Qu'est-ce qu'un bon impôt?

CharlyBgood

Contributeur régulier
Pas forcément, car si vous demandez aux plus de 50% de foyers résidents de France qui ne règlent pas d'IR, ils vont vous dire que c'est un bon impôt ...
C’est sûr que le jour où tu retires la perf aux drogués de la non imposition, y’en qui vont avoir mal au c.. !

Pareil pour celles et ceux qui ne règle aucun IFI, et bien sûr, de tous ceux qui n'auront fait qu'entendre parler de l'ISF, sans trop savoir ce que c'était .....
Là moi je suis pragmatique: on sait que l’ISF est un impôt politique comme feu la taxe à 75%: résultat personne n’est moins pauvre, y’a mons d’ETI en France, et les assujettis montent des usines à gaz fiscales pour s’en débarrasser ou bien se cassent. Bon ça rapportait aussi 5 milliards. Mais l’histoire ne dit pas ou pas encore combien ça en a fait partir.
Toujours est il que comme par hasard, sur ce sujet, les 35 heures et la retraite à 62 ans, aucun pays de l’Ocde nous imite: bizarre non ?
i sont vraiment trop cons les autres ...
 

moietmoi

Top contributeur
Comment ce passe le paiement de la maison
excès d'optimisme ? certains disent le 6ème.....:ROFLMAO::cool:

mais les prévisions nous envoient vers la 10ème place dans moins de 10ans... nous sommes donc sur une pente à tendance baissière.
c'est que j'appelle le France Baching, comment consentir à un destin commun, si c'est vers un gouffre;?
N'avons nous pas dans plein de domaines des capacités à développer pour être dans le peloton de tête? Plutôt que de prévoir des catastrophes, il est du devoir de la sphère des communicants de montrer comment et par quel voies nous serons bons.... alors il y aura un destin commun, et un impôt lourd payé avec le sourire...

L'écologie punitive n'est qu'un mauvais exemple parmi d'autres, alors qu'une industrie, qu'une agriculture, qu'un pays qui se donnerait comme objectif dans les 20 ans d'être la première nation à ........ donnerait un sens aux taxes..
Même si le contexte était différent, je crois à la force qu'à donner Kennedy en fixant comme objectif qu'avant la fin de la décennie un citoyen de son pays marcherait sur la lune; un cap, un objectif, un challenge aiderait au consentement;
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
c'est que j'appelle le France Baching, comment consentir à un destin commun, si c'est vers un gouffre;?
d'une part ce n'est pas le gouffre de passer de la 6eme à la 10ème place et d'autre part si les autres sont meilleurs que nous , peut être pourrions nous nous remettre en cause pour faire mieux , non?
 

Manu215

Contributeur régulier
...d'autre part si les autres sont meilleurs que nous , peut être pourrions nous nous remettre en cause pour faire mieux , non?

A mon humble avis, ça ne veut pas dire grand-chose un pays "meilleur que nous".
Meilleur selon quels critères? Dans quels domaines?

Ce que nous constatons tous, c'est que la France est difficilement réformable. Avec les mesures de Macron, on a vu. Sans le Pénélope Gate, il y a de fortes chances que c'eût été Fillon comme président, mais personne ne peut le dire vraiment. Et qu'aurait été la réaction vu toutes les réformes très profondes qu'il avait en tête? Il n'aurait pas fait mieux que Macron, ça j'en suis certain.

Enfin, il y a un truc étonnant : faire mieux, on pourrait le voir sous l'angle de la production : la France est un pays qui, à heures de travail égales, est plus productif que l'Allemagne.
C'est déjà un point positif...
Et pourtant, ça ne marche pas comme on voudrait!

C'est donc qu'il y a bien d'autres choses, mais lesquelles?
 

CharlyBgood

Contributeur régulier
Sans le Pénélope Gate, il y a de fortes chances que c'eût été Fillon comme président, mais personne ne peut le dire vraiment. Et qu'aurait été la réaction vu toutes les réformes très profondes qu'il avait en tête?

Fillon était mondialement populaire ... chez les Républicains: rien ne dit même sans les affaires qu'ils serait passé.
Mais tu touches du doigt un vrai pb politique: la France est divisée en 4 ou 5; le meilleur fait 25%. quid des 75% autres ? Macron en fait actuellement l'amère expérience.
D'où la question comment réformer démocratiquement ? Je n'ai pas la réponse.

la France est un pays qui, à heures de travail égales, est plus productif que l'Allemagne.
C'est déjà un point positif...
Oui on connaît la chanson: les Français effectivement rament + vite que les Allemands.
Le seul pb c'est que les Français sont de moins en moins à ramer sur leur bateau ...
en France le pb vient davantage du taux d'emploi que du taux de chômage. D'ailleurs pour les gens diplômés ou qualifiés, il n'y a pas vraiment de chômage important.

je crois à la force qu'à donner Kennedy en fixant comme objectif qu'avant la fin de la décennie un citoyen de son pays marcherait sur la lune; un cap, un objectif, un challenge aiderait au consentement;

Alors là bravo, je pense effectivement la même chose. Aucun homme politique ne nous dit vraiment où, ni dans quel monde il veut nous emmener; et naturellement, il ne nous dit encore moins quel chemin prendre.
Enfin comme je le dis + haut dans cette file, il se heurte à un pb institutionnel: il est élu pour 5 ans, alors que des VRAIES réformes - yc fiscales - doivent prendre 10 ans. Raison pour laquelle je plaide pour un mandat + long. Nos maires ne sont ils pas élus pour 6 ans ?
Si on veut des hommes politiques bâtisseurs il faut leur donner du temps long.
Evidemment je vous vois venir, quand tu prends une truffe pour 7 ans, c'est aussi très long je sais, mais on a les hommes politiques qu'on mérite.
Et regardez aussi les Anglais comme ils sont bien montés avec leur Brexit ...
 
M

Membre33312

Enfin, il y a un truc étonnant : faire mieux, on pourrait le voir sous l'angle de la production : la France est un pays qui, à heures de travail égales, est plus productif que l'Allemagne.
C'est déjà un point positif..
Pas si positif que ça en fait.
La bonne productivité française s'explique essentiellement par son chômage de masse des citoyens non qualifié.
Je ne suis pas sûr qu'il faille être heureux que tant de citoyen peu diplômés ne trouvent pas d'emploi
 

moietmoi

Top contributeur
Aucun homme politique ne nous dit vraiment où, ni dans quel monde il veut nous emmener; et naturellement, il ne nous dit encore moins quel chemin prendre
En fait , j'en ai pris vraiment conscience, quand lors d'un reportage télé, lors de la présidence de Sarkozy, on le voyait tous les matins, s'informer en urgence du taux d'emprunt de la France( pas en 2008 mais au calme); Comme si un pilote de course ou d'avion regardait un compteur lui indiquant le nombre de milligrammes par seconde de produits injectés, alors que son métier est la stratégie et le savoir faire pour conduire juste, et de laisser aux mécaniciens le soin des réglages et des indications de ce qui est faisable ou pas;
 

CharlyBgood

Contributeur régulier
En fait , j'en ai pris vraiment conscience, quand lors d'un reportage télé, lors de la présidence de Sarkozy, on le voyait tous les matins, s'informer en urgence du taux d'emprunt de la France( pas en 2008 mais au calme); Comme si un pilote de course ou d'avion regardait un compteur lui indiquant le nombre de milligrammes par seconde de produits injectés, alors que son métier est la stratégie et le savoir faire pour conduire juste, et de laisser aux mécaniciens le soin des réglages et des indications de ce qui est faisable ou pas;

ça et le triple A, c'était effectivement une de ses marottes.
 
Haut