Que devient le tableau d'amortissement suite à changement d'assurance emprunteur ?

fredhoud

Membre
@ICF62

Merci, vous me rassurez sur mes facultés.
Donc en substance, vous validez ma logique qui est, lorsqu'on négocie un crédit, que même si on a l'intention de passer par une assurance externe ensuite, il est tout de même intéressant de passer par l'assurance interne low cost de la banque car cela permet d'emprunter plus (10 000 € me concernant).

Vous sembliez émettre un doute sur la possibilité de gagner 10 000 € (c'était le cas d'un autre membre aussi auparavant), mais vous y avez répondu vous-même en citant un exemple tout à fait banal, qui se trouve être mon propre cas.

Vous émettez quand même une réserve en me mettant en garde au sujet de la qualité de l'assurance en question. J'entend bien, par contre je laisse de côté cette réserve, puisque mon but est DE TOUTES FAÇONS dès le départ d'opter pour un assureur externe qui a pignon sur rue.

Il n'y a qu'un seul point que je ne comprend pas dans votre réponse : vous dites qu'un banquier qui propose son assurance low cost est un mauvais conseiller. Pourriez-vous développer, car là quelque chose m'échappe.
L'assurance pour moi est un intérêt commun entre l'emprunteur et le prêteur.
Si le conseiller propose l'assurance en question, c'est que ça fait partie de sa panoplie, validée par la direction.
Me trompe-je ?
 

paal

Top contributeur
Il n'y a qu'un seul point que je ne comprend pas dans votre réponse :
vous dites qu'un banquier qui propose son assurance low cost est un mauvais conseiller.
Pourriez-vous développer, car là quelque chose m'échappe.
L'assurance pour moi est un intérêt commun entre l'emprunteur et le prêteur.
C'est là où votre raisonnement présente une faille ....

Pour l'emprunteur, le fait de DEVOIR régler une prime d'assurance, c'est un surcoût, et s'il pouvait s'en passer il le ferait bien ...

En prenant mon exemple, j'ai acquis un certain nombre de biens immobiliers à crédit, et comme il ne m'est rien arrivé de grave, je n'ai reçu aucune indemnisation ; à l'époque et à la limite, j'aurais pu raisonner sur la base : l'assurance ne vas pas me servir à quoi que ce soit ...

Par conter, pour le prêteur, c'est tout autre chose car, s'il survient un sinistre (disons un décès accidentel) le prêteur va se faire indemniser par l'assurance qui va alors rembourser le capital restant dû à la banque ou à l'organisme financier ...

Si le conseiller propose l'assurance en question, c'est que ça fait partie de sa panoplie, validée par la direction.
Me trompe-je ?
Sil vous propose un contrat, c'est bien entendu que le contrat existe ; reste à examiner le détail des conditions d'accès, ainsi que l'éventail des risques couverts, et ans quelles conditions ....

Ainsi, c'est une question de gradation des risques .....
Mais cela, vous semblez ne pas vouloir l'admettre .....

Et si l'on vous fait souscrire un contrat qui n'est pas adapté à votre situation, vous serez donc mal couvert, et ce sera en cas de sinistre que vous allez vous en rendre compte : alors je sais bien que pour vous, la souscription de ce contrat low-cost représente une mesure tampon entre un contrat de la compagnie et un contrat externe, mais la compagnie aura beau jeu de vous dire que, compte tenu de votre profil vous n'auriez pas dû souscrire ce type de contrat, et qu'en conséquence, le contrat externe qui sera à présenter devra comprendre, ceci, cela et les reste en prime ....

Et là, il va falloir vous accrocher, car pas certain que vous dénichiez le contrat qui, sous le plan des garanties sera considéré comme équivalent (pour se trouver substitué au premier contrat proposé ....

Mais après tout, c'est votre problème, et lorsque vous aurez compris être en définitive mal assuré, il restera à espérer qu'il ne vous arrive aucun désagrément (pas de chômage, pas de maladie longue durée, etc ....)
 

Aristide

Top contributeur
Bonjour,

en fait dans certaines banques il existes plusieurs types d'assurances emprunteurs:

1° le contrat groupe classique

2° le contrat groupe low cost ( je vous laisse imaginer pourquoi)

3° et aussi depuis quelques temps la banque peut proposer des contrats d'assurances externes en délégation qu'elle met en place via un service de "courtage interne"

en général, je dit bien en général, les banques qui propose une assurance Low cost ne propose pas la 3ème solution
Hum..................la logique commerciale desdites "certaines banques" n'est-elle pas, en réalité, un peu différente ???

1) - Proposition d'emblée de l'assurance groupe "classique"
2) - Si réticence de l’emprunteur et velléité de se diriger vers une assurance déléguée externe...
3) - Alors là et seulement là, sortie du chapeau de l'éventuelle proposition low cost ?

je vais me coucher :sleep:

As tu bien dormi ?

Vu tes posts à 2h45..........on peut en douter :)

Cdt
 

fredhoud

Membre
C'est là où votre raisonnement présente une faille ....

Pour l'emprunteur, le fait de DEVOIR régler une prime d'assurance, c'est un surcoût, et s'il pouvait s'en passer il le ferait bien ...
Pardon, mais la faille est dans VOTRE raisonnement.
Pour l'emprunteur, l'assurance est une couverture contre un risque. En aucun il ne s'en passerait (à moins d'être un mauvais investisseur).
Mais je ne sais pas pourquoi vous mettez cela sur la table, ce n'est pas le sujet.

Sil vous propose un contrat, c'est bien entendu que le contrat existe ; reste à examiner le détail des conditions d'accès, ainsi que l'éventail des risques couverts, et ans quelles conditions ....

Ainsi, c'est une question de gradation des risques .....
Mais cela, vous semblez ne pas vouloir l'admettre .....
J'ai montré plus haut par deux fois que vous aviez des difficultés de compréhension.
Vous en faites encore l'illustration.
Je vous rappelle une nouvelle fois que cette assurance low cost fournie par la banque n'est qu'un moyen TRANSITOIRE permettant d'augmenter DÉFINITIVEMENT le montant emprunté.

Faites moi plaisir, épargnez-vous de me répondre à nouveau, vous êtes complètent à côté de la plaque.
 

paal

Top contributeur
Pardon, mais la faille est dans VOTRE raisonnement.
......
Faites moi plaisir, épargnez-vous de me répondre à nouveau, vous êtes complètent à côté de la plaque.
Vous vous douterez bien que je ne sois pas de votre avis ...
Mais je vais accéder à votre souhait, je vais vous laisser dans vos certitudes ....
 

fredhoud

Membre
Vous vous douterez bien que je ne sois pas de votre avis ...
Ca m'est égal.
C'est moi qui sais ce que j'attends, pas vous. Vous êtes à côté de la plaque.
Vous ne comprenez pas, ce n'est pas grave, mais ne me faites pas perdre mon temps, et ne perdez pas le votre.
 
Haut