Quels sont les risques des SCI / SCPI ?

lebadeil

Contributeur régulier
Bonjour à tous. Je reviens sur le sujet des risques liés aux SCI/SCPI. Sujet partiellement abordé, dans les forums.
On peut observer que que les SCI / SCPI ont traversé la crise du Covid , le début de la guerre en Ukraine, en gardant le cap, voir une légère baisse de performance pendant le covid sur les SCI orientées bureaux ou commerces (je pense à Tangram et Capimmo)
Dans le volet risques : on se rappelle aussi la crise des subprimes, avec des défauts majeurs de remboursement de pret ou faillites. On peut également penser à des bulles immobilières, ou à des gestionnaires immobiliers défaillants (Evergrande en Chine). Ou à une inflation brutale conduisant à une hausse rapide des taux longs, et une baisse significative des capacités d'emprunt, donc impact sur le marché immobilier.
Quel est votre avis sur les risques éventuels aujourd'hui des SCI/SCPI ? une crise équivalente à celle des Subprimes peut elle arriver à nouveau ? ou autre crise en precisant la nature ? ces risques sont ils à pondérer devant le type de SCI Viager, gestion de bureaux, reconversion de bureaux en logement, résidentiel ? Une situation brutale d'inflation liée à crise énergétique ou alimentaire peut elle engendrer un impact sur les SCI/SCPI ? les risques sont ils differents entre une SCI et une SCPI ? Merci pour vos retours
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
Je tente de relancer le sujet si quelqu'un veut bien s'exprimer .....
pour moi le risque c'est l'engouement .....
plus les SCPI collectent et plus elles sont obligées d'investir ....
or les bons produits ne sont pas légion ...
donc lorsqu'on doit investir mais qu'il ne reste sur le marché que des produits de moyenne gamme , forcément le rendement va s'en ressentir
 

Blister

Contributeur régulier
Bonjour à tous. Je reviens sur le sujet des risques liés aux SCI/SCPI. Sujet partiellement abordé, dans les forums.
On peut observer que que les SCI / SCPI ont traversé la crise du Covid , le début de la guerre en Ukraine, en gardant le cap, voir une légère baisse de performance pendant le covid sur les SCI orientées bureaux ou commerces (je pense à Tangram et Capimmo)
Dans le volet risques : on se rappelle aussi la crise des subprimes, avec des défauts majeurs de remboursement de pret ou faillites. On peut également penser à des bulles immobilières, ou à des gestionnaires immobiliers défaillants (Evergrande en Chine). Ou à une inflation brutale conduisant à une hausse rapide des taux longs, et une baisse significative des capacités d'emprunt, donc impact sur le marché immobilier.
Quel est votre avis sur les risques éventuels aujourd'hui des SCI/SCPI ? une crise équivalente à celle des Subprimes peut elle arriver à nouveau ? ou autre crise en precisant la nature ? ces risques sont ils à pondérer devant le type de SCI Viager, gestion de bureaux, reconversion de bureaux en logement, résidentiel ? Une situation brutale d'inflation liée à crise énergétique ou alimentaire peut elle engendrer un impact sur les SCI/SCPI ? les risques sont ils differents entre une SCI et une SCPI ? Merci pour vos retours
Les risques majeurs sont l'absence de garantie en capital et l'absence de garantie de liquidité.
Pour tenter de répondre à votre question: au niveau des risques tout peut arriver, rien n'est à exclure.
On l'a bien vu avec les événements que vous citez (Covid, Ukraine).
 

Titi892

Contributeur régulier
Des organismes publics (ADEME et CSTB = énergie et bâtiment) ont travaillé sur des scénarios prospectifs à 2050 concernant l'avenir des bâtiments en France, tous domaines confondus ; de nombreuses hypothèses ont été étudiées, et regroupées en 4 scénarios. Bien sûr on ne peut pas prévoir l'avenir, mais cela peut vous donner des pistes quant aux risques identifiés, crises potentielles, évolutions possibles etc du secteur du bâtiment et donc des placements liés que sont SCI et SCPI.
https://www.batimentdemain.fr/scenarios-a-2050/
 

lebadeil

Contributeur régulier
pour moi le risque c'est l'engouement .....
plus les SCPI collectent et plus elles sont obligées d'investir ....
or les bons produits ne sont pas légion ...
donc lorsqu'on doit investir mais qu'il ne reste sur le marché que des produits de moyenne gamme , forcément le rendement va s'en ressentir
Effectivement, c'est ce qu'on voit en particulier chez les SCI Viagers (Silver Avenir & Via Generation) , un exces de collecte qui conduit à une poche liquide #70% et une poche immo #30% , avec le risque de degrader la rendement. SCI victimes de leur succès !

Les risques majeurs sont l'absence de garantie en capital et l'absence de garantie de liquidité.
Pour tenter de répondre à votre question: au niveau des risques tout peut arriver, rien n'est à exclure.
On l'a bien vu avec les événements que vous citez (Covid, Ukraine).
L'absence de garantie en capital , c'est vrai et en meme temps, les SCI ont traversé la crise du Covid et la crise ukrainienne sans bouger ..... Par contre, il peut y avoir d'autres risques , sujet de ce post.
 

Sluwp

Contributeur régulier
Les principaux risques sont indiqués dans les prospectus.

Un risque sous-estimé selon moi est celui de la liquidité. Dans une SCPI à capital variable il faut une collecte permanente, sans quoi la liquidité n'est plus assurée et la vente se fera au mieux au prix de réalisation, soit déjà -5 à -10% par rapport au prix de retrait, probablement encore plus bas si la SCPI doit revendre des biens. Et dans ce scenario je n'ai pas pris en compte une éventuelle perte de valeur du patrimoine immo. La collecte permet aussi de booster le rendement sur les jeunes SCPI (de façon temporaire) et de moderniser le parc immo. On voit que même dans un contexte de quasi record de collecte, certaines SCPI sont bloquées ou en tension. Les SCPI thématiques me semblent plus exposées à ce problème, car les tendances peuvent rapidement évoluer. On a eu un bel avertissement sur l'hôtellerie par ex.

Concernant les SCI il y a moins de risque sur la liquidité. Par contre contrairement aux SCPI, elles ne sont paradoxalement pas destinées au grand public. L'épargnant ne bénéficie donc pas de tout un ensemble de règles qui visent à préserver les intérêts des petits particuliers.
 
Dernière modification:

moietmoi

Top contributeur
On l'a bien vu avec les événements que vous citez (Covid, Ukraine).
oui, mais avec une très forte résilience des supports et de l'économie; il y a 5 ans si on avait demandé: que se passerait il en cas de pandémie mondiale mettant en arrêt l'ensemble de la planète ou une guerre en europe, nombreux auraient été ceux qui auraient vu les scpi, l'immobilier et les autres placements en chute libre, les AV bloquées......
 

lebadeil

Contributeur régulier
Un risque sous-estimé selon moi est celui de la liquidité. Dans une SCPI à capital variable il faut une collecte permanente, sans quoi la liquidité n'est plus assurée et la vente se fera au mieux au prix de réalisation, soit déjà -5 à -10% par rapport au prix de retrait, probablement encore plus bas si la SCPI doit revendre des biens. Et dans ce scenario je n'ai pas pris en compte une éventuelle perte de valeur du patrimoine immo. La collecte permet aussi de booster le rendement sur les jeunes SCPI (de façon temporaire) et de moderniser le parc immo. On voit que même dans un contexte de quasi record de collecte, certaines SCPI sont bloquées ou en tension. Les SCPI thématiques me semblent plus exposées à ce problème, car les tendances peuvent rapidement évoluer. On a eu un bel avertissement sur l'hôtellerie par ex.

Concernant les SCI il y a moins de risque sur la liquidité. Par contre contrairement aux SCPI, elles ne sont paradoxalement pas destinées au grand public. L'épargnant ne bénéficie donc pas de tout un ensemble de règles qui visent à préserver les intérêts des petits particuliers.
Merci @Sluwp. Sur les SCI , si on met de côté le risque de liquidités, y a t il un risque en cas de montee brutale des taux d'interets, pouvant conduire a une baisse des prix de l'immobilier par desequilibre de l'offre et la demande/ capacite d'emprunt ?
 
Haut