Pertinence détention titres vifs en assurance vie

steph12002

Contributeur régulier
Bonjour,

je m'interrogeais sur la pertinence d'acheter des titres vifs, non éligibles au PEA, en AV. En effet, en AV, on peut éviter l'IR sur les plus values pas en CTO. Inconvénient de l'AV, si l'on prend par exemple linxea spirit 2, frais de 0,6 % à l'achat et à la revente + frais de gestion annuel de 0,5 %. Pour ma part, je suis à la TMI 30 %, avant d'arriver à ces 30 % en frais d'AV, il faut plus de 17 ans ! Seul bémol de l'AV par rapport à un CTO le manque de "réactivité", en AV arbitrage (vente/achat) pris en compte J+1, en CTO c'est immédiat. Qu'en pensez-vous ? Merci Bon dimanche
 

Triaslau

Contributeur régulier
Bonjour,

je m'interrogeais sur la pertinence d'acheter des titres vifs, non éligibles au PEA, en AV. En effet, en AV, on peut éviter l'IR sur les plus values pas en CTO. Inconvénient de l'AV, si l'on prend par exemple linxea spirit 2, frais de 0,6 % à l'achat et à la revente + frais de gestion annuel de 0,5 %. Pour ma part, je suis à la TMI 30 %, avant d'arriver à ces 30 % en frais d'AV, il faut plus de 17 ans ! Seul bémol de l'AV par rapport à un CTO le manque de "réactivité", en AV arbitrage (vente/achat) pris en compte J+1, en CTO c'est immédiat. Qu'en pensez-vous ? Merci Bon dimanche
Bonjour,
Vous êtes sur pour ces frais à l'achat et à la revente ? il me semblait que tous les contrats linxea étaient sans frais d'entrée ou de sortie. Pour les frais de gestion oui; çà limite la performance c'est sur.
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Le principal défaut que je vois est que l'AV est faite pour des fonds à gestion lente, typiquement les OPCVM.
Actions, et même ETF, sont caractérisés par leur souplesse de gestion, achat et vente dans la minute. Le PEA, ou le CTO, sont parfaitement adaptés aux actions et ETF.
Le second défaut que je vois à l'AV est le nombre d'actions proposées qui reste faible. Je viens de voir 114 actions pour un des contrats linxea.
Accessoirement, on n'est propriétaire de rien en AV.
Et comment se passe les événements sur le capital des actions quand il y a en a : Augmentation de capital par exemple?
Si on est à 30% de fiscalité en CTO, le PEA et l'AV sont à 17,2.
Le calcul de rentabilité est donc à faire sur 12,8% d'écart.
 

rémois

Contributeur régulier
Bonjour,

je m'interrogeais sur la pertinence d'acheter des titres vifs, non éligibles au PEA, en AV. En effet, en AV, on peut éviter l'IR sur les plus values pas en CTO. Inconvénient de l'AV, si l'on prend par exemple linxea spirit 2, frais de 0,6 % à l'achat et à la revente + frais de gestion annuel de 0,5 %. Pour ma part, je suis à la TMI 30 %, avant d'arriver à ces 30 % en frais d'AV, il faut plus de 17 ans !

Bonjour,

attention, ton imposition sur le CTO ne sera pas à ton "TMI de 30%".
Ton CTO sera soumis à la flat tax de 30%, c'est à dire 17,2% de PS+12,5% d'imposition. Donc, par rapport à l'AV, il faut que tu comptes "seulement" 12,5% de taxation supplémentaire pour le CTO.;)

Mais c'est sûr que les titres vifs en AV ont le gros inconvénient des frais, comme tu l'as dit:
les 0,60% à l'entrée et à la sortie (tu auras moins et même beaucoup moins en frais de courtage sur un CTO bien choisi)
et les frais de gestion UC récurrents: 0,50% annuels, et minimum, chez l'assureur le moins cher.
C'est le principal inconvénient, ama, vs CTO ou PEA... en plus, du choix très limité d'actions proposées, bien sûr.

Seul bémol de l'AV par rapport à un CTO le manque de "réactivité", en AV arbitrage (vente/achat) pris en compte J+1, en CTO c'est immédiat.

C'est un bémol effectivement, surtout parce que souvent on aime bien, pour les actions, acheter en direct et choisir soi-même son prix d'entrée et de sortie, regarder les carnets d'ordre et attendre de voir si son ordre a été exécuté ou non: c'est plus "amusant" ou excitant.:)

Mais, pour le côté "manque de réactivité" de l'AV et donc manque d'efficacité avec un ou deux jours de décalage, souvent évoqué par d'autres forumeurs (que ce soit pour les actions ou les ETF ou OPCVM)... ça se discute, à mon avis.
Au moins une fois sur deux, quand on achète en direct et en ayant choisi son prix d'entrée, on s'aperçoit un peu déçu que le lendemain ou 2 jours après, et même à la clôture, on aurait eu finalement un meilleur prix d'achat... et idem dans le sens de la vente... et on se dit très souvent: "Zut, j'aurais dû acheter (ou vendre) un jour ou deux plus tard!":p
Alors, pour ce côté "manque de réactivité" et efficacité de l'AV , ça reste aléatoire de toute façon et ça sera du 50/50 au final, expérience à l'appui.
 
Haut