Que devient le tableau d'amortissement suite à changement d'assurance emprunteur ?

paal

Top contributeur
Vous dites qu'en pratique la banque pourrait refuser de faire remonter le niveau des échéances.
Comment cela pourrait-il se justifier d'un point de vue commercial ?
Vous aurez remarqué qu'avant de vous faire une offre de prêt, la banque se renseigne :
- primo, sur la nature et la valeur du bien financé,
- secundo, sur la nature de la garantie réelle qu'elle va vous demander (sur la base de la valeur du bien)
- tertio, sur votre capacité de remboursement au cours de la période de remboursement ...

Ce que vous souhaitez, c'est donc optimiser le montant de votre prêt, mais il faut alors que cette optimisation soit au moins compatible avec les 3 critères mentionnés ci-dessus qui constituent des limites ; mais aucune banque ne va vous prêter davantage que les 100% de l'estimation du prix du bien, même si l'on peut aller jusqu'à 110% de la valeur en y incluant des frais de notaire ....

Qui plus est, une fois l'emprunt mis en place, elle ne va pas revenir sur une décision déjà prise, surtout s'il s'agit d'accroître ce qu'elle continuera de considérer comme un risque qui s'accroîtrait dans le cas que vous nous présentez ; si pour une raison quelconque, vous mettiez fin aux remboursements, elle irait au final jusque vers une vente aux enchères judiciaires pour toucher le capital restant dû ....

Et une banque n'exclut jamais cette éventualité, et c'est bien pour cela qu'elle fera inscrire un garantie réelle en contrepartie du prêt octroyé ...

Car vu d'un œil certes un peu naïf, la banque à tout à gagner à faire remonter le montant des échéances à un niveau qu'elle avait déjà validé quelques instants auparavant, non ?
Vous ne regardez que l'aspect commercial, mais vous omettez tous les autres aspects ; sur le plan commercial elle aurait intérêt à proposer et accepter un prêt à tous les passant qui passent devant sa vitrine ; en pratique, elle ne le fait pas, et il lui arrive même assez souvent de refuser une offre de prêt ...

Devinez pourquoi ?
 

fredhoud

Membre
D'un point de vue commercial, elle n'a pas intérêt à ce que vous preniez une assurance externe et en plus vous lui demander de réaliser un travail supplémentaire pour votre intérêt personnel... Je comprend bien sûr le but de votre demande, mais la banque n'a pas forcément d'intérêt à travailler plus sur votre dossier.
Je répète : je ne parle pas d'assurance EXTERNE.
 

fredhoud

Membre
Ça s'éparpille dans tous les sens.

Ma question est simple : quand on souscrit un crédit immobilier, a-ton intérêt à opter pour une assurance groupe low cost, même si on sait derrière qu'on va de toutes façons changer d'assurance pour une assurance externe.

Mon sentiment est que OUI, puisque ça permet d'emprunter plus.
 

paal

Top contributeur
Mais non, l'emprunt n'est pas en place...
Donc pour l'instant, on va considérer que vous n'avez rien entre les mains, sauf peut-être un avis de faisabilité, mais qui en fait ne vaut rien, puisque la banque n'aura pas émis d'offre de prêt qui représente un engagement ...

Donc on cause, mais sur du vent !
Maintenant, et si vous souhaitez augmenter votre prêt, il va falloir trouver un bien qui se rémunère davantage le vendeur ....
 

paal

Top contributeur
Ça s'éparpille dans tous les sens.
C'est vrai, mais vous y êtes aussi pour quelque chose !

Ma question est simple : quand on souscrit un crédit immobilier, a-ton intérêt à opter pour une assurance groupe low cost, même si on sait derrière qu'on va de toutes façons changer d'assurance pour une assurance externe.

Mon sentiment est que OUI, puisque ça permet d'emprunter plus.
Si cette assurance est low-cost, c'est le signe qu'elle a de fortes chances de ne pas présenter les mêmes garanties ...

N'oubliez tout de même pas que votre préteur, il va faire scruter votre assurance dite low-cost à la loupe, et il peut tout à fait vous la refuser, s'estimant insuffisamment garanti pour les risques qui peuvent être les vôtres ....
Et comme il n'est aucunement obligé de vous prêter dans des conditions qui ne le satisfont pas, il peut tout simplement écarter votre dossier ; c'est aussi simple que ça !

Attention à l'état de santé des emprunteurs et aux risques qui y sont liés ....

Et en cas de fausse déclaration (voire même de déclaration tendancieuse), la sanction sera sévère !!
 
Dernière modification:

fredhoud

Membre
C'est vrai, mais vous y êtes aussi pour quelque chose !
Je veux bien prendre quelques torts, mais pas tous.
Cf un peu plus bas.


Si cette assurance est low-cost, c'est le signe qu'elle a de fortes chances de ne pas présenter les mêmes garanties ...

N'oubliez tout de même pas que votre préteur, il va faire scruter votre assurance dite low-cost à la loupe, et il peut tout à fait vous la refuser, s'estimant insuffisamment garanti pour les risques qui peuvent être les vôtres ....
Et comme il n'est aucunement obligé de vous prêter dans des conditions qui ne le satisfont pas, il peut tout simplement écarter votre dossier ; c'est aussi simple que ça !

Attention à l'état de santé des emprunteurs et aux risques qui y sont liés ....

Et en cas de fausse déclaration (voire même de déclaration tendancieuse), la sanction sera sévère !!
Comment mon prêteur pourrait-il refuser sa propre assurance ?...
Je répète : je ne parle pas d'assurance EXTERNE.
 

paal

Top contributeur
Je veux bien prendre quelques torts, mais pas tous.
C'est pour cela que j'ai mis AUSSI !

Comment mon prêteur pourrait-il refuser sa propre assurance ?...
Je répète : je ne parle pas d'assurance EXTERNE.
Alors je vais vous faire une précision suivie d'une suggestion

La précision ce sera que même dans un grand groupe financier, les activités de banque et d'assurance sont séparées ; le prêteur va rechercher une assurance qui soit compatible avec le profil du client emprunteur ....

Si la couverture jugée suffisante existe dans un contrat du groupe, il va vous la proposer ; si votre profil comporte des risques jugés critiques, il pourra aussi vous le proposer, mais avec des exclusions ou des surprimes ....

Considérez que vote prêteur n'ira jamais à l'encontre d'un rejet d'assurance (ou d'une réserve) de l'assureur du prêt, quel qu'il soit !

Par contre, il peut aussi retenir un contrat que vous appelez low-cost, mais qui de fait ne s'appliquera qu'à une clientèle spécifique, à laquelle le client lambda peut ne pas appartenir ....
 
I

ICF62

Bon .............................................;je m'y colle mais vite fait car il est tard

en fait dans certaines banques il existes plusieurs types d'assurances emprunteurs:

1° le contrat groupe classique

2° le contrat groupe low cost ( je vous laisse imaginer pourquoi)

3° et aussi depuis quelques temps la banque peut proposer des contrats d'assurances externes en délégation qu'elle met en place via un service de "courtage interne"

en général, je dit bien en général, les banques qui propose une assurance Low cost ne propose pas la 3ème solution


donc dans le cas de notre interlocuteur, en effet prendre une assurance low cost peut lui permettre de minorer sa mensualité assurance comprise et donc à mensualité égale emprunter plus.
ceci étant 10000 € d'emprunt supplémentaire grâce à une baisse de la cotisation d'assurance ne me semble pas trop envisageable
ou alors la banque vous vend une daube pas possible

enfin si : pour 200.000 € empruntés avec une assurance à 0.30 par personne vous êtes à 100 € par mois en assurances 100/100
si la low cost est à 0.15 par personne vous êtes à 50 €

soit un gain équivalent à 10.000 € , voire plus sur 25 ans

donc je répondrait oui à votre question, par contre si vous me demandez si on peut faire confiance à votre banque en terme de qualité de conseil je répondrai non !!!!!!

mais bon , tel n'est pas la question

juste une chose: pour ensuite mettre en place une délégation d'assurance externe, il ne faut surtout pas d'antécédents médicaux qui risqueraient de provoquer des exclusions.
votre banque se ferait un plaisir de contester votre délégation.

voilà

je vais me coucher :sleep:

bien cordialement
 

fredhoud

Membre
C'est pour cela que j'ai mis AUSSI !
Alors je me permets de vous dire que VOUS y êtes aussi pour quelque chose. je préciserai même que vous y êtes BEAUCOUP pour quelque chose.
Cf un peu plus bas là encore.

Alors je vais vous faire une précision suivie d'une suggestion

La précision ce sera que même dans un grand groupe financier, les activités de banque et d'assurance sont séparées ; le prêteur va rechercher une assurance qui soit compatible avec le profil du client emprunteur ....

Si la couverture jugée suffisante existe dans un contrat du groupe, il va vous la proposer ; si votre profil comporte des risques jugés critiques, il pourra aussi vous le proposer, mais avec des exclusions ou des surprimes ....

Considérez que vote prêteur n'ira jamais à l'encontre d'un rejet d'assurance (ou d'une réserve) de l'assureur du prêt, quel qu'il soit !

Par contre, il peut aussi retenir un contrat que vous appelez low-cost, mais qui de fait ne s'appliquera qu'à une clientèle spécifique, à laquelle le client lambda peut ne pas appartenir ....
Merci pour toutes vos précisions/suggestions.
Sauf que Je répète : je ne parle pas d'assurance EXTERNE (i.e : je ne propose AUCUNE assurance à la banque)
 
Haut