Mais d'où vient tout cet argent ?

CharlyBgood

Contributeur régulier
Laquelle ?

+ Celle-ci: "Il va falloir recommencer à mettre un peu d’or dans son portefeuille."

+ Ou bien celle-là : "Wait and see."
Ni l'une ni l'autre: mais faire une sorte de "reset" sur les dettes (ou un changement d'abscisses) serait peut-être pas si mal non ?

Quand dis-tu toi le grand argentier du forum ?
 

Aristide

Top contributeur
Tu sais cette hypothétique idée d'annulations des dettes tous azimuts ne date pas d'hier; elle a déjà été imaginée bien avant la naissance du corona virus.

Pour ce qui me concerne je n'y crois pas.

Si l'on prend l'exemple de la dette française qui va vers les 2.500 milliards d'euros ( compte tenu d'une maturité de 7 an et 9 mois = 7,75 ans et d'un service de la dette (= intérêts) qui voisine 40 milliards d'euros, grosso modo, cela représente un milliard d'euros par jour), elle est détenue à 60% par l'étranger (dont Chine).

Ce qui fait donc ~/~1.500 milliard d'euros dont ces créanciers extérieurs nous ont permis de profiter et, corrélativement, dont ils se sont privés.

D'une part, pourquoi voudrais-tu qu'ils nous en fassent cadeau ?
Et, d'autre part, est-est que ce serait normal/juste/équitable ?

Convertie en dollars, suivant le cours €/$, cette dette française extérieure (60%) représente le PIB du Mexique ou de l'Espagne.

Et que penses tu des 40% (1.000 milliards d'euros) détenus par les français; ils seront d'accord pour abandonner cette créance ???

=> J'en doute, et politiquement parlant, imagine le désastre !!!

Je pense que la dette continuera de croître (cf nouvelle décision commission européenne d'hier sur la règle 3% déficit/PIB).

L'argument "ce sont nos enfants qui paieront" n'est - à mon avis - même pas vrai; avec des mesures drastiques c'est plusieurs générations futures qui pourraient - peut-être (?) - arriver à la réduire.

Cdt
 
Dernière modification:

C6BIEN

Membre
Bonjour,



:)



Laquelle ?

+ Celel-ci: "Il va falloir recommencer à mettre un peu d’or dans son portefeuille."

+ Ou bien celle-là : "Wait and see."

Cdt
perso je préfère wait and see

ce que j’aime dans les spécialiste de la bourse, ce sont leurs prédictions... achete 1/3 à et encore un à etc... comme s’il y avait une va
Ni l'une ni l'autre: mais faire une sorte de "reset" sur les dettes (ou un changement d'abscisses) serait peut-être pas si mal non ?

Quand dis-tu toi le grand argentier du forum ?
comme le dit si bien Aristide, l’effacement des dettes c’est pas nouveau
En même temps le faire ne changerait rien de fondamental
Tous les ans on annule des dettes de pays pauvre... et so what 🤫
Ça prend moins la tête de redéfinir des taux ou des règles
 

CharlyBgood

Contributeur régulier
Mauvaise manip :confused:;désormais rectifiée.
Voir page antérieure.
Je te rejoins sur l’alea Moral et la ruine des prêteurs investisseurs: et le Japon porte avec ses nationaux les 220% du PIB, donc ils sont enchaînés.

Pour ce qui concerne le transfert aux générations futures, de toute façon il y a un côté amphytheotiques dans ce genre de dettes. Ce qui gêne c’est le niveau des taux.

Sont ils condamnés a rester bas éternellement ? C’est toute la question.

Car s’ils repassent à 3 ou 4%, ce sera pas la même histoire
 

Aristide

Top contributeur
A mon avis c'est un faux problème.

En effet, quels que soient les taux et donc l'importance du service de la dette (= intérêts) l’État emprunte le montant de la dette échue plus le montant des intérêts qui vient s'y ajouter.

Le problème serait plutôt l'absence de prêteur.

Cdt
 

moietmoi

Top contributeur
je pense que je ne violerais pas le copyright en recopiant ici une tribune:

« UNE PLUIE DE MILLIARDS – Marc Fiorentino
Ne cherchez plus à compter. Après avoir baissé les taux à zéro, et parfois même très largement en dessous de zéro, les banques centrales annoncent chaque jour des injections de liquidités massives. Et si ça ne suffit pas, elles annoncent quelques jours après une nouvelle injection. Et encore. Et encore.
TENDEZ L’OREILLE
Vous entendez ce bruit ?
Non ?
Mais si, ils se rapprochent.
On entendrait presque la Walkyrie comme dans Apocalypse Now (à revoir aussi d’ailleurs pendant cette période)
Ce sont les hélicoptères.
Ils sont partout.
Et ils déversent de l’argent.
Beaucoup d’argent.
Une pluie d’argent.
ET DERRIÈRE LES HÉLICOPTÈRES,
les Canadair gouvernementaux.
Eux aussi arrosent.
Pour éteindre les incendies déclenchés partout par le coronavirus.
De l’argent pour les entreprises.
Et de l’argent bientôt pour les particuliers.
C’EST SIMPLE
Les États vont multiplier les plans de relance, ils vont faire exploser les déficits.
Les dettes des États vont exploser aussi.
Les banques centrales vont racheter massivement les dettes des États, mais pas seulement.
Les dettes des grandes entreprises.
Puis les dettes des petites entreprises.
Helicopter money, Canadair et planche à billets.
ET POUR L’INSTANT
On ne compte pas.
Whatever it takes.
Tout ce qu’il faut.
Quoi qu’il en coûte.
No limit.
Aucune limite.
LES TEMPS EXTRAORDINAIRES…
…nécessitent une action extraordinaire a dit Christine Lagarde.
Et les actions sont vraiment extraordinaires.
Une réponse globale d’une puissance, et d’une rapidité surtout, qu’on n’avait jamais connue.
Jamais.
En quelques jours, on a fait presqu’autant qu’en 4 ou 5 ans pour la crise de 2008 et la crise de l’euro.
LA BCE…
…a annoncé un plan d’urgence de 750 milliards.
Mais ce n’est qu’un début.
S’il en faut plus, ils feront.
No limit.
Très rapidement, une très large partie de la dette des États européens sera détenue par la BCE.
Et ce sera pareil dans tous les pays.
EXTRA-ORDINAIRE vraiment.
JE SAIS QUELLE QUESTION…
…vous vous posez :
Mais à la fin qui paie ?
C’est une bonne question.
Vous vous dites même que quand toute cette crise sera terminée, on aura oublié la « solidarité » et on reviendra aux contraintes budgétaires et chacun viendra réclamer son argent, l’état, les banques, les bailleurs.
Et il faudra rendre les « cadeaux ».
PEUT-ÊTRE.
Peut-être pas.
Je me pose moi-même la question.
Si à terme ce sont les banques centrales qui détiennent les dettes des états qui elles-mêmes contrôlent de fait les banques centrales, pourquoi n’assisterait-on pas au niveau mondial à un « abandon de créances » massif, une annulation pure et simple d’une partie de la dette ?
Je délire peut-être.
Peut-être pas.
Qui aurait imaginé les mesures qui sont prises en ce moment ?
Wait and see.
NOUS VIVONS UNE PÉRIODE…
…économique et monétaire historique.
Malgré le stress lié à la propagation du virus, c’est fascinant de vivre l’Histoire en direct. »
 

Blister

Contributeur régulier
Tu sais cette hypothétique idée d'annulations des dettes tous azimuts ne date pas d'hier; elle a déjà été imaginée bien avant la naissance du corona virus.

Pour ce qui me concerne je n'y crois pas.
Effectivement cela avait déjà été proposé pour la Grèce au moment de la crise des dettes souveraines.
DSK notamment avait soutenu cette option peu après son départ du FMI.
 
Haut