Propriétaire, 60 ans, retraite possible à 62 ans à taux réduit, 68 ans à taux plein, 200k€ à investir, que faire?

danfox

Membre
Bonjour,

Je ne pourrai pas vivre avec le peu de retraite que je vais recevoir et j’ai peur de laisser mon argent à la banque avec les taux d'intérêts et inflation actuels. Je cherche une solution rentable et j’ai eu l’idée suivante, mais je suis ouvert à tout :

SCI familiale, moi plus mon enfant de 26 ans.
Achat sans prêt d’un immeuble à rénover puis louer, parts 90/10 moi/l’enfant.
Revenus déclarés à l’IS
Je finance les travaux, mon enfant les effectue.
Mon enfant ne prend pas de dividend, mais va hériter de mes parts de la SCI
Je prends des dividends mais uniquement après avoir arrêté ma carrière professionnel

Est-ce une bonne idée, est-ce que j'ai bien compris que l'IS va me permettre de garder les loyers à l'abris jusqu'à je suis à la retraite puis en payer moins d'impôts?

Sinon, quoi de mieux?

Merci beaucoup de vos avis
 

moietmoi

Top contributeur
Je finance les travaux, mon enfant les effectue
Bonjour,
en sci is, de faire "travailler" quelqu'un sans salaire n'est pas recommandé; bon le bien est à l'un des associé qui fait le travail, mais il faut creuser un peu le risque en cas d'un accident;
si tu as apporté l'argent en compte courant, la sci payera les matériaux,
mais je suis ouvert à tout :
des scpi, il y moins de travail, c'est plus tranquille...

Je prends des dividendes mais uniquement après avoir arrêté ma carrière professionnel
il y aura peut être des bénéfices de la sci taxés à 15%
puis les dividendes,.... mais avant cela:
vu que tu as prêté de l'argent à la sci, dans la mesure de sa trésorerie, la sci te le rembourse, sans impôt; si la trésorerie et les bénéfices débordent alors il y a les dividendes ( taxés à la flat taxe ou sur option à la tmi+17,2%)

attention pour une sci, il faut être 2, donc lors de ton décès, il n'y aura plus qu'un associé, il y a une tolérance d'un an avant dissolution automatique, alors peut être faire rentrer tout de suite, avec 1 part un associé du fiston..
 

danfox

Membre
Bonjour et merci pour les réponses.

Je m'intéressais à l'immobilier plutôt que les SCPI pour les raisons suivantes (elles peuvent être vraies ou fausses, c'est pourquoi je demande ici) :
Avec les SCPI il y aura une grande perte de la valeur total investie au départ à cause des frais. Avec une maison à rénover, une fois les travaux terminés il y aurait déjà une plus value (si le tout était bien géré, bien sûr).

Avec l'IS, j'ai cru que, grâce aux dépenses liées aux rénovations, la SCI ne payerait pas d'impôts pendant le reste de ma carrière. Après je pourrais commencer de me faire payer à partir des loyers et d'ainsi contrôler mon taux d'imposition personnel.
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
Avec les SCPI il y aura une grande perte de la valeur total investie au départ à cause des frais
???? 10% de frais comme partout ( les frais de notaire sur l'immo direct sont de 7% ) mais l'objectif étant le long terme je ne voispas de perte de valeur.
. Avec une maison à rénover, une fois les travaux terminés il y aurait déjà une plus value (si le tout était bien géré, bien sûr).
peut etre ...ou pas ....
 

moietmoi

Top contributeur
Avec les SCPI il y aura une grande perte de la valeur total investie au départ à cause des frais. Avec une maison à rénover, une fois les travaux terminés il y aurait déjà une plus value (si le tout était bien géré, bien sûr).
tu mélanges les genres:
un investissement en scpi est un investissement passif: le travail que tu fournis se résume à quelques appuis de touches sur ton ordinateur, une fois; et tu attends pendant 20 ou 30 ans. mes premières scpi datent d'il y a 30 ans et le seul travail que j'ai, c'est de remplir ma déclaration d'impôts;
un achat immobilier avec des travaux, pour obtenir, après travaux un bien qui a plus de valeur que l'achat+frais+travaux, demande un investissement personnel en travail de plusieurs années, des dizaines de visites de biens, des dizaines de réunions avec les intervenants,un peu de chance,;
Puis la mise en location, pour que cela soit meilleur qu'une scpi demande aussi du travail permanent; exemple cette semaine du travail: un colocataire quitte la coloc: recherche d'un nouveau; une plaque électrique à changer; une fuite d'eau dans la copro qui inonde une de mes colocations: relogement en urgence de 3 colocataires au milieu de la nuit ,puis viendra le constat de l'assurance, les travaux de rénovation, pendant ce temps, je paye l'hotel ou autre aux colocs....
tu compares 2 choses incomparables
 
Dernière modification:

moietmoi

Top contributeur
???? 10% de frais comme partout ( les frais de notaire sur l'immo direct sont de 7% ) mais l'objectif étant le long terme je ne voispas de perte de valeur.
je ne souhaite pas ici relancer un débat, mais cette histoire de frais se résume
en scpi tu investi 100ke sur une scpi qui rapporte 5% tu en retires 5000 euros; alors que si tu achètes de l'immobilier de 90ke avec 100ke, dont l'immobilier rapporte 5% tu en retires 4500( à la louche)
la différence c'est que à la sortie, on te dit ; ah, votre scpi ne vaut pas 100ke mais 88; alors que l'immobilier vaut toujours les 90; ( si on considère que le marché n'a pas augmenté)
 

danfox

Membre
Si vous avez des SCPI depuis 30 ans, vous avez certainement pu comparer l'évolution de leur valeur avec celle de l'immobilier. Ma maison aujourd'hui vaut le double du prix d'achat en 2000.
 
Haut