mais qu'ils arrêtent de tenter de réfléchir ...

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
d'après le quotidien " le revenu " : À la demande du gouvernement, l’inspection générale des affaires sociales (Igas) mène une réflexion sur la réserve héréditaire. Sa suppression conduirait à plus de liberté pour la transmission en dehors du cercle familial, mais réduirait fortement la protection des enfants.
 

Atys

Contributeur régulier
Il faut bien occuper tous ces énarques et un seul thème ne les motive pas: réduire et optimiser des dépenses ...
 

SUN

Contributeur régulier
J’ai entendu hier que pour calmer cette crise des gilets jaunes, le gouvernement se dirigerait, entre autre, vers une baisse de l’impôt sur le revenu, Sauf que, sans faire de généralité, ceux qui se considèrent dans la catégorie des gilets jaunes ne sont pas ou très peu imposables.
 

moietmoi

Top contributeur
À la demande du gouvernement, l’inspection générale des affaires sociales (Igas) mène une réflexion sur la réserve héréditaire. Sa suppression conduirait à plus de liberté pour la transmission en dehors du cercle familial, mais réduirait fortement la protection des enfants.
Notre Johnny national va se retourner dans sa tombe... tout ça pour ça!!!!!!

du coup il faudra sans doute augmenter d'autres impôts ou taxes pour compenser
pas forcément: la logique dominante étant moins d'état, moins de services, il y a besoin de moins d'argent;....et certains te diront qu'à service égal, on peut mieux gérer donc avoir des budgets contraints...

mène une réflexion sur la réserve héréditaire
je n'avais pas noté ceci dans le programme de notre startupper....
 

jmi12

Contributeur régulier
De toute façon, comme on est incapable en France de réduire les dépenses publiques, malgré les incantations contraires de tous bords, il ne faut pas compter sur une baisse globale des prélèvements fiscaux et sociaux. Il vaut mieux, pour utiliser la terminologie financière, s'attendre à une réallocation de la fiscalité et des contributions sociales. Tant qu'on ne touchera pas au modèle social français et à l'assistanat qu'il développe, on ne résoudra rien. Ceci dit, les Français sont, en grande partie, responsables de la situation, puisqu'ils veulent moins d'impôts et plus de services publics, ce qui est loin d'être cohérent. Et logiquement, nos pro de la politique suivent le mouvement !
 
Haut