maison à 15 euros par jour

Pierrealb

Contributeur régulier
Bonjour

Bon sujet d'actualité.

Sur le fond cela semble interressant mais vu les conditions de revenus nécessaires ça reste un piège potentiel.

Pour être à 15€ faut être un couple et deux enfants, disposer des droits au PTZ APL et autre prêt sacial. Le prêt sera d'office un PAS.

Bref un plan pas très simpa vu le peu de banque qui acceptent en ce moment ce type de financement.
Le prêt s'étale entre 28 et 40 ans (pour la VEFA c'est le max). Bref des conditions qui favorisent d'emblée une certaine cathégorie de banque très souvent citée ici.

De plus si je me réfère à l'exemple du site du ministère du logement, trouver une maison avec un terrain le tout à construire pour une famille de 4 personnes pour 160 000€ TTC ça doit pas courrir les rues et si cela existe bien, les dépenses en essence risquent de se faire sentir.
 

stunt38

Contributeur régulier
pour ma part je pense que ce n'est ni plus ni moins qu'une offre commerciale d'appel.

ça ressemble énormément aux lotissements à 100 000 € d'il y a quelques années avec les maisons en carton ou même "l'ordinateur à 1 € par jour".

certes des personnes modestes accèdent à la propriété mais à quel prix au final !
déja que sur 30 ans on paye 2X le prix de son bien alors sur 40...

conseil : économiser pendant 4-5 ans de quoi se constituer un bon apport et de voir sa situation pro. progresser et on arrive à un bien meilleur résultat que vouloir acheter à tout prix.
 

CIP

Membre
encore un coup médiatique après l'échec de la maison à 100 000 euros (critiqué par la faible qualité des matériaux utilisé et donc le manque de sécurité).
Mais pourquoi pas : enfin bon la tva en vefa est déjà à 5.5%.
Après 15€ x 30 jours = 450 € si en plus il y a un différé pret à taix zéro de 18 ans (puisque c est une condition de bénéficier du ptz -ressources-) : c'est un crédit classique et c'est en plus on déduit des charges (ou ajoute aux revenus) les apl en cas de pret pass ce n'est pas non plus un révolution.

Le principal soucis peut être si ca marche et que c'est efficace , une ghettoisation dans le sens ou toutes les familles modestes risquent d'acheter aux mêmes endroits puisque limite quant au cout du terain.(pret allant de 160 à 185 k€)

L'avenir nous le dira
 

kenko82

Contributeur régulier
JE partage l'avis de STUNT mais le battage de fonds réalisé depuis des années dans les médias et la communication publique ainsi qu'un peu par les banques je l'avoue qui incite à devenir proprietaire à n'importe quel prix quitte a avoir un pret à vie en se disant qu'on est quand même légalement chez soit est à mon avie une gabegie.

J'i beau l'expliquer à mes clients on sent que le lavage de cerveaux fonctionnent et se dirige peu à peu vers une clientère dont le niveau d'endettement ne cessera d'augmenter.

C'est dur à admettre mais nous ne somme pas dans le meme contexte que celui de nos parents qui achetaient leur toit dans les premieres années suivants leur fin d'études à un prix qui suffirait a peine à financer la moitié d'un pavillon de 100 m² en province aujourd'hui.

Leur pouvoir d'achat n'etait pas le meme, meme si les taux etaient élevés, l'inflation l'etait tout autant, et les salaires augmentait plus régulierement qu'aujourd'hui (répartition capital / travail bien plus avantageuse qu'aujourd'hui).

Alors oui acheter aujourd'hui est un luxe qui se prépare à l'avance. Vous trouverez souvent un financeur pret a vous suivre mais ne perdez pas l'idée que l'esperance d'une PV en cas de revente quand on fait un pret sur 30 ans est deja bien amortie vue le niveau actuel de l'immo, et une fois l'encours remboursé il restera pas lourd pour servir d'apport a un autre projet et donc au final nouveau pret sur aussi longtemps).


On arrive à 65 ans on paye toujours un pret immo, et en plus du foncier, et on est plus assuré en cas de décès.

J'ai du mal a comprendre le raisonnement des jeunes qui a peine embauchés s'endettent comme ca en payant plein pot le prix du bien et plein pot au niveau des interets.

Ca me depasse. Mais entre rester locataire pour degager de l'épargne meme si j'ai un loyer qui m'endette à 50%, et faire un pret sur 30 ans pour acheter un T2 ou une maison en ruine à 50km sur 30 ans. Je serais content je serais ravi d'avoir un endettement à 33% mais ce sera un endettement à vie.

Je prefere épargner faire un apport et sitot le cap franchie avoir fini de rembourser mon pret immo avant les autres.
 

mistergg

Contributeur
Avec ce raisonnement, je propose d'être encore plus attentiste.

mettre de l'argent de côté toute sa vie, payer son loyer, bien sûr.
(En compte tenu du coût des loyesr, peut être constituer une épargne suffisante pour acheter un bien à 95 ans, mais alors l'acheter cash !!)


Quel rêve vous laissez aux jeunes... c'est enthousiasmant comme perspective.

Attention à l'inflation quand même, car celui ci est en train de rattrapper le taux de rémunération des épargnes sécurisées. Avec ce qu'on voit au niveau de la mondialisation, et les charges qui pèsent de plus en plus lourdement dans le budget des ménages, ca ne m'étonnerait pas que bientôt on n'ai plus suffisamment de nos salaires pour nous acheter la bouf. Ca commence déjà pour certains, obligés d'aller aux resto du coeur apres le taf.


Moi, je pense que le moment d'acheter, c'est maintenant.
Prenez le dans tous les sens:
aujourd'hui, ce sont les biens immobiliers qui sont trop chers.
demain, quand le prix du logement aura peut être un peu diminué, ça sera les possibilités de recours aux emprunts qui seront très difficiles. Alors, l'un dans l'autre !!!??

Ce n'est que retrospectivement qu'on se rend compte quand c'est le bon moment d'acheter. Dans le présent, c'est jamais le bon moment... encore patienter pour avoir de meilleures conditions... un leure.

En terme d'investissement, avoir acheté entre 91 et 2000, quand l'immobilier était encore abordable apparait aujourd'hui comme avoir fait une très bonne opération (vu l'evolution de la bulle immobilière). Mais avons nous aussi considéré les taux d'intérêt de l'époque et les risques alors pris par les acheteurs qui ne connaissaient pas l'évolution future de la tendance du marché immobilier ?
Ah !!! aujourd'hui, il est si facile de dire que ceux qui ont acheté au pic de
 
Dernière modification:

stunt38

Contributeur régulier
l'achat de sa résidence principale doit avant tout être fondé sur une volonté de construire son foyer et son indépendance patrimoniale.

acheter pour acheter est illogique, surtout si les conditions de l'emprunteur sont limites (apport faible ou inexistant, situation familial et pro. instable, revenus trop juste...).
après on se retrouve dans le cas des membres ayant pris un révisable : mensualités explosées, nuits blanches, revente du bien, budget désiquilibré, privation sur loisirs ou achat annexe...

on ne pourra pas prédire quel sera l'état économique dans 10 ou 15 ans, mais depuis toujours il y a quelques régles sur lesquelles on doit se baser pour devenir proprio :

- avoir un job stable (cdi)
- percevoir des revenus qui laissent un reste à vivre suffisant pour mettre la famille à l'abri du besoin (enfants futurs, loisirs, coups durs...)
- disposer d'un apport payant au moins les frais de notaire
- ne pas dépasser 30 ans de prêt en taux fixe (exit les révisables)
- être stable dans son foyer même si on est pas devin (divorcer et vendre 1 an après avoir acheter c'est pas le top...)
 

kaloo

Contributeur régulier
Une maison à 15 euros par jour !

Encore un coup médiatique et qui est le partenaire de la maison à 15 euros je vous le donne en 1000 c'est le CREDIT FONCIER avec le pass foncier ! Je n'ai même pas envie de polémiquer la dessus pour moi c'est un projet à jeter à la poubelle !

Projet immobilier sur pratiquement 40 ans, on endette sur du fixe ou du révisable et le révisable du CREDIT FONCIER bonjour les dégâts FONCIEREMENT ENDETTE POUR LA VIE vos enfants héritent du crédit pas du foncier !

Bref perso je déconseille ce genre de projet et je suis de l'avis de stunt !

cordialement kaloo
 

Bounty

Membre
Coucou ici!

Je suis un peu plus enthousiaste que les précédents avis. Je pense que c'est effectivement un coup de pub mais au dela lorsque l'on gratte un peu plus loin on peux pensé qu'il y a autre chose qu'un buz de la part du gouvernement.

En effet le gouvernement n'en parle pas mais cette offre est exclusivement possible en province, dans les villages semi eloigné des grandes villes. En fesant cela il favorise la délocalisation et la déconcentration des villes qui sont deja surpeuplé et qui étouffe par leur manque de logement, leur logement de plus en plus vieillissant, le manque de foncier et la bulle immobiliere que cela entraine.

Ainsi en tirant l'offre par le bas, il tente de ralentir la hausse inflationniste et spéculative exercé en ville. Evidemment les maisons sont souvent du préfabriqué et de qualité moyenne mais le role d'un gouvernement est de faire la régulation des derives de sa population ou du marché au choix.

Pour les futures proprietaire de ces maisons dans un premiers temps le bilan serra mitigé puisque l'éloignement leur couterra les déplacement quotidiens mais à moyen terme les métropoles tentaculaires viendrons englober ces villages et les infrastructures et transport collectifs viendrons compenser l'eloignement. En etant même optimiste l'arrivé de ces résidants va redevellopé le commerce en milieu rural et ils ne seront même plus éloigné de leur activité.

C'est donc un appel d'air sur un marché qui est en crise silencieuse aujourd'hui, principalement à cause des mauvaises pratiques des acteurs de ce marché. Le principale probleme de cette offre c'est quelle est vraiment trop mal vendu par les gouvernement succesif d'ou ses echec successif. Cette nouvelle offre d'ailleur ne fonctionnera pas avec la conjoncture actuelle. Qui irais acheter un maison a 15 km ou plus de son boulot alors que l'essence flambe? Il ne sert à rien de s'éloigner de la ville et avoir des traites de 450 € s'il faut aussi mettre 600 € de transports.

Mais sinon c'est une bonne idée sur le papier ;) et puis pour les plus anciens d'entre nous jamais ils n'aurais imaginer avoir autant d'argent que 150k€ soit 1 millions de franc... C'est fou ce que l'on a oublié que beaucoup d'entre nous sont millionnaires... en franc :p

De maniere générale qui aurais pensé acheter une laitue 1 € ? payer le litre d'essence 1,5€ ? ... Et je ne veux pas critiqué l'euro mais plutot les acteurs de ce marché et les moutons que nous sommes.. Y a t'il de la raison dans les prix que l'on nous propose? Dernierement en allant voir un cuisiniste la vendeuse me présentais une cuisine à 100k€ ... Mes grand parents ont payé, il y a 20ans, une cuisine 1,5x plus grande 100 000 francs soit 15k€. Je ne crois pourtant pas que le francais moyen ai été augmenté de plus de 650% pendant cette période...

Mais bon en Europe on s'en fou on critique la pollution des jeux olympiques alors que l'on est les principaux responsable de cette pollution. Vive le marché global! Oups je derive vraiment du sujet.

Cdt.
 
Haut