McPhy Energy - FR0011742329 MCPHY

mvhrb888

Contributeur régulier
Je me dis que McPhy, toute petite qu’elle est, mérite quand même un fil à elle. Cette entreprise a été citée sur ce forum, notamment par notre directeur de conscience, Poam.
Son activité est intéressante. D’après ABC Bourse, McPhy Energy est
« spécialisé dans la fabrication et la commercialisation d'équipements de production et de stockage d'hydrogène sous forme solide à partir de l'électrolyse de l'eau »

L’hydrogène, on en a déjà parlé ici. McPhy ressemblerait-elle à un mini Air Liquide ?

« À fin 2018, McPhy Energy dispose de 3 sites de production implantés en France, en Allemagne et en Italie. La répartition géographique du CA est la suivante : Europe (85,5%), Moyen Orient et Afrique (8,4%), Asie-Pacifique (5,5%) et Amériques (0,6%) »

Cette entreprise au capital de 70 M€ me semble prometteuse, mais pour le moment, elle perd de l’argent. Pas de dividende évidemment, mais la possibilité d’une plus-value dans quelques années ?

Qui s’intéresse à cette entreprise ?
Le cours a beaucoup baissé depuis l’introduction en bourse en 2014 ; il est arrivé à 4,855 € le vendredi 17 mai. Est-ce un point d’entrée raisonnable ?
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
L’hydrogène, on en a déjà parlé ici. McPhy ressemblerait-elle à un mini Air Liquide ?
Il n'est pas possible de comparer McPhy avec Air Liquide.
Air Liquide a son activité répartie sur de nombreux domaines, de l'industrie au spatial en passant par la santé et les gaz rares.
C'est ce qui lui donne sa capacité à traverser les cycles économiques avec facilité.
McPhy dépend d'une activité unique : l'hydrogène.
C'est un peu comme comparer Genfit et Sanofi. Le 1er joue son avenir sur 1 seule molécule aux perspectives immenses, quand le second dispose d'un large éventail de produits.

Cette entreprise au capital de 70 M€ me semble prometteuse, mais pour le moment, elle perd de l’argent. Pas de dividende évidemment, mais la possibilité d’une plus-value dans quelques années ?
L'investissement sur McPhy doit donc rester modeste.
Une part de risque importante à cause de son unique activité dans l'hydrogène, et une très petite entreprise de tout juste 70 M€.
Mais aussi un espoir de gains élevés si l'hydrogène carburant connait un développement important dans l'avenir.
Ce que je crois!

Qui s’intéresse à cette entreprise ?
Ben........ Moi. Et je sais que Charly aussi s'y intéresse. En plus la boite est dans sa région.

Le cours a beaucoup baissé depuis l’introduction en bourse en 2014 ; il est arrivé à 4,855 € le vendredi 17 mai. Est-ce un point d’entrée raisonnable ?
Alors, un petit aperçu de McPhy entreprise.

McPhy Energy est un spécialiste des solutions d’hydrogène dédiées au stockage d’énergie et aux applications industrielles.
Le groupe propose des électrolyseurs, des conteneurs de stockage ainsi que des solutions intégrées. Cette production est destinée aux secteurs de l'énergie, de l'industrie et du transport.
Pascal Mauberger en est le Président Directeur Général depuis 2009.... Un ancien d’Air Liquide (division ingénierie)

11 428 415 d'actions, représentant 78,3% du capital, composent le flottant.
La capitalisation est modeste : 70 M€.
EDF est le 1er actionnaire de McPhy Energy avec 21,5% du capital.
Une prise de participation réalisée par EDF en juin 2018, qui a injecté à cette occasion 16 M€ dans McPhy Energy via une augmentation de capital réservée. Une transaction conclue au prix de 5,1 € par action au profit de EDF Nouveaux Business Holding (EDF NBH).

C'est un soutien important d'EDF qui, en outre, vient d'annoncer la création de Hynamics, une nouvelle filiale dédiée à l'hydrogène bas carbone, à destination de clients dans l'industrie et la mobilité.
C'est plutôt rassurant. EDF semble vouloir prendre une part importante dans le développement de l'hydrogène pour les activités humaines.
Même si Hynamics et McPhy font double emploi... Portzamparc imagine déjà l'avenir et voit EDF monter au capital de McPhy dès l'année prochaine lorsque McPhy aura probablement besoin de fonds pour poursuivre son développement.
Au final, EDF pourrait tout simplement absorber totalement McPhy pour constituer une importante filiale hydrogène avec Hynamics.

En attendant.... La filière hydrogène commence à se développer... à petits pas.
Le plan Hulot présenté il y a 1 an et destiné à faire de la France un leader mondial de l'hydrogène a été une excellente nouvelle pour McPhy.
Relativisons : Ce plan est minimaliste et ne pourra jamais faire de la France un leader mondial de l'hydrogène.
Les objectifs du plan fixent, par exemple, comme objectif à horizon 2023 la constitution d'un parc de 5.000 utilitaires et 200 véhicules lourds (bus, camions, TER, bateaux) alimentés par une centaine de stations de recharge. Autant dire que c'est dérisoire.
11 projets ont été sélectionnés : 8 bus roulant à l'hydrogène à Pau (projet Febus), 5 autres à Auxerre + une dizaine d'utilitaires (projet AUXR H2) en sont 2 exemples qui montrent que l'ambition n'est pas au rendez-vous.... Du moins, pas encore.
1 seul projet se démarque du lot : Le projet ZEV (Zero émission Valley), porté par la région Auvergne-Rhône-Alpes. Il prévoit la construction d'une vingtaine de stations à hydrogène et la mise en circulation d'un millier de véhicules à hydrogène.

L'activité hydrogène ne se résume pas à ce plan. Elle se développe un peu partout, et dans de nombreux secteurs :
2 navires à hydrogène soutenus par l’Europe, un en France et un en Norvège.
La Wallonie va développer des stations de carburant hydrogène pour les transports publics
Audi va investir dans le programme H-Tron pour développer ses véhicules à hydrogène.
Bosch, plus gros équipementier automobile au monde, vient de nouer un partenariat avec la société suédoise PowerCell Sweden AB pour développer des équipements pour l'hydrogène.
Pour la première fois en France, des bus à hydrogène vont être mis en service à Bruay-la-Buissière (07/05/2019).
Hyundai s'est associée avec la société d'hydrogène suisse H2 Energy pour favoriser la diffusion de camions hydrogènes en Suisse. 1600 camions hydrogènes vont être livrés à un consortium de chargeurs suisses.

Ce sont autant de marchés à conquérir pour McPhy, même si en ce début d'année, McPhy a fait état d'une réduction du chiffre d'affaires 2018 de 21% par rapport à 2017 à 8 M€ contre 10 M€.
Cette baisse est à relativiser : D'une part le CA de McPhy étant encore balbutiant, toute baisse de celui-ci prend une importance énorme exprimée en pourcentage.
Elle est, d'autre part, due à un décalage dans la concrétisation de plusieurs commandes.
McPhy fait état de plus de 5 M€ d'engagements de commandes sur les 2 premiers mois de l'année et confirme un retour à une croissance de l'activité en 2019, dans un contexte de marché porteur.
On voit aux projets en cours que les développements sont limités pour l'instant, mais l'essentiel est de prendre le virage de l'hydrogène....Le reste suivra.
McPhy devrait bénéficier de cette accélération avec une augmentation des prises de commandes.

Une des commandes enregistrées en ce début 2019 vient de la région Normandie (projet EAS-HyMob Normandie) pour installer 6 stations de recharge hydrogène.
A terme, le projet porte sur 15 stations. Ce qui signifie que McPhy peut déjà compter sur 9 stations supplémentaires à produire.
Une autre commande porte sur la livraison d'1 électrolyseur pour équiper une station d'hydrogène à Chambéry dans le cadre du projet Zero Emission Valley.
Ce projet ZEV porte sur 15 électrolyseurs. Avec Chambéry, il s'agit donc de la 1ère commande d'une longue liste à venir pour la livraison de 15 électrolyseurs.
McPhy est un pari sur un secteur d'avenir en relation étroite avec une thématique porteuse qu'est la transition énergétique.
C'est une micro cap qui a peut-être un grand avenir devant elle. Il ne faut surtout pas ignorer les risques avec une entreprise axée sur un seul produit et y investir de manière mesurée!

Graphiquement, en UT hebdo, histoire de cadrer le décor :
Peu de choses à dire sur une entreprise si jeune.
Après l’ébullition des débuts, les fluctuations des cours ont commencé à dessiner un grand canal faiblement haussier.
Il n'a que peu d'intérêt pour l'instant.

4658



En UT Jour

4659


Depuis son point bas touché à 3,22€ en novembre 2018, le titre a progressé dans un canal haussier pour atteindre un état de surachat début avril.
De 3,22€ à 5,44€, la hausse représente presque 70% en 5 mois.
C'est le niveau supérieur du canal haussier, mais c'est aussi l'intersection avec une éventuelle résistance baissière en création.
Eventuelle parce que seulement 2 points la matérialisent... Pour l'instant.
Depuis, les cours ont consolidé et sont revenus sur la base du canal haussier.
Qui l'emportera? Reprise de la hausse, ou sortie par le bas du canal? Victoire de la résistance baissière qui est proche, ou rebond sur le support horizontal à 4,55€?
Les indicateurs ne donnent pas d'indication précise.
Les 2 MM (50 et 90 périodes) sont proches et coiffent les cours. Elles peuvent faire résistance. Ce qui validerait le semblant de mouvement baissier que l'on voit naître sur le RSI et les stochastiques.
Dans ces conditions, les cours pourraient, dans un 1er temps, sortir du canal par le bas et revenir sur le support horizontal.
Affaire à suivre!
Je serais plutôt attentiste : retour sur 4,55€ et rebond pour envisager d'y entrer.
 

mvhrb888

Contributeur régulier
Le cours a baissé jusqu'à 4,405€ aujourd'hui, et semble vouloir rebondir, mais pas trop. Les indicateurs semblent approcher la survente.
Je suppose qu'il vaut mieux patienter encore. Mais à partir de quel niveau peut-on dire qu'il y a vraiment un rebond ?
N'est-ce pas un cas de figure où les ordres à seuil de déclenchement sont utiles ?
Et notre ami Paal, avec sa moulinette, est-il loin, par cette journée estivale ? Les orangers amers sont-ils encore en fleurs ?
Ou peut-être que la moulinette n'est pas fiable pour ce type de petites valeurs ?
 

CharlyBgood

Contributeur régulier
Ben........ Moi. Et je sais que Charly aussi s'y intéresse. En plus la boite est dans sa région
En effet. Je n'ai pas cette valeur MicroCap en portefeuille mais je la suis de loin.
Bravo à Poam pour sa science analytique rigoureuse.

Perso je pense que le plan "AIRBUS des batteries" Européen est voué à l'échec et me navre que l'Europe ne se lance pas à corps perdu dans l'Hydrogène. Les batteries demandent des terres rares aujourd'hui phagocytées par les Chinois.

Et que valent 5 petits milliards face au défi financier d'un l'investissement mondial ? Du saupoudrage.
Mc Phy est une valeur de long terme: EDF ne s'y est pas trompée.

Pour moi qui suis plus instinctif qu'analytique c'est vraiment une belle PME, qui fera une très belle histoire.
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Bravo à Charly, je suis totalement d'accord avec ses propos.
Bon, malgré tout, j'ai quand même l'impression que ça bouge côté hydrogène. Certes, c'est homéopathique pour l'instant. De toute manière, s'ils veulent éliminer les moteurs thermiques d'ici 25 ans, ce n'est pas avec la filière électrique actuelle que l'on pourra y arriver.

Rien à voir avec McPhy, mais comme Charly aime bien les entreprises de sa région, il va être content (peut-être) : je viens de souscrire à l'intro d'une entreprise lyonnaise: Kumulus Vape.
Toute petite, pour l'instant, avec beaucoup d'ambition et un gros marché à conquérir... Je n'y ai mis que 300€! au pire, la perte ne sera pas conséquente!!
 

CharlyBgood

Contributeur régulier
Rien à voir avec McPhy, mais comme Charly aime bien les entreprises de sa région, il va être content (peut-être) : je viens de souscrire à l'intro d'une entreprise lyonnaise: Kumulus Vape.
Je vois qu'ils sont sis à Corbas où j'ai habité 3 à 4 ans dans le Sud-Est Lyonnais. Je connaissais pas. Tu es vapoteur à tes heures ?
Mais pour revenir dans l'hydrogène (dont j'ignore s'il est présent dans les vapoteuses) idem j'ai misé sur Wiseed dans une Wicap (crowd equity) ATAWEY (AnyTime AnyWhere EnergY) qui fait des centrales mobiles de rechargement d'hydrogène (pareil 300€ -18% de réduc d'IR c'est tjs ça). J'ai aussi investi (tjs sur Wiseed) dans PRAGMA Industrie qui commercialise des vélos à propulsion ... hydrogène, notamment parfois rechargés sur des centrales ATAWEY.

Prochaine étape => Mc Phy ? et la boucle sera bouclée ;)
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Je vois qu'ils sont sis à Corbas où j'ai habité 3 à 4 ans dans le Sud-Est Lyonnais. Je connaissais pas. Tu es vapoteur à tes heures ?
Pas du tout. Fumeur autrefois, plus depuis au moins 30 ans. Le secteur d'activité m'a intéressé, et une entreprise qui double son CA par trimestre... ça allume forcément une petite lumière dans le cerveau!!


Mais pour revenir dans l'hydrogène (dont j'ignore s'il est présent dans les vapoteuses) idem j'ai misé sur Wiseed dans une Wicap (crowd equity) ATAWEY (AnyTime AnyWhere EnergY) qui fait des centrales mobiles de rechargement d'hydrogène (pareil 300€ -18% de réduc d'IR c'est tjs ça). J'ai aussi investi (tjs sur Wiseed) dans PRAGMA Industrie qui commercialise des vélos à propulsion ... hydrogène, notamment parfois rechargés sur des centrales ATAWEY.
Prochaine étape => Mc Phy ? et la boucle sera bouclée ;)
J'ai failli me laisser tenter par Pragma. Ils sont à Biarritz si je ne me trompe pas.
 

mvhrb888

Contributeur régulier
Que penser de Solutions 30 en ce moment ? Le titre a repris sa chute et se trouve, semble-t-il, victime des fonds spéculatifs qui vendent à découvert.
D'un autre côté Portzamparc conseille l'achat et les dirigeants de Solutions 30 rachètent de plus en plus de titres de leur société.
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
J'avais le titre en portefeuille depuis quelques années. Je l'ai vendu l'année dernière en ayant presque multiplié par 4 la mise. J'y suis revenu à 10€ ensuite parce qu'ils se déployaient sur l'Europe.
C'est, ou c'était, le titre recommandé par tous les analystes sans exception, même s'ils ne sont que 7 à suivre le titre.
Est venu Muddy Waters en mai avec une prise de position baissière de 0,5% du capital de Solutions 30.
J'ai vendu à 9,60€ parce que Muddy Waters ne prend pas de positions à la légère. A l'inverse de hedge funds qui jouent la baisse en fonction d'algorithmes puissants, Muddy Waters prend position lorsque les analystes du fonds découvrent des choses pas très claires dans la gestion de la société visée.
Depuis... Le cours ressemble à des montagnes russes!
Conseils d'achat renouvelés par les uns, achat de titres de la part du dirigeant. Mutisme de Muddy Waters sur les raisons de sa prise de position. On ne sait pas quoi en penser!
Du coup, j'essaye de jouer les mouvements du titre.
Vendu à 9,60€ et donc avec une petite baisse sur mon achat à 10€.. J'ai racheté à 8€, puis revendu pas plus tard qu'hier à 8,86.
Aujourd'hui ça baisse de 4 ou 5% sans que l'on sache à quoi s'en tenir!
J'ai bien fait de vendre hier, mais c'est un pur hasard! Un retour sous 8€ me fera y revenir!
Toujours est-il que :
Muddy Waters à ouvert une brèche... OU la boite de Pandore si vous préférez.
Depuis leur prise de position, 3 hedge funds se sont abattus sur la société comme les vautours qui viennent dépecer une proie!
Le fonds Lansdowne Partners a la position la plus forte avec 1,23% du capital en position vendeuse.
C'est, d'une certaine manière, l'engrenage : Muddy Waters a pris 1 position vendeuse le 18 mai, et plus rien depuis... Par contre, 3 hedge funds ont déclaré à 5 reprises depuis le 3 juin des prises de position baissière sur le titre.
Et ainsi, le cours est balloté entre prises de positions et avis rassurants sur le titre.
C'était le risque que j'avais évoqué sur une autre file concernant ce titre : Un engrenage des prises de position, qui sera peut-être suivi par des révisions d'avis d'analystes.
Certains vont sans doute disséquer le titre pour essayer de trouver un quelque-chose négatif qu'ils n'auraient pas vu!
Quand je regarde les positions des analystes : Les 7 sont toujours positifs, mais 1 a déjà révisé son jugement en passant d'Achat à Accumuler. 4 étaient Achat et 3 à Accumuler en mai (avant Muddy Waters).. 3 sont à Achat et 4 à Accumuler en juin.
Le petit doute distillé par Muddy Waters commence à faire son œuvre dans les esprits.
Mon conseil : Prudence, le jeu actuel sur le titre n'est pas du domaine des petits épargnants. Il se joue probablement autre chose et on arrive toujours trop tard.
Tentez des aller/retour si vous le voulez, mais partez d'un bas niveau que j'estime être sous 8€.. en espérant que c'est bien un bas niveau... Et prenez un profit rapide si le cours remonte sur les 9€.
Et n'y risquez pas trop!! les variations sont violentes, et rien ne dit que le cours ne sera pas à 5€ d'ici la fin du mois!
 
Dernière modification:
Haut