Prix immobilier: baisse de l'Ancien / Explosion du Neuf ?

titif0u

Contributeur régulier
Vu cette semaine sur la production de logements neuf:

Les Echos

Logement neuf : les promoteurs craignent un « effondrement » de la production


Les réservations de logements neufs ont chuté de près de 38 % au deuxième trimestre 2020, et les mises en vente de 54 %. Déçus du plan de relance, les promoteurs immobiliers de la FPI attendent des mesures complémentaires et des décisions rapides de la part du gouvernement.


Est-ce la « chronique d'un effondrement annoncé » ? Ce sont en tout cas les mots très forts employés par Alexandra François-Cuxac, la présidente de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), lors de la présentation, jeudi, des chiffres du logement neuf pour le deuxième trimestre 2020.
De fait, les chiffres sont inquiétants. Sur trois mois, d'avril à juin, les réservations de logements neufs ont plongé de près de 38 % par rapport à la même période de 2019. L'épidémie de Covid-19 et le confinement ne sont pas seuls en cause . L'attentisme lié aux élections municipales et les délais d'obtention des permis de construire ont pesé. Les réservations avaient d'ailleurs commencé à marquer le pas avant la crise sanitaire .

La tribune

La France au bord d'une nouvelle crise du logement neuf

Les promoteurs immobiliers et les constructeurs de maisons individuelles considèrent qu'une "crise du logement commence à s'installer". Face au peu de mesures pour l'habitat neuf dans le plan de relance gouvernemental, les professionnels appellent à "un plan de sauvetage".
Un écart de 1 à 10. Si l'Etat mettra 6,7 milliards d'euros pour la rénovation dans le cadre du plan de relance gouvernemental, il n'en investira que 650 millions d'euros dans la construction neuve. 350 millions seront alloués aux maires bâtisseurs, c'est-à-dire ceux qui construisent au-dessus d'un certain seuil, mais les modalités n'ont pas encore été précisées par l'exécutif. Les 300 millions restants viseront à soutenir des opérations de recyclage de friches.

Les professionnels de l'immobilier neuf auraient aimé davantage d'appui pour pérenniser leur activité
 

moietmoi

Top contributeur
Bonjour,
Sur trois mois, d'avril à juin, les réservations de logements neufs ont plongé de près de 38 % par rapport à la même période de 2019.
on se demande qui a réservé pendant cette période? en confinement pour une bonne partie, j'aurais penser que les réservation avait baissé de 95 à 98% pendant cette période;
Si ce chiffre est réel, c'est un exploit qui montre la résilience du marché neuf!!!
 

titif0u

Contributeur régulier
Un proche à fait son choix pendant le confinement et est allé réservé la semaine du déconfinement en mai ^^
Enfin, je pense que pas mal de personnes ont fait comme ca, ça ne change pas grand chose quand on achète sur plans si on c'était déjà renseigné sur le programme avant ou si on connait bien le coin...
 

baboune

Modérateur
Staff MoneyVox
Parce que l'on a déjà connu cela par le passé et que les mesures du HCSF limitant le taux d'effort à 33%,la durée maximale des prêts à 25 ans et le mode de calcul en additionnel des revenus fonciers, vont dans ce sens.
l'immobilier augmentant plus vite que les revenus des ménages, à un moment, ça décroche.
 

zizou

Membre
Sur la périphérie toulousaine une tendance est claire :
Beaucoup quittent leur appartement en ville pour acheter une maison en première couronne, suite aux méfaits du confinement .

Le prix des maisons haut de gamme , s’envole
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
Beaucoup quittent leur appartement en ville pour acheter une maison en première couronne,
ca devrait donc stimuler le marché des maisons en petite couronne ......
comme il n'y en aura pas suffisamment ca devrait donc doper les prix de ce marché .

c'est comme les vases communiquant , si ca baisse à un endroit en raison d'une faible demande , ca augmente ailleurs en raison d'une forte demande .....
 

moietmoi

Top contributeur
Parce que l'on a déjà connu cela par le passé et que les mesures du HCSF limitant le taux d'effort à 33%,la durée maximale des prêts à 25 ans et le mode de calcul en additionnel des revenus fonciers, vont dans ce sens.
l'immobilier augmentant plus vite que les revenus des ménages, à un moment, ça décroche.
oui, mais de nombreux institutionnels et gros investisseurs privés ont et vont avoir des liquidités à placer sur des supports tangibles à long terme...et quoi de mieux que l'immobilier?
 
Haut