Mais en réalité, si les banque crée de l’argent

A partir de rien (Écriture comptable sur le compte de dépôt de la personne) par exemple,

Le pouvoir de créer la monnaie donne aux banques, en théorie, celui d'acheter n'importe quel bien en n'importe quelle quantité en s'acquittant de leur dette, ainsi que nous allons le voir, par la simple inscription du montant de la transaction au crédit du compte du vendeur ou cédant, directement (compte ouvert dans la banque) ou indirectement (par le biais de la compensation). C'est un aspect caché et inavoué de la création monétaire qui nuit à la mesure de la masse en circulation, comme on le verra également plus loin

Ainsi, par exemple, elle crée de la monnaie quand elle verse les salaires de son personnel en créditant leurs comptes et elle détruit de la monnaie lorsqu’elle débite les comptes de ses clients des intérêts, agios et autres frais qui lui sont dus. Bref, la banque monétise chaque fois qu'elle achète et qu'elle paie et démonétise chaque fois qu'elle vend et qu'elle encaisse.


Pourquoi on parle de crise financière ?
 

Softy

Contributeur régulier
Bonsoir, oui la banque créée de la monnaie quand elle accorde un crédit.
Non elle ne détruit pas de monnaie quand elle perçoit une facturation en débitant le compte d'un client, elle ne fait que se rémunérer au titre d'un produit ou service utilisé par le client (l'argent débité au client n'est pas détruit, il est prélevé et encaissé par la banque sur son compte, il s'agit simplement d'un revenu pour la banque).
C'est justement ses revenus qui permettent à la banque de payer ensuite ses charges dont les salaires de ses employés. Elle ne créé donc aucune monnaie en payant ses salariés, elle crédite le compte de ses salariés en débitant ses propres comptes sur lesquels ses revenus ont été crédités.
C'est exactement comme un commerçant qui emploie des salariés. Il encaisse sur son compte professionnel ses revenus avec les produits ou services facturés à ses clients et débite ce même compte professionnel pour payer ses salariés et toutes ses charges.
La banque est un commerce comme un autre, elle ne créé de la monnaie que lorsqu'elle accorde un crédit.
Par contre, elle ne peut pas accorder des crédits illimités, elle est soumise à des ratios maximums (montant de crédits annuels par rapport à ses fonds propres), ainsi chaque banque alterne entre des périodes ou elle accorde beaucoup de crédit ("elle ouvre les robinets" en proposant des taux harpons) et des périodes où elle "ferme les robinets" (elle remonte alors ses taux pour limiter naturellement ses crédits)
 

moietmoi

Top contributeur
Le pouvoir de créer la monnaie donne aux banques
à ce sujet, tu peux consulter ,entre autre ce fil de discussion, qui lui-même renvoie aux autres discussions sur le forum;
par rapport à 2015 et à ma remarque sur la création, par la politique de la BCE, il y a une évolution car la BCE, ne "stérilise" plus l'équivalent de ce qu'elle créé; elle est passée outre les obligations européennes...

 

Pendragon

Contributeur régulier
Vous trouverez sans problème cette petite vidéo qui m'éclaira il y a quelques temps

L'argent Dette de Paul Grignon
 
Bonsoir, oui la banque créée de la monnaie quand elle accorde un crédit.
Non elle ne détruit pas de monnaie quand elle perçoit une facturation en débitant le compte d'un client, elle ne fait que se rémunérer au titre d'un produit ou service utilisé par le client (l'argent débité au client n'est pas détruit, il est prélevé et encaissé par la banque sur son compte, il s'agit simplement d'un revenu pour la banque).
C'est justement ses revenus qui permettent à la banque de payer ensuite ses charges dont les salaires de ses employés. Elle ne créé donc aucune monnaie en payant ses salariés, elle crédite le compte de ses salariés en débitant ses propres comptes sur lesquels ses revenus ont été crédités.
C'est exactement comme un commerçant qui emploie des salariés. Il encaisse sur son compte professionnel ses revenus avec les produits ou services facturés à ses clients et débite ce même compte professionnel pour payer ses salariés et toutes ses charges.
La banque est un commerce comme un autre, elle ne créé de la monnaie que lorsqu'elle accorde un crédit.
Par contre, elle ne peut pas accorder des crédits illimités, elle est soumise à des ratios maximums (montant de crédits annuels par rapport à ses fonds propres), ainsi chaque banque alterne entre des périodes ou elle accorde beaucoup de crédit ("elle ouvre les robinets" en proposant des taux harpons) et des périodes où elle "ferme les robinets" (elle remonte alors ses taux pour limiter naturellement ses crédits)
Claire et précis, merci!
 

Aristide

Top contributeur
Bonjour,

Il n'y a pas que les banques qui créent de la monnaie et, dans les crédits consentis par le banques, il n'y a pas toujours de création monétaire.

La masse monétaire a trois contrepartie qui sont:

=> Les crédits à l'économie

Ce sont les crédits consentis par les banques de dépôts qui ont le pouvoir de création monétaire; il représentent environ 90% de la création monétaire totale.

Mais lorsque des Établissements financiers non habilités à recevoir des dépôts consentent un crédit ils ne créent pas de monnaie.
Soit ils empruntent d'abord pour reprêter ensuite avec une marge financière; soit ils consentent des crédit directement sur leurs fonds propres.

De même une banque de dépôts peut très bien, par exception à la pratique générale, consentir des crédits sur ses fonds propres; dans ce cas elle ne crée pas de monnaie.

La monnaie crée par les banques de dépôts est détruite par les remboursements des crédits concernés.

=> Les créances sur le trésor
Paiement des fonctionnaires sans avoir au préalable collecter les impôts censés le financer.
Achat de bons du trésor par le banques.
Cette monnaie ainsi créée est, à due concurrence, détruite par la collecte des impôts.

=> Les créances sur l'extérieur

Quand un agent économique, quel qu'il soit, convertit des devises en euros il génère une création monétaire.

Inversement quand il y a une vente d'euros pour achat de devises il y a destruction des euros concernés.

Cdt
 

moietmoi

Top contributeur
Pourquoi on parle de crise financière ?
pas encore, mais sous-jacente.....la crise sanitaire, a entrainé une crise économique, et pour juguler les éléments néfastes de la crise économique, les pouvoirs ont décidé de créer de la monnaie, sans commune mesure avec ce que les banques crééent d'habitude; on s'accorde à dire qu'en 2017/2018/2019 la production de crédit par année est de l'ordre en France de 260 à 280 milliards avec un encours de 1080 milliards; en face de ces crédits, il y a des actifs tangibles: immobilier, entreprise...la création se résorbe au fur et à mesure du remboursement;
Or la part qui revient à la France, dans la création par la BCE, depuis quelques années est largement supérieure à ces montants, sans aucune contrepartie.... d'où une crise financière probable, losrque un élement de confiance sera rompu; voilà pourquoi aucun homme/femme aux commandes politiques ou économiques, même si il le pense , ne dira jamais que la dette ne sera pas remboursée; ils le savent, mais si ils le disent ,l'absence d'actifs en face de la dette sera immédiatement révélé ( le roi est nu, mais tant que personne ne le dit, tout va bien)

PS: On pourrait , avec raison faire une différence de nature entre la création de la BCE et la création par les banques, mais ceci ne change pas les raisons de la crise financière probable..
 
Dernière modification:

Aristide

Top contributeur
L’État français inspire encore confiance puisqu'il peut toujours emprunter à des taux très corrects.
Quant aux remboursements desdits emprunts il se font par une "dette roulante" qui repousse toujours les termes.
C'est en cela que tu peux dire qu'ils ne seront jamais remboursés.
Mais il est cependant possible que - au fil du temps - l'encours soit réduit même si ce sont les générations futures qui en subiront la charge.

Cdt
 
Haut