recherche d'un prêt de particulier a particulier

Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

guillaume

Membre
Bonjour, je suis un particulier à la recherche d'un prêt de 40000 euros, remboursable sur 10 ans. Je ne peux emprunter aux banques, ou tout du moins celles ci ne veulent pas me prêter, à cause de ma situation familiale. J'ai essayé de mettre une annonce sur un site internet, et essayer de trouver un prêteur particulier, à l'heure actuelle je ne suis tombé que sur des escrocs. Quelqu'un pourrait il me donner une solution, car ma situation financière devient critique?
Merci d'avance
Guillaume
 

Turbo-057

Contributeur régulier
Si les banques et TOUS les organismes de crédit refusent ce pret en raison de certain smotifs familiaux,
En quoi un particulier serait il plus enclin a accepter ?
Ou alors avec des taux plus élevés qu'un organisme de crédit car quel intéret y aurait il pour vous avancer cette somme quelle garantie de remboursement apportez vous ...

Vu les personnes souscrivant aux crédits en tout genre cela m'étonne qu'aucun organisme de crédit n'ait accepté
 

guillaume

Membre
Bonjour, pour pouvoir emprunter à une banque, il faut correspondre à des critères biens spécifiques, tout du moins pour avoir des crédits à meilleurs taux. Sinon elles vous repoussent vers les credits revolvings, ou les crédits à la consommation qui ont des taux très élevés. Ces maisons de crédits leur appartiennent, donc elles sont gagnantes. Maintenant étant séparé et non divorcé, je ne peux passer par une banque classique, et pour payer les études de mes enfants j'ai eu recours à l'autre solution.
Maintenant, je voudrais pouvoir rembourser tous ces crédits et souffler financièrement. Comme garantie, j'ai une bonne retraite, et surtout j'ai une maison entièrement financée.
Ceci répond il à votre question
 

Turbo-057

Contributeur régulier
Certes.

Mais un particulier qui place proprement 40 k€ peut sans soucis prétendre le placer a des taux avoisinnants les 3 % avec la disponibilité des fonds sans aucun problème.

De ce fait pour motiver un particulier même en apportant toutes les garanties ad.hoc il vous faudra néanmoins proposer un taux attractif puisque le particulier vous pretant sera taxé sur ces rémunérations j'imagine.
Donc a moins de proposer un taux d' au moins 4 voire 5 % ... voire peut etre meme plus...

Je doute que tu ais des taux plus favorable chez un particulier car quel taux cherches tu ?

Par contre je ne vois pas en quoi le status d'etre séparé et non divorcé joue en ta défaveur lors de la souscription d'un pret. Du moment que tu fais ton pret a ton nom propre. Et également si tu as la capacité et les garanties nécessaire pour payer ledit pret et ses mensualités. Mais je peux te dire que les banques acceptent dans certains cas les prets a des personnes séparés.
Cela dépend par contre de l'éventualité de ton contrat de mariage. Si un divorce survient par la suite cela peut changer tous les paramètres la je comprendrais la frilosité d'une banque.

Si le problème est lié a votre contrat de mariage rendant solidaire votre épouse de vos dettes vous aurez le meme problème a emprunté a un particulier le notaire ne validera jamais sans la signature de votre femme pour ce genre de cas... Car pour faire cet emprunt a un particulier il vous faudra passer par un notaire.
 

bouddam

Membre
Vous êtes en surendettement ? C'est un regroupement de crédit que vous souhaitez en fait, non ? Si c'est d'une restructuration dont vous avez besoin (endettement actuel supérieur à 50%, eventuellement des impayés...), il y a des organismes spécialisés pour cela mais à des conditions défiants toute concurrence.... Mais seuls ces organismes acceptent ce genre de dossier..
Je doute que votre statut de "séparé non divorcé" en soit la raison. Surtout que vous avez déjà fait des crédits d'après ce que vous dites, donc, soit votre femme est co-emprunteur ou caution sur ceux ci, donc, cela ne devrait pas lui poser de soucis de se reporter caution, soit vous les avez déjà fait en votre nom propre.
 

guillaume

Membre
cela ne m'embeterait pas de payer des taux de 5%. Il ne faut pas oublier que sut tous les autres placements, le particulier paiera des frais, des taxes et des impots, ce qui peut faire monter l'addition très rapidement. Ensuite la bourse en ce moment n'est pas de tout repos, et l'immobilier n'apporte pas toutes les garanties, et beaucoup de contraintes.
Maintenant, ma situation personnelle!!!!!!!!!!! Ma femme doit être cosignataire de tous les prêts à la consommation, et de rachat de crédits, étant "toujours" mariés sous communauté des biens. Je n'ai trouvé à emprunter que des crédits revolvings à des taux prohibitifs.
J'ai essayé tous les organismes de regroupement, et ils ne font que monter le dossier pour le présenter à des banques. C'est un cercle vicieux. A moins de me déclarer en surendettement, ce que je refuse, je n'ai qu'un prêt auprès d'un particulier pour m'en sortir.
 

Turbo-057

Contributeur régulier
Tu aura exactement le meme soucis avec un particulier le notaire engage sa responsabilité en signant un document
De ce fait meme pour une reconnaissance de dette avec un particulier ta femme sera impliqué et bien entendu co-signataire de la dette en question puisque de part ton régime marital c'est ainsi.
PS : Sur ce type de "remboursement" cela m'étonnerait que l'état ne prélève pas son impots va :)
Je doute que ce type de solution soit jouable dans ton cas.
A mooins d'ungars qui te prete de la main a la main en te faisant confiance mais de nos jours lol ... tonton bernard et tante gisele sont passé par la...
 

Aristide

Top contributeur
Bonjour,

Je voudrais apporter un rectificatif.

Un conjoint marié sous le régime de la communauté peut très bien emprunter seul - si la banque l'accepte - sans la signature et sans engagement de son conjoint.

Dans ce cas, le conjoint qui emprunte seul engage ses seuls biens propres et ses seuls revenus.

Si l'autre conjoint n'agit pas comme co-emprunteur mais qu'il donne son accord par écrit, outre les biens propres et revenus de l'emprunteur, les biens et revenus de la communauté sont aussi engagés

Si le conjoint non emprunteur ne donne pas d'accord, ses biens et revenus proppres ne sont donc pas engagés.

Par ailleurs si un conjoint emprunte seul pour les besoins du ménage ou de l'entretien des enfants, à condition qu'il ne s'agisse pas de dépenses somptuaires mais de sommes modestes nécessaires à la vie courante, l'article 220 du code civil stipule que l'autre conjoint est engagé solidairement même s'il n'intervient pas.

A toute fins utiles.

Cdt
 

guillaume

Membre
merci pour ces renseignements, mais à l'heure actuelle, aucun organisme de regroupement de crédits ne m'a parlé de cette solution. Tout le monde voulait la signature de ma femme.
Il ne me reste plus que la solution du particulier, malgré le scepticisme de Turbo-57. je garde espoir malgré tous les arnaqueurs rencontrés
 

Aristide

Top contributeur
Bonjour,

merci pour ces renseignements, mais à l'heure actuelle, aucun organisme de regroupement de crédits ne m'a parlé de cette solution. Tout le monde voulait la signature de ma femme.

Oui, je n'en suis pas étonné

Mon propos -dont l'objectif était de faire savoir que même marié sous le régime de la communauté il n'était pas obligatoirement nécessaire que le conjoint soit co-emprunteur - pécisait bien "si la banque l'accepte".

Un conjoint marié sous le régime de la communauté peut très bien emprunter seul - si la banque l'accepte - sans la signature et sans engagement de son conjoint.

Cdt
 
Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
Haut