Protection des liquidités / risque de change

dean

Membre
Les intermédiaires de change ne conservent que transitoirement les fonds (je citerai Transferwise sans donner ma caution, il me semble que certains sont mieux placés, sinon on peut me semble-t-il directement changer avec son compte broker comme IG mais je n'ai jamais fait)
L'intérêt est aussi d'avoir les fonds sur des comptes et banques différents, pour la garantie (théorique) de protection des fonds. Mes £ sont sur un compte Barclays (je suis résident occasionnel UK).
Il ne faut jamais utiliser le "service" de change de grosses banques, le spread est juste hallucinant
Des sociétés comme transferwise sont compétitives pour faire les opérations de change de petits montants mais pour les montants que vous mentionnez il y a des intermédiaires moins onéreux.
Sinon la solution pour la sécurité des avoirs c'est de passer par le Luxembourg avec un contrat d'assurance vie multi devises: €, $, £, CHF.
 
J'avais un peu laissé de côté là solution Luxembourgeoise surtout par crainte (ou méconnaissance) des mécanismes de "réassurance" d'un fond €, si on tient à conserver en partie cette devise. Je n'ai pas réussi à obtenir de réponse claire par rapport à l'assujettissement à Sapin 2, comme si un fond € était inéluctablement une spécificité française derrière . Pour le principe un fond adossé à des obligations d'état, légèrement bonifiée, ce serait bien oui. Si on ne met pas en péril la liquidité pour un rendement modique
 

gm43

Contributeur
Pas trop cher pour une banque, tw est à 0.5% (50pip) dans 1 sens
Et tu le "sens" comment toi le chf s'il devait y avoir une crise des dettes EU? Suivrait ou surnagerait?

Il y a une chose à ne pas oublier:
Actuellement la BNS injecte des milliards tous les mois pour maintenir/ défendre le taux EUR/CHF: 1.05 - 1.06.
par conséquent on est en dehors de la logique offre et demande. Le taux est ''artificiel''.
Donc s'il y a une crise des dettes EU, au lieu d'avoir un taux EUR/CHF à 0.8 ou 0.7 on pourra toujours avoir 1.05 voire plus si la BNS le décide. Ce n'est qu'une question de milliards.
En été 2011, quand on arrivait à 1.0 à cause de la crise grecque, du jour au lendemain ( le 6 septembre sauf erreur), la BNS a dit: à partir d'aujourd'hui c'est 1.20 minimum. et en 1 heure c'est passé de 1.0 à 1.2.
Certains y ont laissé des plumes et d'autres bien gagné. Et exactement l'inverse s'est produit en janvier 2015 lors de l'abandon des 1.20.
 

dean

Membre
J'avais un peu laissé de côté là solution Luxembourgeoise surtout par crainte (ou méconnaissance) des mécanismes de "réassurance" d'un fond €, si on tient à conserver en partie cette devise. Je n'ai pas réussi à obtenir de réponse claire par rapport à l'assujettissement à Sapin 2, comme si un fond € était inéluctablement une spécificité française derrière . Pour le principe un fond adossé à des obligations d'état, légèrement bonifiée, ce serait bien oui. Si on ne met pas en péril la liquidité pour un rendement modique
Si vous souhaitez investir par exemple en dollar, une SICAV monétaire $ peut très bien faire le job (rendement > 2% en 2019).
Même chose en £. En CHF les taux sont négatifs...
 
Haut