Produit structuré, pour ou contre ?

AdamFrk

Nouveau membre
Bonjour, j'aimerai avoir vos avis sur les produits structurés. Cette solution d'investissement est assez clivante, j'essaye de comprendre pourquoi.
 

Triaslau

Contributeur régulier
Bonjour,

Votre question n'a pas de sens. Un produit structuré est "simplement" un produit composés de plusieurs produits. Ce genre de produit est la base de la diversification et n'a rien de clivant.

La seule question à se poser face à un produit structuré, c'est de quoi il est composé ce qu'on appelle les "sous-jacents".
 

AdamFrk

Nouveau membre
Je suis d'accord avec vous, les points essentiels à connaitre sont le sous jacent, la typologie du produit, la barrière de protection, l'émetteur.... Néanmoins malgré cela, je constate un fort rejet de certaines personnes sous prétexte que ce sont des produits très margés, moins rentable qu'une obligation ou action qui distribue du dividende...
Du coup je pose la question afin d'avoir des feed back supplémentaires.
Par exemple vous, ça vous est déjà arrivé d'en souscrire ? et si oui quel type ? plutôt rendement/protection du capital/participation ?
Merci.
 

2PassaG

Contributeur régulier
Du coup je pose la question afin d'avoir des feed back supplémentaires.
Avant de demander du feed-back, avez vous analysé un de ces produits, comparé les scénarios entre posséder un tel produit et posséder directement son sous-jacent le plus pertinent ?
Donnez-nous votre analyse, nous vous aiderons à la préciser.
 

Triaslau

Contributeur régulier
Comme je vous l'indique vous ne pouvez pas regrouper les produits structurés dans un même panier et essayer d'en tirer des conclusions.
 

gm43

Contributeur
Bonjour,

Votre question n'a pas de sens. Un produit structuré est "simplement" un produit composés de plusieurs produits. Ce genre de produit est la base de la diversification et n'a rien de clivant.

La seule question à se poser face à un produit structuré, c'est de quoi il est composé ce qu'on appelle les "sous-jacents".

Tout à fait juste.
Je complèterais ainsi:
-La seconde question à se poser devant un produit structuré est: est-ce que j'en comprends bien le fonctionnement ? Donc toujours lire les petits caractères...
-La troisième question à se poser, de moindre importance, mais quand même:
Quelle est la banque dépositaire ?
Exemple: produits structurés émis par le Crédit Suisse en 2005, avec… Lehmann Brothers comme banque dépositaire...Aïe...cela a fait mal à l'époque...
 

moietmoi

Top contributeur
Cette solution d'investissement est assez clivante, j'essaye de comprendre pourquoi.
Pour le grand public, oui souvent clivants, car incompréhensibles.... un panier de valeurs de référence, mais finalement une référence, contrairement à son nom, qui peut varier... des scénaris proposés ,obligés par la règlementation, qui sont tellement nombreux et variés qu'ils perdent en pertinence;
on voudrait noyer le néophyte pour l'éblouir que l'on ne s'y prendrait pas autrement;
Cela dit , pas mal de produits structurés vendus en France, après la grande crise de 2008/2009; sont sortis gagnants en rappels prématurés au bout de 2/3 ans, avec de substantiels revenus;
 
Dernière modification:

paal

Top contributeur
On voudrait noyer le néophyte pour l'éblouir que l'on ne s'y prendrait pas autrement;
Cela dit , pas mal de produits structurés vendus en France, après la grande crise de 2008/2009; sont sortis gagnants.
Vous me rappelez-là, une petite fête de nouvel an, au cours de laquelle une des convives (disposant d'un contrat Fourgoussé d'une certaine taille, aura suivi l'avis d'un conseiller bancaire d'un groupe d'assurance, ce qui avait conduit à souscrire un fond structuré (pour un montant de 150 KE), le tout sans m'indiquer ce que c'était ....

De fait, ladite convive n'avait pas du tout considéré que son conseiller lui avait proposé un produit boursier spéculatif : mais l'opération s'est ensuite déroulée sans dégât (indice support qui serait passé sous sa limite basse de variation ….)

Je lui ai donc proposé deux choses :
- reprendre sur un graphique le point pivot servant de référence au produit structuré (un cours en octobre de 2013)
- prendre position sur mon PEA en achetant l'équivalent de 10% de son investissement, mais sur un tracker de l'EuroStoxx50 ; puis de comparer, année après année, l'évolution des deux produits ...

Le produit structuré aura été remboursé au bout de 2 années, alors que mon tracker fait toujours partie de mes placements et avec un certain bonheur, largement supérieur aux 10% investis …..

Conclusion, et même si je gère moins bien qu'un pro dans ce type de contexte, c'est celui qui bénéficie des fonds qui fait le meilleur placement (au moins pendant la période durant laquelle il dispose des fonds de son client ....)
 
Dernière modification:
Bonjour,

Personnellement j'ai souscrit à plusieurs reprises des produits structurés, et j'en possede encore un. Pour des petits montants (1000 euros, souvent le ticket minimum), dans des enveloppes asv. Chance du debutant, ou frilosité me faisant choisir des produits basés sur des sous jacents solides (cac ou euro stox dividendes non réinvestis), cela m'a bien reussi car sortis généralement au bout d'un an. Pour un basé sur Total cela a mis cependant 3 ans… Et celui en cours devrait sortir bientôt, Autofocus rendement Janvier 2018, proposé par Fortuneo....

Mon raisonnement était qu'une baisse prolongée (8 à 10 ans) etait peu probable, et qu'une forte baisse finale ( >30 voire 40%) tres peu probable.... Du coup cela me paraissait moins risqué que détenir des titres sur un pea, il y avait une forme de couverture à la baisse, au prix d'une limitation des gains...

Bref un moyen de doper mon asv sans trop de risque.

Conclusion tout est question de ton rapport au risque, du moment (les bourses sont plutot elevées en ce moment..), du sous jacent... Et bien sur, c est bien ecrit dans la notice, c'est un produit dont on ne connait pas la date de sortie...

Bref j'ai aucun regret d'y avoir eu recours, mais maintenant j'ai un PEA et je diversifie avec des etf / titres vifs...

Esperant avoir alimenté le debat,

Yvon
 

paal

Top contributeur
Bonjour,
Personnellement j'ai souscrit à plusieurs reprises des produits structurés, et j'en possède encore un.
Pour des petits montants (1000 euros, souvent le ticket minimum), dans des enveloppes asv.
Chance du débutant, ou frilosité me faisant choisir des produits basés sur des sous jacents solides (cac ou euro stox dividendes non réinvestis), cela m'a bien réussi car sorti généralement au bout d'un an.
Pour un (basé sur Total) cela a mis cependant 3 ans…
Et celui en cours devrait sortir bientôt, Autofocus rendement Janvier 2018, proposé par Fortuneo....
Je suis revenu sur le cas de notre convive de 2013, et ai relu la petite note que je lui avais concoctée ; et effectivement, au lieu de souscrire un montant aussi important que ce qu'elle avait accepté (pratiquement sans bien s'en rendre compte), je lui avais recommandé de ne souscrire que des montants plus modérés (de l'ordre de 10 ou 12.000 Euros /an), quitte à y souscrire chaque année sur un sous-jacent différent, et à des niveaux de risque différents également ...

Mais de fait, l'expérience ne fut pas renouvelée à l'issue de la période de 2 années, après laquelle le produit fut remboursé ….

Mon raisonnement était qu'une baisse prolongée (8 à 10 ans) était peu probable, et qu'une forte baisse finale (>30 voire 40%) très peu probable....
Du coup cela me paraissait moins risqué que détenir des titres sur un PEA, il y avait une forme de couverture à la baisse, au prix d'une limitation des gains...
On peut le voir ainsi, mais perdre 30% de sa mise (c'est souvent le taux de perte qui vous oblige à sortir et de façon impérative au cours d'une année), cela me semble tout de même très pénalisant ….

Bref un moyen de doper mon asv sans trop de risque.

Conclusion = tout est question de ton rapport au risque, du moment (les bourses sont plutôt élevées en ce moment..), du sous jacent...
Et bien sûr, c'est bien écrit dans la notice, c'est un produit dont on ne connait pas la date de sortie...
Bref je n'ai aucun regret d'y avoir eu recours, mais maintenant j'ai un PEA et je diversifie avec des etf / titres vifs...
Espérant avoir alimenté le debat,
Yvon
Le risque, c'est effectivement que le cours du sous-jacent reste durablement sous le cours qui déclenche la prise de perte automatique ; c'est d'ailleurs aussi probablement la raison pour laquelle les promoteurs de ces produits auront été conduits à raccourcir la durée de validité du contrat ....
 
Dernière modification:
Haut