PPD et crédit logement quelle différence ?

hargneux

Top contributeur
Vous oubliez un paramètre, dans le cas de la caution, si le créancier est insolvable ou si la vente finale ne couvre pas la dette, ce sont l ensemble des autres emprunteurs qui paient la note, par la baisse de leur cote part remboursée en fin de prêt.
En fait, le modèle économique de CL est parfait, il lui est impossible de perdre de l argent.
Si tout va bien, il encaisse la commission de caution qui lui permet de bien vivre et quand il y a un sinistre ce sont les autres clients qui paient.
 

Aristide

Top contributeur
Vous ne confondez pas avec la caution CAMCA qui est en fait une assurance qui indemnise la banque après règlement final du contentieux en cas de manque financier pour la banque suite à la vente du bien ?
Oui, tu as raison.
C'est le prêteur qui gère tout le contentieux, CAMCA n'intervenant, éventuellement, qu'en dernier ressort quand l'irrécouvrabilité de la créance est établie.
Mais avec Crédit Logement c'est le prêteur qui l'actionne en paiement au moment où il le juge nécessaire.
Dès lors les procédures contentieuses sont à la charge de Crédit Logement; comme son contrat le prévoit il peut aussi décider l'inscription d'une hypothèque conservatoire.

Cdt
 

baboune

Modérateur
Staff MoneyVox
D'ailleurs les anglosaxons et la BCE ne comprennent pas ce mécanisme de caution franco francais, pour eux c'est du vent car il n'y a pas de sureté réelle, donc rien à saisir
Tout a fait d'accord avec vous

mais si on s'aligne sur les pratiques des autres pays européens ou anglo-saxons nous avons le résultat suivant/

plus de taux fixes mais tout en taux révisables sous le principe que c'est l'emprunteur qui doit subir le risque de hausse des taux.
plus de société de caution mais juste une garantie hypothécaire
et bien sur dans ce cas on se reporte aux directives européennes qui recommandent un apport personnel de 20% du prix de vente du biens + les frais d'acte notarié +frais de négociation + frais annexes
soit en gros un apport personnel de 35% de l'opération

je vous renvoie bien sur aux directives européennes retransmises aux Ets bancaires français exerçant au Luxembourg

bon, après s'il y a un problèmes sur les marchés on risque le même problème qu'en Espagne ou aux états unis

reste à voir ce qu'il faut choisir

la stabilité du marché Français avec ses méchants banquiers ou le libéralisme anglo-saxon avec ses risques mais qui reposent sur les consommateurs

cela fait réfléchir non ?

Cdt
 
Haut