prêt viager hypothécaire

Oui, je viens de recevoir le mail. Je vais me renseigner auprès de la caisse d'épargne qui fait partie du groupement de banques qui a repris le CF. Mais si quelqu'un a une réponse avant .... Merci de le faire savoir. CA éviterait de passer par un courtier qui va prendre une commission.
 

vivien

Contributeur régulier
Bonjour,

A la question "connaissez-vous la banque" qui fait des prêts viagers hypothécaires, vous répondez

Oui, je viens de recevoir le mail.
Et vous précisez :
Je vais me renseigner auprès de la caisse d'épargne qui fait partie du groupement de banques qui a repris le CF.…….. Mais si quelqu'un a une réponse avant
Votre réponse aurait dû être non ;)

Ce qui me surprend aussi dans votre message c'est l'incitation à ne pas faire intervenir et donc payer un courtier qui pourrait donner la réponse.
CA éviterait de passer par un courtier qui va prendre une commission.
Je ne suis pas courtier mais je pense que son travail ne se limite à envoyer le dossier à une banque et que toute peine mérite salaire. Dans cette profession comme dans tant d'autres, il existe de bons professionnels, il suffit de se renseigner.

Pour avoir étudié dans le détail plusieurs prêts viagers hypothécaires, je pense que l'intervention d'un professionnel indépendant de la banque est nécessaire voire indispensable. Ne serait-ce que pour proposer l'intervention d'un expert immobilier indépendant ce qui n'était pas le cas dans les dossiers du Crédit Foncier et avoir une expertise fiable, puisque la valeur du bien détermine le montant du crédit.
 
Dernière modification:
Donc, si j'ai bien compris vous maitrisez parfaitement le sujet et les paramètres de la nouvelle mouture qui vient de sortir ....Parfait.
 

vivien

Contributeur régulier
Il ne s'agit pas d'une leçon de morale mais de précisions notamment sur le fait que malgré votre affirmation vous ne connaissez pas (moi non plus d'ailleurs) le nom de la banque qui ferait (conditionnel) ce type de financement.

Donc, si j'ai bien compris vous maitrisez parfaitement le sujet
1- je n'ai pas dit - écrit ou pensé que je maitrisais parfaitement le crédit viager hypothécaire.
2- nous avons été 3 ou 4 sur le forum à échanger à partir d'expériences vécues sur le sujet, ce qui permet d'avoir une idée plus précise que celle que l'on a en lisant les publicités.
3-
les paramètres de la nouvelle mouture qui vient de sortir
vous devez l'avoir eu en main pour dire qu'elle existe. Vous pouvez soit la publier soit l'adresser à ceux qui vous la demande, soit la commenter.

Pour ma part fin des échanges avec vous.
 
Dernière modification:

baboune

Modérateur
Staff MoneyVox
Donc, si j'ai bien compris vous maitrisez parfaitement le sujet et les paramètres de la nouvelle mouture qui vient de sortir ....Parfait.
Bonjour Martine,

le fait de maitriser la technique du prêt viager hypothécaire est une chose par contre les paramètres d'une "nouvelle mouture" en est une autre.....
Personne à ce jour ne distribue de prêt viager hypothécaire.
Personne n'a donné d'information publique sur un "futur produit" de ce genre.

Entre le fait qu'un établissement bancaire puisse réfléchir sur le sujet et le fait de le mettre en place il y a une différence.
Pour ma part, si ce projet de remise en route de ce type de prêt existe, il ne peut venir que d'une banque déjà spécialisée dans les prêts hypothécaires.
Après reste à voir la prise de risque que ce genre d'établissement est prêt à prendre.

Cdt
 
J'ai reçu ce matin un mail de libertaux qui disait que le prêt viager hypothécaire était revenu .... J'ai essayé de les contacter mais je n'ai pu obtenir personne. J'ai vu ailleurs qu'il serait de retour début 2020 avec une nouvelle mouture.
 

Aristide

Top contributeur
Bonjour,

Je veux bien "qu'une nouvelle mouture" du prêt viager hypothécaire arrive en 2020.

Mais ce produit est régi par les articles L.315 et suivants et R.315 et suivants du code de la consommation.

Une "nouvelle mouture" supposerait donc de nouvelles dispositions législatives et réglementaires....dont personne sur "cBanque/MoneyVox" ne semble avoir entendu parler ?

Si l'on ajoute l'information fournie en date du 30 octobre 2019 sur Service Public.fr (Premier Ministre) :

Prêt viager hypothécaire
Vérifié le 30 octobre 2019
- Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

À savoir : aucune banque ne commercialise plus actuellement le prêt viager hypothécaire.


https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F16242
=> ce ne semble pas vraiment être d'actualité.

A ce stade, ne s'agirait-il pas plutôt de la réflexion sur le financement de la dépendance dont la Ministère des Finances fait état dans sa réponse au Sénat sur le sujet le 3/10/2019:

Prêt viager hypothécaire
15e législature
Question écrite n° 10650 de Mme Isabelle Raimond-Pavero (Indre-et-Loire - Les Républicains)
publiée dans le JO Sénat du 30/05/2019 - page 2826

Réponse du Ministère de l'économie et des finances
publiée dans le JO Sénat du 03/10/2019 - page 5025


Le prêt viager hypothécaire (PVH) permet d'emprunter une somme d'argent en contrepartie d'une hypothèque sur un bien immobilier. Au décès de l'emprunteur, l'organisme financier se rembourse en capital et en intérêts, en général via le produit de la vente par les héritiers du bien immobilier mis en garantie. À ce jour, seul le Crédit foncier a distribué le PVH, avec une production limitée depuis son lancement, soit en moyenne moins de 1000 prêts par an depuis 2007. L'arrêt de la production depuis 2019 est à associer à la réorganisation des activités du Crédit foncier au sein de la banque populaire-caisse d'épargne (BPCE). Il n'y a pas davantage d'information sur la reprise ou non, le cas échéant, de cette activité par le groupe BPCE, et il n'appartient au ministère de l'économie et des finances de s'immiscer dans l'activité d'un groupe privé. En revanche, dans le cadre des travaux portant sur le Grand âge et la Dépendance, des réflexions sont en cours pour analyser les causes et les freins au développement du PVH et pour identifier, le cas échéant, des mesures permettant de relancer son développement en lien avec la question de la dépendance. Enfin, il n'est pas envisagé que la Caisse des dépôts et consignations prenne à son compte le développement de ce type de prêt dans la mesure où cet établissement n'a pas pour mission d'offrir des solutions de financement à des particuliers et ne serait, en toute hypothèse, pas en mesure techniquement de le faire compte tenu de l'absence de réseau commercial dédié.

https://www.senat.fr/questions/base/2019/qSEQ190510650.html
Cdt
 
Dernière modification:
Haut