rachat assurance-vie : PFU ou IRPP

devel

Contributeur régulier
Bonjour,
je bloque sur le rachat d'une assurance-vie au niveau du choix de l'option pour l'imposition. On m'a déjà expliqué un peu ici comment choisir et j'ai aussi refait une recherche, mais rien à faire je ne comprend pas (et ce que je lis le plus souvent est "dans la plupart des cas, le PFU est plus intéressant" ce qui n'aide pas)

L'assurance-vie en question date de 1994, et rien n'a été déposé dessus depuis au moins 10 ans. Ma compagne va racheter 20000 € ce qui permet de ne pas dépasser le plafond de 9200 € par couple.

Nous avons un revenu fiscal de référence de 24000 € seulement et ne payons pas d’impôt cette année (en effet ma compagne est en congé parental, elle a deux appartements en location qui sont également non imposable car nous les avons loué en convention anah suite aux conseils prodigués ici). Ma compagne pourrait reprendre le travail début octobre.

J'ai le sentiment que dans notre situation, l'IRPP serait plus intéressant que le PFU, mais comment se fait le calcul ? personnellement, je part du principe que notre taux d'imposition à 0% est plus intéressant que celui à 7,5% du PFU mais j'ai l'impression que mon raisonnement est trop simple.

Merci d'avance
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
L'assurance-vie en question date de 1994, et rien n'a été déposé dessus depuis au moins 10 ans. Ma compagne va racheter 20000 € ce qui permet de ne pas dépasser le plafond de 9200 € par couple.
donc pas d'imposition .
extrait de cette page :
Dans tous les cas, l'épargnant bénéficie d'un abattement annuel global, de 4 600 € pour une personne seule ou de 9 200 € pour un couple, sur l'ensemble des gains des rachats d'assurance vie de plus de 8 ans. Cet abattement est calculé par le fisc au niveau de l'impôt sur le revenu. Pour les rachats qui ont été soumis au PFL ou à un PFO, le contribuable bénéficie d'un avoir fiscal qui correspond au montant du prélèvement versé dans la limite de 345 € pour une personne seule ou 690 € pour un couple (soit 7,5% de 4 600 € ou de 9 200 €).
 

pdemo

Membre
L'option PFU fera grimper le revenu fiscal de référence mais pas l'option Impôt progressif même en tenant compte des 4600/9200€.
 

benjea

Contributeur régulier
En cas de choix du Prélèvement Libératoire on fait l'avance de l'impôt qui nous est remboursé l'année suivante (avoir fiscal) et il ne donne pas droit à la CSG déductible.
Donc avantage à la déclaration à l'IRPP .
 

devel

Contributeur régulier
je n'ai pas de certitude sur mes impôts l'année prochaine, mais ce n'est pas 4500 € de revenus en plus qui vont changer la donne il me semble.

Si je comprend bien, cela n'a pas beaucoup d'importance, mais l'IRPP serait légèrement plus avantageux.

je n'ai pas précisé, c'est un placement full Euro, donc en plus, il me semble que la CSG est prélevée à la source.
 

agra07

Contributeur régulier
Il me semble que ce n'était pas toujours le cas... Depuis quand ? 2011 ? Et le contrat en question est de 1994.
Tout à fait.
Les CS sont prélevées chaque annees sur les produits des fonds en euros depuis 2011.
Si vous faites un rachat en 2022 il y aura des CS prélevées au taux de 17.2% sur les produits acquis antérieurement à 2011 au prorata de la part de contrat rachetée.
 

MOMO9191

Membre
donc pas d'imposition .
extrait de cette page :
Dans tous les cas, l'épargnant bénéficie d'un abattement annuel global, de 4 600 € pour une personne seule ou de 9 200 € pour un couple, sur l'ensemble des gains des rachats d'assurance vie de plus de 8 ans. Cet abattement est calculé par le fisc au niveau de l'impôt sur le revenu. Pour les rachats qui ont été soumis au PFL ou à un PFO, le contribuable bénéficie d'un avoir fiscal qui correspond au montant du prélèvement versé dans la limite de 345 € pour une personne seule ou 690 € pour un couple (soit 7,5% de 4 600 € ou de 9 200 €).
Bonjour
Et cet abattement n'a pas été revalorisé depuis...... 1999 contrairement aux tranches d'imposition et abattement
sur salaire et retraite qui sont revalorisés chaque année en fonction de l'inflation. Merci qui ..........
 
Haut