McPhy Energy - FR0011742329 MCPHY

Jeune_padawan

Contributeur régulier
effectivement ça crée la panique et les ventes
C'est un effet amplificateur mais les 2 mauvaises nouvelles : fuite + limogeage du DG ainsi que la rotation sectorielle sont grandement responsable de la baisse.
Ces hedge funds cherchent des proies affaiblis pour prendre de positions de vente à découvert.
 

polo88

Contributeur
C'est certain que la fuite récente et le limogeage (non prévu) ont lancé un vent de panique et fait baisser le cours, alors que Mcphy était déjà sur une pente savonneuse
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Pour ma part, je serais plutôt attentiste.
Le secteur reste sous pression.
McPhy est sous le coup de plusieurs mauvaises nouvelles.
Les hedgefunds sont là.
La concurrence augmente quand, dans le même temps, les grosses boites, style Air Liquide ou Siemens, commencent à mettre un pied dans la porte qui donne accès au marché. Voir à ce sujet l'accord passé entre Air Liquide et Siemens pour décarboner avec l'hydrogène le bassin industriel du Havre.. Alors qu'était attendu McPhy, ou HRS (je ne me souviens plus lequel était pressenti).
 

Tornado05

Contributeur régulier
Convaincu que l’hydrogene sera l’avenir, pour le moment on croit trop à l’électricité surtout pour les VE mais je suis certain que d’ici 10 ans il y aura un boom de l’hydrogène. Par contre cette action est dingue après 6mois d’ascension extraordinaire l’an dernier, c’est la chute libre depuis le début de l’année. On va attendre un peu avant d’entrer car J’y rentrerai sûrement
 
Dernière modification:

felis

Contributeur régulier
En tant qu'ingénieur, je constate que cela fait trente ans que l'hydrogène est l'énergie (l'énergie, non, un mode de stockage, sans doute,mais comment?) de l'avenir, et la fusion presque résolue.

Je mettrais peut-être un kopeck sur l'hydrogène pour certaines solutions particulières, mais non, ce n'est pas l'avenir, le notre en tout cas.Peut-etre celui de nos petits enfants?
 

paal

Top contributeur
En tant qu'ingénieur, je constate que cela fait trente ans que l'hydrogène est l'énergie (l'énergie, non, un mode de stockage, sans doute,mais comment?) de l'avenir, et la fusion presque résolue.

Je mettrais peut-être un kopeck sur l'hydrogène pour certaines solutions particulières, mais non, ce n'est pas l'avenir, le notre en tout cas. Peut-être celui de nos petits enfants?
Mais lorsque je lis cette indication figurant dans une file sur Air Liquide :

"Je note surtout l'intérêt grandissant pour l'hydrogène, dont il est beaucoup question dans le communiqué.
Dans son communiqué, Air Liquide se dit prêt à investir dans l'ensemble de la chaîne logistique hydrogène, de la production au stockage en passant par la distribution et le développement d'applications pour les utilisateurs.
A ce sujet, on note dans le communiqué que :
"Le portefeuille d’opportunités d’investissement à 12 mois s’établit à 3,0 milliards d’euros à fin juin 2021. La
transition énergétique représente 45 % de ce portefeuille et inclut notamment plusieurs projets de production
d’hydrogène bas-carbone par électrolyse, de liquéfaction d’hydrogène et de capture et stockage du dioxyde de
carbone (“CCS”) dans la Grande Industrie."


La mise en pratique est quasi immédiate, Air Liquide annonce aujourd'hui la construction d'une unité de production par électrolyse d'hydrogène renouvelable à Oberhausen, en Allemagne.
Cet électrolyseur de taille mondiale sera le premier construit dans le cadre du partenariat d'Air Liquide avec Siemens Energy."

Lorsqu'ensuite, on considère que la motorisation est déjà opérationnel (il ne manque plus que la production en série de ce mode de propulsion), et surtout le réseau de distribution, qui devrait dans un premier temps relever de l'attitude des pétroliers et des pouvoirs publics (l'impact de la taxation), ce sont les vrais freins au développement de ce mode de propulsion .....

Je suis donc bien plus optimiste que vous .....
 
Dernière modification:

felis

Contributeur régulier
Oui bien sur, il reste à utiliser cet hydrogène.

Combien de points de recharges pour véhicule à hydrogène à Paris?
(Même refrain que combien de points de recharges pour véhicules électriques, une catastrophe qui fait que l'on achète peu ou pas de véhicule électrique).

Le porblème d'un business prometteur sans client, c’est qu'il faut financer et que souvent ce sont les entrés en cours de route qui remportent la mise, pas les premiers qui se sont saignés aux quatre veines.
 
Dernière modification:
Haut