obligations et assurance vie

ldd92

Membre
bonsoir,

Je vois actuellement des propositions concernant des obligations sur des contrats d'assurance vie, par exemple :
- 5,8 % sur 8 ans avec une obligation du Crédit Agricole
- une autre avec St Gobain sur 5 ans je crois ..

J'ai lu un certain nombre de choses sur les obligations mais j'avoue être un peu perdu ....Pour des sociétés de cette taille j'ai du mal à croire qu'elles ne puisse tenir leur engagement... peut-on donc en déduire que c'est comme un compte à terme avec un rendement garanti ?

Intéressé également par quelques explications (simples) sur ces fameuses obligations.

Merci d'avance
 

stunt38

Contributeur régulier
Bonsoir,

disons qu'une obligation est à mi-chemin entre l'action et le monétaire pour ce qui est du risque.

l'avantage c'est que ce placement procure des revenus (coupons) régulièrement (trimestres en général).
le risque c'est que le cours des obligations peuvent varier et "gommer" à terme (lors du rachat) le montant des coupons distribué.

toutefois les obligations ne subissent pas des variations comme on en voit à la bourse.
il peut y en avoir mais c'est nettement plus modéré, d'où un produit à mi-chemin.

plus d'infos sur les obligations dans l'article des valeurs mobilières

Cdt
 

ldd92

Membre
Merci,

Je comprends bien le mécanisme lorsqu'on est pendant la durée de vie de l'obligation (ça fait un peu penser quand même à une créance mise en action ce que je trouve très discutable comme procédé) ... mais que se passe t-il à la fin ?
Y a t-il remboursement de la valeur initiale de l'obligation ou remboursement sur la base de sa dernière valeur ? Le premier cas me semble positif ... le deuxième me choque.
 

stunt38

Contributeur régulier
c'est précisément un titre de créance ;)

pour le coup c'est toi qui prête aux entreprises, voir même aux banques.

A l'issue il peut y avoir plusieurs possibilités (annonçées dès la souscription).

la société peut te racheter l'obligation au cours initial ou à un certain coefficient.

il peut aussi n'y avoir aucunes garantis, et donc le risque de voir le cours de l'obligation plus basse qu'à l'achat.....ou plus haut.

Cdt
 

ldd92

Membre
merci,

Comme d'hab c'est très clair.

Comme quoi il faut bien lire les petites lignes dans les propositions et tout aussi important savoir ce que l'on y cherche ....
 

Beaugeste

Contributeur régulier
Bonsoir ; il y a eu Schneider , puis Saint-Gobain (close) et il va en pleuvoir d'autres . En AV/Capi , sur le Net , Generali est en tête et forme de belles enveloppes . Pour ses courtiers qui créent des ventes "flash" pour du "cash" en versement complémentaire . Pas d'arbitrage .

Comprendre que cela signifie aussi que les risques ne sont plus assumés par l'Etat :cool: ... mais par vous et moi o_O

Cette manip venue d'Amérique est nouvelle en France et fera florès . Attention aux signatures et "ratings" , une Obligation sûre paie peu , une "pourrie" promet beaucoup ... mais à terme ... ;) ou bien :cry:

Le ticket d'entrée Saint-Gobain à 10 000€ a été jugé hors de portée par beaucoup et on devrait descendre vers 2 500€ voire moins au prochain coup .

Ce topic va s'allonger à coup sûr , surtout si on descend à 500€ ! La tentation sera forte : vigilance donc !!!!!!
 

Beaugeste

Contributeur régulier
Bonsoir ; curieusement , il n'est plus proposé d'obligations privées dans les contrats depuis le message précédent :oops:

La raison en est que les Assureurs (bancassureurs surtout) ont décidé de se les garder pour proposer des contrats spécifiquement adossés dessus ;) De la sorte , des rendements moins risibles sont offerts aux souscripteurs , mais plus faibles qu'en acquisition directe ...

En contrepartie , la garantie sur le capital est acquise au client , l'assureur faisant son affaire du risque de faillite de l'émetteur . C'est un tour de magie "à la Française" pour parler poliment :) Une base Saint-Gobain 8.25% (7.65 net) devient un bon 5% sur 5 ans . Trankill .
 
Haut