PEL clôturé abusivement

paal

Top contributeur
Bonjour et bienvenue,
Mais il est aussi vrai, qu'aujourd'hui le titre de "conseiller" bancaire est très généralement usurpé. Vous prêchez une grande majorité de convaincus sur ce forum, à commencer par moi.
....
Les banques restent des entreprises commerciales. Et quand on en a pris conscience, on se prend par la main et on devient son propre conseiller pour le plus grand bien de son capital.
Cdlt.
Oui, et comme déjà exprimé sur cet espace, nos interlocuteurs bancaires (je bannis volontairement le terme de conseiller qui sera donc à réserver à un conseil personnalisé hors banque du client - conseiller fiscal, conseiller patrimonial, etc ...), ces personnes ont une gamme de produits à vendre ou à placer, et dans ce cadre, ces personnes ont des objectifs à respecter, et c'est leur paramètre principal ; elles vont donc aller fouiller dans leur base de données clients de la banque, et rechercher qui elles pourraient bien cibler pour assurer ces objectifs ....

Alors ensuite, il y a la clientèle d'entreprises, dans laquelle les clients ne sont pas (ou plus) de simples pions, mais où il faut que l'interlocuteur bancaire effectue un suivi plus personnalisé, et même dans ce cas, il y a des situations qui dérapent (j'en ai une en tête bien précise, mais c'est perso !!!), et pourtant il y avait des millions d'Euros en jeu !
 
Dernière modification:

lopali

Modérat'or
Staff MoneyVox
Il vous l'indique et c'est mentionné dans son post de 13:58 ...
(y) J'ai dû oublier de tourner la page... :giggle:

C'était un 31 janvier, la veille du passage de 2,5% à 2%. Donc cela devait être en 2015.
Le PEL a donc été ouvert le 31 janvier 2015.
À l'ouverture, votre conseiller ne vous a pas mis en place des versements périodiques automatiques ?

mais sans qu'il ait semble-t-il été mis en place un planning de prélèvements périodiques ; sinon, il n'y aurait pas ce problème...
Oui justement, c'est très étonnant. Normalement à l'ouverture d'un PEL, il est mis en place des versements automatiques pour la durée d'épargne des quatre premières années... ?
Et dans ce cas, dès la première année il y a eu défaut. :confused:

Vous aviez versé 60 k€ pile poil sur votre PEL ? Ou un peu plus ?
 
Bonjour et bienvenue,


Vu de l'extérieur et sans vouloir vous accabler, je pense que vous avez une petite part de responsabilité dans le sens ou la banque vous avait déjà prévenu et sauvé la mise une première fois.

Mais il est aussi vrai, qu'aujourd'hui le titre de "conseiller" bancaire est très généralement usurpé. Vous prêchez une grande majorité de convaincus sur ce forum, à commencer par moi.

Maintenant, penser que l'herbe est beaucoup plus verte ailleurs est également utopique. Cela reste des entreprises commerciales. Et quand on en a pris conscience, on se prend par la main et on devient son propre conseiller pour le plus grand bien de son capital. Ou on vient demander des conseils sur cBanque. ;)

Et pour info, votre PEL avait quel âge ? C'est vous qui aviez demandé l'arrêt des prélèvements qui avaient été contractualisés à l'ouverture du PEL ?

Cdlt.
Merci pour votre réponse. Bien sûr que j'ai ma part de responsabilité! Je ne l'ai jamais nié. L'objet de ce post était de partager mon étonnement devant tant de rigidité et de manque de service...De toute façon je quitte peu à peu les banques classiques pour les banques en ligne (sauf ma banque "historique" qui répond quand j'appelle et me rend quelques services...Déblocage de plafond de carte, ajout d'un RIB (dans l' UE) pour un virement, etc...Pour info j'ai fait deux prêts immobiliers chez Boursorama. Rapidité, efficacité (alors que ma banque historique a été assez nulle-ce n'était pas mon conseiller habituel qui s'est occupé du dossier), taux imbattable...
Mon PEL datait du 31 janvier 2015. J'avais l'habitude de l'alimenter au coup par coup, raison pour laquelle je n'avais pas mis en place de prélèvements. En fait, bien sûr, je ne voulais pas dépasser le plafond. Mais je n'avais pas reçu mon relevé pour savoir excatement le montant du solde. J'étais donc allé sur le site...Qui était en maintenance...Bref, j'étais passé à autre chose...Mal m'en a pris.
 

lopali

Modérat'or
Staff MoneyVox
et même dans ce cas, il y a des situations qui dérapent (j'en ai une en tête bien précise, mais c'est perso !!!)
(y) Et quand on connaît votre discrétion légendaire concernant votre vie perso, on ne peut que comprendre... :giggle:

Je plaisante Paal ! ;)
 

paal

Top contributeur
(y) Et quand on connaît votre discrétion légendaire concernant votre vie perso, on ne peut que comprendre... :giggle:
Discrétion légendaire ? Allons donc ...
Je fais une nette séparation entre ce qui est communicable, et ce qui ne l'est pas !! :p

Et je me souviens d'un intervention de Buffeto, qui manifesta sa surprise à la révélation d'une chose qui m'est apparue ordinaire ...
Mais cet épisode bancaire, il vaut mieux le laisser où il aura vécu ....

Le problème avec la plaisanterie c'est que l'on sait généralement lorsqu'elle débute, mais on a souvent du mal à percevoir à partir d'où elle mute en autre chose ....

Alors bien entendu je peux me montrer taquin, mais je sais bien que mon humour (car certains m'en reconnaissent une pointe), peut être d'un registre particulier ...
 
Dernière modification:

lopali

Modérat'or
Staff MoneyVox
J'avais l'habitude de l'alimenter au coup par coup, raison pour laquelle je n'avais pas mis en place de prélèvements.
:confused: Je suis vraiment très étonné. Je ne pensais pas que cela soit possible. Tout comme un versement unique annuel de 540 €.

Car la réglementation est très claire à ce sujet :
"Le souscripteur s'engage à effectuer chaque année, à échéances régulières, mensuelles, trimestrielles ou semestrielles, des versements d'un montant déterminé par le contrat."
Code de la construction et de l'habitation - Article R*315-27
 

paal

Top contributeur
:confused: Je suis vraiment très étonné. Je ne pensais pas que cela soit possible.
Tout comme un versement unique annuel de 540 €.

Car la réglementation est très claire à ce sujet :
"Le souscripteur s'engage à effectuer chaque année, à échéances régulières, mensuelles, trimestrielles ou semestrielles, des versements d'un montant déterminé par le contrat."
Code de la construction et de l'habitation - Article R*315-27
Oui, c'est le souscripteur qui s'engage à verser ce minimum, mais le texte n'indique rien sur la façon de le faire ; c'est la raison pour laquelle (et même en période d'affluence !!) la banque propose un planning de prélèvements périodiques ; mais le souscripteur peut refuser ce mode de règlement, mais il lui reste à respecter son engagement de versement minimal .....

Et comme dans plus de 95% des cas, il est mis en place ce planning de prélèvements, le personnel bancaire ne va pas s'amuser à rechercher les brebis égarées ;) .... (celles qui auront choisi un autre mode ...)
 
Dernière modification:
Haut