Portefeuille boursier de Mme Tubair

Tubair

Contributeur régulier
Bonsoir à toutes & à tous,

Etat du portefeuille au 01 mai 2022 :
out.JPG
Perf. mensuelle du portefeuille :
-3.47% / Mon portefeuille fait -3.65%
Perf. mensuelle du CW8, indice de ref. : -2.67%
Perf. annuelle du portefeuille : -11.48% / Mon portefeuille fait -13.9% (CW8 : -5.13%)

Renforcement :
  • CW8
Quelques commentaires :
  • RAS car comme je l'indiquais le mois dernier pour la suite du portefeuille : L'objectif est de "continuer à investir mensuellement sur le CW8 afin d'obtenir une pondération entre 50% et 60% et laisser vivre le portefeuille ". Concrètement, l'investissement sur cet indice sera à hauteur d'environ 1500€ par mois jusqu'à l'obtention de la pondération souhaitée.
  • Aucun intérêt à investir sur les sociétés en direct puisque je le rappelle : L'objectif est d'avoir "une pondération max de 5% par ligne pour les big cap leaders et 2-3% par ligne pour les autres".
  • Le plus compliqué sera sûrement de tenir cette stratégie.

A bientôt,
Tubair
 

Tubair

Contributeur régulier
Bonjour à toutes & à tous,

Etat du portefeuille au 01 juin 2022 :
mai22.JPG
Perf. mensuelle du portefeuille : -3.26% / Mon portefeuille fait -3.14%
Perf. mensuelle du CW8, indice de ref. : -3.98%
Perf. annuelle du portefeuille : -14.36% / Mon portefeuille fait -16.61% (CW8 : -8.91%)

Renforcement :
  • CW8
Vente :
  • Esker
Dividendes :
  • AirLiquide
  • ASML
  • Dassault Systèmes
Quelques commentaires :
  • Hum... non ; RAS.
Tubair
 

Tubair

Contributeur régulier
Bonjour,

Je rebondis au message de @mishell63 avec la vidéo postée :
Une petite vidéo (piquée sur le forum d'en face, j'avoue ;) ) qui compare les performances d'un investissement B&H mensuel/meilleur timing/pire timing sur un ETF pendant les 43 dernières années.

La vidéo démontre qu'au-delà des sommes injectées, la régularité d'investissement et la durée de placement sont des composantes importantes pour augmenter sa performance boursière grâce aux intérêts composés qui font des petits.

Aucun problème avec ça, la durée de placement (= aussi investir au plus tôt) est une des bases à connaître lorsqu'on investit en bourse.

Dans le cadre d'un PEA ; supposons deux personnes avec des horizons de 30 ans qui investissent sur un même support (indice large) en DCA.
La première a 150k€ de liquidités qu'elle injecte en une seule fois sur le compte liquidités du PEA et la deuxième injecte 417€ par mois sur 360 mois (30ans) qui sont aussitôt investis sur l'indice.

Par précaution, la première personne lissera ses achats afin d'éviter d'investir au plus haut en définissant un plan stricte (ex : 1000€ par mois sur 12.5ans). Cependant avec une telle somme de côté, il est sûrement tentant d'investir au plus vite les 150k€ tandis que la seconde personne est limitée aux 417€ mensuels.

Je m'adresse à qui voudra apporter une réponse : Si vous étiez dans le cas de la première personne, comment vous comporteriez-vous? = Sur quelle horizon vous investirez vos 150k€ de liquidités?

Cela m'intéresse car en y réfléchissant ; en termes de risques : il semble plus judicieux d'investir petit à petit tout le temps de son horizon de placement (comme le ferait la deuxième personne) afin de lisser l'ensemble de son investissement et éviter d'investir au plus haut.

Pourtant si on prend comme exemple que la première personne lisse ses 150k€ sur 12.5ans (1000€ par mois), cela correspond aussi à une longue entrée des liquidités sur le marché.

Malgré tout, une fois le plafond atteint, soit la personne devra laisser vivre son portefeuille encore 12.5ans avec un fort risque de ne pas pouvoir renforcer lorsque les marchés seront secoués ; soit elle devra passer à un autre mode de gestion (être actif en faisant du market timing et le risque de se tromper dans ses mouvements).

Par contre en termes de performance, il me semble (?!) que les études démontrent qu'il est plus judicieux d'investir au plus tôt les liquidités afin de ne pas effectuer du market timing.

Que pensez-vous de ça?

Pour @Axiles : Vous qui êtes à peut près dans cette situation, avez-vous réfléchi à la manière dont vous allez vous comportez le reste de votre horizon de placement?

A bientôt,
Tubair
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Je m'adresse à qui voudra apporter une réponse : Si vous étiez dans le cas de la première personne, comment vous comporteriez-vous? = Sur quelle horizon vous investirez vos 150k€ de liquidités?
Bonjour,
Je pense que j'investirais 1/3 de la somme de suite en allant sur des grosses valeurs de fond de portefeuille et qui ont un indice de volatilité plutôt inférieur à 1.
Je me donnerais 2 ans pour investir un autre tiers. Et le reste au fil de l'eau.
Il y a quand même une inconnue à prendre en compte, c'est l'environnement économique et boursier.
Si j'ai, par malchance, investi le premier 1/3 maintenant et juste avant un krach, il est certain que le second 1/3 ne sera pas investi dans les 2 ans, mais dans les 6 mois. Le dernier tiers le sera aussi beaucoup plus vite, disons dans les 2 ans.
La vidéo est plutôt caricaturale puisque les cas de figure pris en exemple ne se présenteront jamais.
C'était faire bien trop pour finalement dire ce que tout le monde devrait savoir et qui tient en une seule phrase que vous rappelez : La durée est source de performance.
 

Axiles

Contributeur régulier
Bonjour,

Je rebondis au message de @mishell63 avec la vidéo postée :

La vidéo démontre qu'au-delà des sommes injectées, la régularité d'investissement et la durée de placement sont des composantes importantes pour augmenter sa performance boursière grâce aux intérêts composés qui font des petits.

Aucun problème avec ça, la durée de placement (= aussi investir au plus tôt) est une des bases à connaître lorsqu'on investit en bourse.

Dans le cadre d'un PEA ; supposons deux personnes avec des horizons de 30 ans qui investissent sur un même support (indice large) en DCA.
La première a 150k€ de liquidités qu'elle injecte en une seule fois sur le compte liquidités du PEA et la deuxième injecte 417€ par mois sur 360 mois (30ans) qui sont aussitôt investis sur l'indice.

Par précaution, la première personne lissera ses achats afin d'éviter d'investir au plus haut en définissant un plan stricte (ex : 1000€ par mois sur 12.5ans). Cependant avec une telle somme de côté, il est sûrement tentant d'investir au plus vite les 150k€ tandis que la seconde personne est limitée aux 417€ mensuels.

Je m'adresse à qui voudra apporter une réponse : Si vous étiez dans le cas de la première personne, comment vous comporteriez-vous? = Sur quelle horizon vous investirez vos 150k€ de liquidités?

Cela m'intéresse car en y réfléchissant ; en termes de risques : il semble plus judicieux d'investir petit à petit tout le temps de son horizon de placement (comme le ferait la deuxième personne) afin de lisser l'ensemble de son investissement et éviter d'investir au plus haut.

Pourtant si on prend comme exemple que la première personne lisse ses 150k€ sur 12.5ans (1000€ par mois), cela correspond aussi à une longue entrée des liquidités sur le marché.

Malgré tout, une fois le plafond atteint, soit la personne devra laisser vivre son portefeuille encore 12.5ans avec un fort risque de ne pas pouvoir renforcer lorsque les marchés seront secoués ; soit elle devra passer à un autre mode de gestion (être actif en faisant du market timing et le risque de se tromper dans ses mouvements).

Par contre en termes de performance, il me semble (?!) que les études démontrent qu'il est plus judicieux d'investir au plus tôt les liquidités afin de ne pas effectuer du market timing.

Que pensez-vous de ça?

Pour @Axiles : Vous qui êtes à peut près dans cette situation, avez-vous réfléchi à la manière dont vous allez vous comportez le reste de votre horizon de placement?

A bientôt,
Tubair

10 ans de DCA pour investir un montant élevé me semble très très long. 18 mois m'aurait paru un grand maximum. Statistiquement en effet, tout investir d'un coup a une meilleure espérance de rendement, mais aussi un risque plus élevé. No pain, no gain.

Je suis dans une situation un peu différente, je n'ai pas gagné une grosse somme d'un coup, j'ai placé progressivement au fil des années. Et si j'ai maxé mon PEA, je continue à investir régulièrement (enfin sauf là en raison d'un projet locatif que je viens juste de concrétiser). De manière générale cependant, à la fin de la période d'investissement d'un gros montant ponctuel, je vois deux approches qui font sens :
  1. Respecter un équilibre entre éléments risqués / non risqués dans son patrimoine (e.g. conserver à tout instant le 60/40 entre actions et obligations)
  2. La même chose mais avec un montant sécurisé en €€, pas en % du patrimoine. E.g. tout ce qui est au-dessus de 100k€ placés en actions

Je suis plutôt sur cette 2e logique car j'ai une capacité d'épargne élevée et pas de besoin important de sortir mon épargne à court terme, donc j'accepte un niveau élevé de risque.

Si ça aide...
 
Haut