maison à 15 euros par jour

kaloo

Contributeur régulier
salut bounty,

Je suis tout a fait d'accord avec toi mais ce qui m'inquiètes le plus c'est vraiment le financement proposé :

1°- Vous remboursez d’abord la maison pendant 18 à 25 ans,
2°- Puis vous remboursez le terrain pendant 10 à 15 ans.

Soit une durée totale maximum de 40 ans, étant fait observer que le ménage bénéficie à tout moment pendant la durée du bail à construction de la faculté de lever l’option d’achat portant sur le terrain.
(Un organisme, le 1% logement, achète le terrain à votre place et il attend que vous ayez fini de payer la maison. C’est à lui que vous rembourserez dans un second temps le prix du terrain).

Seuls la Caisse d’Epargne et le Crédit Foncier sont habilités à financer les « Pass Foncier »

a + kaloo
 

Pierrealb

Contributeur régulier
Je vois mais cela reste extrèmement dangereux, la situation en cas de revente est une horeur.

Vous disposez d'un bien peu ou pas remboursé sur un terrain qui n'est même pas à vous er qui même s'il prend de la "valeur" ne vous sera pas restitué puisque non propriétaire.

De plus 40 ans c'est du suicide financier, les maison très bon marché risque de coûter bien cher en entretient ce qui n'arrangera sûrement pas la situation des emprunteurs.

Après CE = CF puisque le CF lui appartient.
 

stunt38

Contributeur régulier
sinon un petit calcul rapide :

15 € par jour soit une mensualité de 450 €.

A un taux de 5,5% sur 30 ans ça donne un capital empruntable de 80 000 €.

donc à moins d'acheter une chambre de bonne il va falloir aller la chercher au fin fond de la corrèze la maison, car à ce prix, dans les proches banlieux on se paye tout juste le terrain...
 

kenko82

Contributeur régulier
Ca me fait penser quc personnes qui comme moi sont locataires pour la bonne et simple raison que si elle se lancaient dans l'acquisition à la propriété ca donnerait ce genre de capacité d'emprunt.

Aujourd'hui je suis locataire d'un T3 et endetté à 48% (loyer de 720 €)

Si je me lancais dans une acquisition je pourrais emprunter au mieux sur 25 ans 95 000 €, et avec je m'acheterais ..........un T2 ancien a renover.


Donc voila, je pourrais assumer une échéance de pret aussi importante que mon loyer actuel mais jamais personne en me pretera avec un endettement équivalent à celui que j'ai actuellement.

Donc la seule solution c'est l'épargne.

Cette situation je pense qu'elle est partagée par beaucoup de personnes, et certaines ne saisissent pas pourquoi si on paye un loyer de tel montant on peut pas avoir une échéance de pret de ce niveau là.

Moi ca ne me choque pas je le comprends, et c'est pour ca que devenir proprietaire pour devenir proprietaire ca ne m'interesse pas. je prefere preparer la chose.
 

Bounty

Membre
salut bounty,

Je suis tout a fait d'accord avec toi mais ce qui m'inquiètes le plus c'est vraiment le financement proposé :

1°- Vous remboursez d’abord la maison pendant 18 à 25 ans,
2°- Puis vous remboursez le terrain pendant 10 à 15 ans.
J'avais cru voir sur ce forum ( ou alors c'est mon banquier qui me l'as dis) qu'une partie non négligeable des emprunteurs remboursais en partie ou en totalité avant la fin de leur emprunt. ( mais les pro de ce forum ont surrement des stats ). Mathématiquement une augmentation annuelle de 3% de vos revenu permettent de doubler vos revenus en 25 ans. Si le ménage épargne suffisamment il n'atteindra jamais cette durée de 40 ans.

Apres il faut etre raisonnable aussi, je ne pense pas que cette offre soit la cible des ménages les plus précaires mais que le coeur de la cible est plutot la middle classe qui travaille depuis un certain temps, qui as fait un peu d'économie dans le but d'acheter sa maison et qui as oublié a force d'etre en ville qu'il existe une vie qualitativement bien meilleure en marge des villes.

L'achat d'une maison ce n'est pas un achat impulsif. On n'achete pas une maison comme ont achete une baguette de pain. Il faut y réflechir longtemps à l'avance, s'informer sur tous les moyens de financement, se renseigner sur son futur logement et son voisinage et ne faire aucun compromis sur ses besoins et son projet de vie. Si une fois que toutes ses demarches faites vous ne remplissez pas les conditions alors ce n'est pas le bon moment d'acheter.

L'effet spychologique des differentes offres "low cost" de nos gouvernements nous rappelle aussi que si une telle offre peu existé alors il est tout a fait possible d'obtenir une maison à un prix raisonnable et une bonne qualité. Les professionnels se sont habitué à surfacturer les differentes prestations sans qu'il n'y ai aucunne corélations avec le prix de la main d'oeuvre et des materiaux. Nous vivons dans une sociéte cupide ou le maitre mot est profit.
Une information qui est passé cette semaine une grande marque de basquette va délocaliser ses usines de chine qui es devenu trop chere pour exploiter d'autres pays.

Pour allé dans le sens de Kenko82, pendant mes études je louais un appartement 550 €. J'ai mis de coté jusqu'a l'achat de mon appartement et aujourdh'ui grace à mon effort d'épargne je vais avoir des traites de 450€ pendant 15 ans. Devenir proprietaire c'est d'abord devenir épargnant. Ensuite il faut choisir le bon moment.
Cdt.
 

mistergg

Contributeur
Tout a fait d'accord sur le fait que les constructeurs ont pris l'habitude de surfacturer leur travail, pouvant constater que cette démarche vise à rapprocher les prix du marché de la vente dans l'ancien, et ne justifie que rarement le coût des matériaux et main d'oeuvre.

On nous dit régulièrement qu'une maison à un prix standart c'est autour de 1100 euros du mètre carré... Foutaise pour permettre aux entrepreneurs de tirer ensemble les prix vers le haut.
Personnellement, j'ai une maison en demi étage (3 niveaux) de 164 m2 pour 128 000 euros avec en plus du coltinage, ce prix après avoir assuré d'importantes et longues démarches de mise en concurrence et des comparatifs des prestations entre chaque constructeurs pour baser correctement la négociation. Et ce prix je l'ai eu avec un gros constructeur national et tout s'est bien passé (j'arrive à la fin de la construction) alors autant vous dire qu'il s'agit bien d'une affaire de personne (donc de chance pour avoir des interlocuteurs directs qui sont compétents),
Et encore, je pense l'avoir supayé ma maison, il y avait peut-être encore un peu de marge, mais il faut bien qu'ils aient une part du gâteau.
En avançant tranquilement durant la phase de négociation commerciale, et en fixant des repères sur les prix des prestations, alors il est possible de constater que les prix souvent demandés au départ sont bien trop importants.

Le problème majeur dans cette annonce de la maison à 15 euros par jour, c'est pour moi avant tout la question de libérer du foncier à un prix correct et pas trop éloigné des centres d'activité économique pour rester connecté aux pôles d'emploi.
Si c'est pour créer des villages champignons au milieu de nul part à plus de 50 km des villes, alors bonjour les guettos et les risques pour l'emploi ou le budget de ces familles.

En PACA - département Var - et plus précisément près de la côte, on tourne autour de 350 000 euros (voir plus) le terrain nu de 500m2, et à l'autre extremité, beaucoup plus haut dans les terres, on arrive en moyenne à 150 000 euros les 1000m2 constructibles.
Même excentré des grandes villes, les parcelles de terrain demeurent donc terriblement chères.

Par contre, si cette démarche repose sur la volonté d' associer les collectivités publiques pour libérer du foncier à moindre coût, alors il est évident que ça limiterait de manière importante le coût de la construction dans le grand sud est.
Mais avec la pression foncière qu'il y a ici et le nombre de programmes collectifs qui ont vu le jour ces dernères années (Robien et autres), j'ai du mal a croire que la maison à 15 euros puisse exister un jour chez nous.
D'une part parce que la pression foncière est très forte et que les enjeux financiers sont bien trop importants en définitive, y compris pour les collectivités et quelque soit l'endroit du territoire.
D'autre part parce que les élus ne vont pas trouver intérêt à saboter leurs récents programmes neufs: il va bien falloir arriver à les vendre et à les occuper les appartements collectifs en stock à 3000 - 3500 euros du M2.
 
Dernière modification:

Pierrealb

Contributeur régulier
une augmentation annuelle de 3% de vos revenus
10 ans dans l'administration et je totalise 5% d'augmentation barèmique, cette réévaluation salariale c'est pas pour tous.

Sur le principe je vous accorde que les revenus des jeunes ménages pouvant prétendre à ce type de financement ne peuvent que difficilement aller plus bas et sont quasiment sûre de remonter.
 

stunt38

Contributeur régulier
ouais, c'est bien beau d'être augmenter mais il faut aussi prendre en compte tout le reste, c'est à dire le fair d'avoir de très nombreuses dépenses qui vont venir crever le budget (enfants, voiture, loisirs et tout les imprévus qui foutent en l'air un budget mensuel).

il est vrai que beaucoup de personnes aimeraient rembourser leur prêt avant leur échéance, mais dans la pratique ce n'est pas toujours intéressant car plus on avance dans la durée du prêt et plus il est intéressant de le conserver (les intérêts diminuent) et de placer ses liquidités.
 
Haut