprends pas quand on dit qu'on n'a pas de pb de crédit avec les banques dans ce genre d'opérations)
 

becker

Membre
Je ne connaissais pas mais effectivement, avec la description de l'autre conversation, ça parait vraiment intéressant.
On peut avoir plus de précision sur le financement? (je ne comprends pas quand on dit qu'on n'a pas de pb de crédit avec les banques dans ce genre d'opérations)
Bonjour Ciloubette,
Ces opérations sont financées soit sur fonds propres, soit par des concours bancaires de type in-fine ou relais. Ces prêts peuvent être remboursés à tout moment sans donner lieu à indemnités. Si le réméré est prévu par exemple sur 18 mois maximum, il conviendra de choisir un financement sur 24 mois pour garder une marge de manoeuvre suffisante.
Ceci étant, les banques ne sont apparemment pas très friandes de ce genre de dossier pour des raisons qui seraient trop longues à expliquer ici. Elles se baseront donc sur vos éléments de patrimoine ou de revenus pour accepter ou non votre dossier. La garantie demandée sera une IPPD ou une hypothèque conventionnelle portant sur le bien acheté mais pourra être assortie selon le cas et l'importance de l'engagement, d'une garantie personnelle de l'emprunteur.
Bien cordialement.
MB
 

Gagarine

Contributeur régulier
Bonjour,

Comment du réméré peut-il avoir un rapport important. J'ai cru comprendre que ce type d'opération avait pour objectif d'aider un propriétaire surendetté, non ? Le réméré lui permet de vendre son bien, de rembourser ses dettes, puis de rachetter son bien. J'imagine que la plus-value se fait entre le prix auquel vous achetez le bien et le prix auquel vous le revendez au propriétaire en difficulté. Est-ce purement immoral ou y a-t-il une astuce que je n'aurais pas saisie ?

Cordialement
 

becker

Membre
Bonjour Gagarine,

Vous avez raison de soulever ce point car c'est l' idée qui vient immédiatement à l'esprit lorsqu'on réalise pour la première fois ce type d'opération dans le contexte que vous évoquez.
C'est loin d'être le seul champ d'application du dispositif de réméré qui est aussi très utilisé par les banques et les grandes entreprises dans le domaine de la cession de créances et de la stabilisation des taux.
Pour ce qui est des personnes surendettées qui vendent leur bien à réméré, ils le rachètent effectivement plus cher puisqu'une marge à la revente est prévue pour l'investisseur. En outre, les vendeurs continuent à occuper la maison qu'ils vendent et versent, à ce titre, une indemnité d'occupation qui est l'équivalent d'un loyer. Ces deux composantes déterminent le rapport de l'opération.
A vous lire, étant donné qu'il n'y a pas d'autre "astuce", vous considérez sans doute ceci comme immoral. Je ne suis pas certain que cette notion ait vraiment sa place dans un tel forum, mais je respecte totalement votre perception de la chose.

Certains pourtant, et je suis de ceux-là, considèrent comme anormal que des créanciers mécontents, sociétés de financement ou plus rarement banques, puissent mettre des familles entières à la rue pour vendre leurs biens à vil prix. Ceci sans offrir d'alternative de refinancement. J'ajoute que n'importe quel prêt revolving consenti par ces mêmes créanciers et à l'origine, très souvent, de la spirale du surendettement, coûte encore beaucoup plus cher qu'un réméré. On n'entend pourtant pas beaucoup parler de morale à ce sujet...

Il y a donc là un territoire pour les investisseurs, que vous avez absolument le droit de considérer comme immoral, mais qui permet pourtant à beaucoup de gens de se sortir du surendettement. Le respect d'une éthique très stricte dans le montage de ces dossiers fait que généralement toutes les parties sont parfaitement satisfaites.

Je ne me pose nullement en philanthrope mais bien en financier et les règles sont toujours clairement exposées dans le cadre d'un réméré. Je maintiens cependant qu'il est extrêmement gratifiant de gagner de l'argent tout en redonnant l'espoir et le sourire à des gens qui, sans votre intervention, sont ruinés. C'est, à mon sens, un fait de société, lié à la frénésie de consommation, et qui ne peut pas être approché simplement en termes de morale ni du seul côté de l'investisseur. Le réméré représente une solution mais il faut aussi considérer les causes du problème si l'on veut philosopher sur la question.

Bien sincèrement vôtre.
 

Gagarine

Contributeur régulier
Aïe aïe aïe!!!
Désolé mais je ne peux absolument pas cautionner un tel raisonnement !
Effectivement les sociétés de créditrevolving sont biens souvent à l'origine du surrendettement. J'en ai d'ailleurs fait les frais via un locataire mis en faillite personnelle...
Mais l'argument du "moins pire" n'est pas recevable. Comment peut-on se justifier ainsi ? Ce n'est pas le réméré que je remets en cause mais l'utilisation qu'en font apparement certains financiers. Un peu comme si les pompiers vous faisez signer un chèque avant d'etteindre l'incendie qui ravage votre maison en avancant: "C'est ça ou alors on laisse bruler votre maison". Intolérable.
Chacun à des devoirs et un role à jouer dans la vie sociale de ce pays. Mais je vois que l'on ait pas encore sortie de la m***
Finance sans conscience n'est que ruine de l'âme
 

becker

Membre
Merci de votre réponse Gagarine.
Il est visible, en tous cas pour moi, que vous n'avez pas eu souvent connaissance de tels dossiers, et peut-être même jamais. Je considère donc qu'il manque quelques rouages à la belle mécanique de votre raisonnement et à votre philosophie rudimentaire. Partant, je ne souhaite pas polémiquer plus avant puisqu'à l'évidence votre position est bien arrêtée.
J'ai eu de très longs et fréquents entretiens avec des gens surendettés, ils ne raisonnent vraiment pas comme vous. S'ils se lancent dans une vente à réméré, croyez-moi, ils savent parfaitement comment et pourquoi.
Bien à vous. :rolleyes:
 

christianR

Contributeur régulier
Bonjour Becker
vous êtes un particulier ayant souscrit un réméré à titre personnel ou un vendeur de reméré immobilier ?
Vous avez l'air de bien connaitre la question...
 

becker

Membre
Bonjour Christian,
J'ai monté des dossiers pour moi en tant que particulier.
Compte-tenu du nombre élevé de demandes qui me parviennent, je suis passé au stade professionnel et je suis en train de mettre en place un réseau d'investisseurs pour pouvoir répondre très rapidement aux demandes.
 
Haut