Recherche propriétaire jardins ramel à bagneres de luchon

MD210

Nouveau membre
Nous sommes en contact avec des propriétaires de bagnières, et l'un d'eux nous a communiqué les coordonnées d'un avocat qui est maître ************ Celui-ci nous a dit qu'il fallait se réunir à plusieurs propriétaires pour avoir + de poids et diminuer les coûts
 
Dernière modification par un modérateur:

lyson77

Nouveau membre
Propriétaire aux Jardins de Ramel à Bagnères de Luchon, j'ai pris le soin de lire tous vos messages avant de me decider à y répondre. Ces messages sont tour à tour inquiets, accusateurs, proceduriers et beaucoup incitent à ne pas signer l'avenant au bail proposé par MLHR.
Il faut savoir que si ML ne reçoit pas au moins 2/3 de réponses positives le bail sera rompu et des milliers de proprietaires vont se retrouver avec des problèmes énormes (remboursement de TVA, des avantages fiscaux et du pret).
Certains vont s'engager dans un procès contre ML (qui peut durer quelques annèes ) avec des honoraires d'avocat à payer, mais surtout avec un bien qui risque de rester vacant donc non entretenu et qui va pérécliter.
D'autres vont rechercher un autre exploitant: bonne chance!
Les repreneurs potentiels qui ne sont pas philantropes vont attendre le terme de un an pour proposer des reprises de bail à des conditions inacceptables mais que nous serons évidemment obligés d'accepter faute de temps.
Une personne sur ce forum a écrit qu'il a été contacter par un éventuel repreneur mais il omet de nous dire à quelles conditions!!!!!!
Je ne me pose pas comme défenseur de ML mais je constate qu'on nous demande de choisir entre la grippe( peut ètre aviaire) la peste ou le choléra.
 

Philou67

Contributeur
Bienvenue sur le forum lyson77,

tout d'abord, une question : où avez vous lu qu'il faudrait 2/3 (66%) de réponses positives pour que le bail ne soit pas rompu o_O ???

Ensuite, pourquoi s'adresser à un avocat : pour grimper d'un ou plusieurs rangs dans la liste des créanciers d'une part, et pour montrer au fisc que, le jour où MLHR met les clés sous la porte, nous nous préoccupions de notre bien et le montage fiscale se casse la figure par le fait du gestionnaire & non du nôtre.

Enfin, il n'a jamais été écrit que trouver un repreneur serait une partie de plaisir... mais si c'est la seule solution, il faut bien la préparer & c'est la tâche à laquelle s'est attelée la plupart, sinon toutes, des associations de copropriétaires de RT.

PS : il ne faudrait pas croire tout ce que raconte les commerciaux de MLHR ;)
 

gogo

Contributeur
tout a fait d'accord avec philou, il faut que justice passe nous sommes de plus en plus nombreux à nous battre contre ce scandale
 

stunt38

Contributeur régulier
UP d'infos sur cette discussion

2 objectifs (pas nouveaux d'ailleurs) : éviter que les taupes des gestionnaires ne trouvent les discussions les concernant via un moteur de recherche et ne pas diffamer
 

Valcroze

Membre
Un bail est un contrat entre deux signataires, il peut être dénoncé à l'échéance, à moins qu'il n'y ait tacite reconduction auquel cas la dénonciation doit être faite 6 mois avant l'échéance par lettre RAR.

En conséquence l'histoire des 70% ou 666% est a vérifier, est-ce expressément stipulé dans le bail que chacun a signé ?
Dans le cas contraire il est effectif aux conditions énoncées jusqu'à l'échéance.

MLHR veut manifestement renégocier les bails de façon globale, ils sont en tort puisque les bails ont été signé avec un argumentaire de rentabilité qu'ils ont avancé et remettent en cause aujourd'hui. Il faudrait plus d'arguments, en l'occurrence à minima l'analyse de leur gestion touristique, non pas par beaux graphiques mais état des comptes validés par un expert comptable présenté en AG des propriétaires par site.

Et même à cette condition les propriétaires peuvent exiger le respect des bails.

MLHR a des problèmes depuis plusieurs années avec sa filiale de location qui fonctionne mal, ne sait pas gérer, bref qui est la véritable coupable. La salution pour eux la mettre en faillite et :
- soit revendre les bails à un gestionnaire, et plus les dus de location aux propriétaires seront bas et plus la revente sera facile.
- soit reconstruire une autre filiale faisant la même chose mais avec des bails modifiés donc une meilleure situation au départ, si c'est avec les mêmes principes de gestion cela n'ira pas mieux.

La procédure actuelle pourrait être valable si MLHR dénonçait par lettre RAR tous les bails, en dehors de toute échéance, les propriétaires seraient en droit de demander des dommages pour rupture de bail, c'est pour eux la faillite du groupe entier assuré.

La procédure utilisée en amenant les bailleurs à signer un document reçu par internet, met les bailleurs dans la situation d'être les demandeurs de modification des bails, et MLHR en position d'accepter, donc c'est le bailleur qui rompt.

Si le bailleur signe il ne pourra plus rien faire contre MLHR et en plus n'est pas assuré de la pérennité, il peut voir son bail revendu avec une nouvelle baisse.

Soyez très prudent, prenez conseils auprès d'un spécialiste avant de signer. Les Chèques vacances sont de la poudre aux yeux, personne ne pourra les utiliser, vous ne pourrez pas les vendre, et si tous les propriétaires pouvaient utiliser tous leurs chèques vancances MLHR s'écroule puisqu'ils ne pourraient plus louer. Cette proposition est un non sens économique.
 

investNancy

Contributeur régulier
;)Si aprés cette brillante explication certains continuent à réfléchir sur une nouvelle signature c'est qu'il faut desespérer de l'humain !!
Une seule manière d'agir : reprendre son bail et décider de son avenir en toute liberté (y compris par une reprise pour ceux qui y tiennent) mais repartir avec un GeFsTcYrocZBuhGT comme ça ce n'est pas de la bêtise c'est de l'inconscience.
:cool:Prenons RV pour dans 6 à 9 mois pour voir ce qu'il en est du dépôt de bilan !! Des sociétés ont déjà été recréées !!
Que fait l'état
 

puystvincent

Contributeur
bjr

il me semble qu il y a qq melanges, attention

si vous etes en ZRR/Demessine, votre bail est un bail commercial + qq particularités

-bail commercial =
1/resiliation possible par le locataire (gestionnaire) tous les 3 ans, avec un preavis de 6 mois, par acte d huissier
2/pas de sortie possible pour le proprietaire en fin de bail, sauf a payer une indemnité d eviction (qui peut aller jusqu a...1 an de CA par exemple)

-particularités demessine
1/obligation de laisser le bien en location pendant 9 ans

2/en cas de sortie avant les 9 ans (quelque en soit la raison), 2 cas
----a)vous trouvez un autre gestionnaire, vous gardez les avantages fiscaux deja (24 000€ d impots), vous avez un an pour trouver un gestionnaire
+ le loyer doit se situer dans une fourchette de 3% environ par rapport a votre investissement, si le loyer est trop faible, le fisc vous tombe dessus

----b)vous ne trouvez pas de nouveau gestionnaire ou vous preferez recuperer votre bien en pleine proprieté = vous remboursez les avantages fiscaux + la TVA sur l achat pro rata temporis

3/ la residence doit etre gérée à 70% par le meme gestionnaire (70 appart sur 100 gerés par XX, et 30 appart "seuls")
si moins de 70%, vous sortez la encore du cadre Demessine, et les impots vous attendent au coin du bois....



conclusion = le bail commercial est TRES contraignant pour le proprietaire
la loi Demessine ajoute encore des contraintes

les proprio en ZRR sont les dindons de la farce,

ensuite signez ou pas....en connaissance de cause

cordialement
 

solemio

Contributeur
Presque d'accord sur tout avec vous sauf sur ceci:

bjr

conclusion = le bail commercial est TRES contraignant pour le proprietaire

cordialement
Le bail est un contrat qui a des avantages ET des inconvénients.

Juste une réflexion en forme de question: Combien d'entreprises sont propriétaires de leurs murs?
 
Dernière modification:
Haut