Préparer au mieux sa retraite (non-résident)

Miyo

Nouveau membre
Bonjour,

Je me pose beaucoup de questions sur la préparation de ma retraite et notamment, je me demande si mes choix sont judicieux.

J’ai 35 ans, je suis non-résident fiscal français (j’habite et travaille à l’étranger), en accession à la propriété (résidence principale) avec un appartement en VEFA qui sera livré l’année prochaine et pour lequel je rembourse un emprunt tout en continuant à payer mon loyer actuellement.

Actuellement, je mets de côté les montants suivants pour ma retraite mensuellement :
- 250 euros sur un produit d’épargne spécifique pour la retraite dans mon pays de résidence que je déduis de mes impôts (c’est le montant maximum que je peux déduire) placés à 97% en actions. La sortie se fait en rente ou en capital ou en mix (rente/capital) ;
- 100 euros sur une assurance-vie française orientée retraite, Mesplacements.fr Retraite avec la gestion « horizon retraite ». Cet argent est placé à 100% en unités de compte jusqu’à mes 45 ans (en gestion pilotée) puis le pourcentage en unités de compte se réduira petit à petit au profit d’un fond en euro ;
- 60 euros sur l’assurance-vie française Boursorama-vie à 100% sur le fond Euro exclusif ;
- 190 euros sur Prefon (produit alimenté depuis que j’ai 25 ans en augmentant petit à petit les cotisations).

Je m’interroge sur cette répartition et sur le choix des produits. Je pense avoir fait un bon mix entre produits surs avec moins de rendement et produits plus risqués avec possibilité de plus de rendement. Surtout, je me demande si j’ai raison de continuer à alimenter mon Prefon sachant que je ne déduis rien des impôts car je n’ai aucun revenu en France.

Mon objectif à terme est d’obtenir un capital et une rente à vie pour ma retraite (que je compte prendre vers 65 ans). Il est très probable que je passerai ma retraite à l’étranger.

Pensez-vous que ma répartition et mes choix sont bons ? Continueriez-vous à alimenter le Prefon à ma place ? Je vous remercie d’avance pour votre aide et vos avis.

Miyo
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Bonjour,

Préfon... Aux scandales et contentieux, s'ajoute une gestion catastrophique de ce complément de retraite basé sur un système par point qui est, par définition opaque : placements ? rendements ?
J'aurais pu m'y intéresser à une époque qui est tombée à un moment où la Préfon était en quasi faillite!!
Résultat : j'ai laissé tomber, et heureusement.
Le seul attrait serait fiscal….. Faut-il faire un très mauvais placement, surtout sur une aussi longue période, au seul principe de l'avantage fiscal?
En plus, dans votre cas… Il n'y a pas d'avantage fiscal.

Un calcul simple que je viens de faire dans le simulateur de la Préfon en m'inspirant de votre profil :
Age de début de cotisation : 26 ans,
Rente versée à partir de 63 ans,
190 € versés chaque mois.
Le simulateur donne une retraite complémentaire de 4207€/an

Si vous placez vous-même votre épargne aux mêmes conditions (37 ans et 190 € par mois) :
Pour 37 ans d'épargne, le capital obtenu si l'épargne a été placée à un taux annuel de 2% s'élève à 125 662 €.
Ce qui vous donne ensuite 30 années pendant lesquelles vous pourrez puiser chaque année 4207 € si on estime que le capital est figé à partir du moment où vous allez commencer à le consommer.
Mais s'il continue à produire des intérêts, et on ne verrait pas pourquoi il n'en produirait plus, alors la durée totale est considérablement allongée!!
 

Manu215

Contributeur régulier
Le simulateur donne une retraite complémentaire de 4207€/an
Pour avoir été à la PREFON et en être parti très vite pour transférer le capital sur un PERP, j'avais constaté que le simulateur est très optimiste.
Je n'ai pas eu assez de d'années de recul pour comparer les résultats du simulateur avec la rente estimée (dans les mêmes conditions) qui figurait sur le relevé annuel et qui était bien plus basse évidemment.
Donc assez peu de données, mais je crois très sincèrement que le simulateur ne prend pas en compte que la valeur d'achat du point augmente avec l'âge...
 

BETO29

Membre
Bonjour,

Je me pose beaucoup de questions sur la préparation de ma retraite et notamment, je me demande si mes choix sont judicieux.

J’ai 35 ans, je suis non-résident fiscal français (j’habite et travaille à l’étranger), en accession à la propriété (résidence principale) avec un appartement en VEFA qui sera livré l’année prochaine et pour lequel je rembourse un emprunt tout en continuant à payer mon loyer actuellement.

Actuellement, je mets de côté les montants suivants pour ma retraite mensuellement :
- 250 euros sur un produit d’épargne spécifique pour la retraite dans mon pays de résidence que je déduis de mes impôts (c’est le montant maximum que je peux déduire) placés à 97% en actions. La sortie se fait en rente ou en capital ou en mix (rente/capital) ;
- 100 euros sur une assurance-vie française orientée retraite, Mesplacements.fr Retraite avec la gestion « horizon retraite ». Cet argent est placé à 100% en unités de compte jusqu’à mes 45 ans (en gestion pilotée) puis le pourcentage en unités de compte se réduira petit à petit au profit d’un fond en euro ;
- 60 euros sur l’assurance-vie française Boursorama-vie à 100% sur le fond Euro exclusif ;
- 190 euros sur Prefon (produit alimenté depuis que j’ai 25 ans en augmentant petit à petit les cotisations).

Je m’interroge sur cette répartition et sur le choix des produits. Je pense avoir fait un bon mix entre produits surs avec moins de rendement et produits plus risqués avec possibilité de plus de rendement. Surtout, je me demande si j’ai raison de continuer à alimenter mon Prefon sachant que je ne déduis rien des impôts car je n’ai aucun revenu en France.

Mon objectif à terme est d’obtenir un capital et une rente à vie pour ma retraite (que je compte prendre vers 65 ans). Il est très probable que je passerai ma retraite à l’étranger.

Pensez-vous que ma répartition et mes choix sont bons ? Continueriez-vous à alimenter le Prefon à ma place ? Je vous remercie d’avance pour votre aide et vos avis.

Miyo
Bonjour !
J'ai commis l'erreur funeste de cotiser à PREFON pendant des années et, compte-tenu des résultats d'autres produits d'épargne "classiques" (assurance vie), je me mords les doigts d'avoir fait ce choix. Un seul conseil aux "impétrants" : ignorez ce produit dont la transparence et les performances régulièrement "auto-vantées" sont des leurres.
Arrêter dès que possible l'alimentation de ce produit et SURTOUT ne pas y souscrire lorsque l'on est sollicité !!!
 
Haut