Ma banque me refuse la renogéciation car je refuse le chantage

Valerie2

Nouveau membre
Bonjour,

Voici les faits :

En avril 2011 j'ai souscrit un emprunt immobilier de 125750 euros, sur 20 ans, à ma banque.

Le mercredi 3 juin dernier, je prends un rendez-vous avec ma conseillère dont l’objet est la renégociation, elle commence par étudier mon échéancier et fait quelques calculs dans ce coin. Elle me pose ensuite des tas de questions sous prétexte de « mettre à jour mon dossier », du genre : avez-vous de l’épargne ailleurs ?, quelle est votre assurance habitation ?,

Ensuite, madame m’informe qu’elle a beaucoup clients souhaitant renégocier leurs prêts ces temps ci, que sa « direction » ne pourra pas donner une suite favorable à tout le monde, mais comme j’ai un « bon profil », ma demande de renégociation à quasi 100 % de chance d’aboutir (économie de 17 500 euros selon ses estimations), mais ... il ya une petite condition …

Elle enchaîne ensuite sur un petit tour sur les services proposés par la banque, et me recommande fortement de faire quelques efforts de mon côté en souscrivant 2 ou 3 services, sans importance selon elle, notamment une assurance habitation et l’ouverture d’un compte PEL, c’est « gagnant-gagnant » me dit t’elle, la banque va « perdre de l’argent » en acceptant ma demande de renégociation.

J’ai coupé court à son blabla, et refusé catégoriquement ce deal que je considère comme un chantage et une vente forcée. Je l’ai informée que je suis fidèle cliente depuis 15 ans, quelle pouvait s’estimait heureuse que je n’ai fait racheter mon prêt par la concurrence, que je prenais un rendez-vous pour faire des économies et non pas pour engraisser son salaire, parce que madame (comme sa direction) a un intérêt à ce que je souscrive des services non désirés.

Elle me dit avoir pris note de mes remarques, qu’elle soumettra toutefois ma demande (et encore heureux !) mais qu’elle n’a pouvoir décisionnaire, et qu’elle me contactera des suites données …

Elle m’appelle hier : ma demande de renégociation est refusée, et que la banque ne motivera pas ce refus.

Quel recours contre cette décision totalement abusive ? , je suis certaine que ma demande n’a pas été soumise à sa direction financière, classement vertical à la poubelle. Elle m’annonce dans un 1er temps que ma demande à quasi 100 % chance d’aboutir, puis elle m’informe que la banque refuse de renégocier mon prêt. Je refuse son chantage !, et ce, par principe, il me semble que la vente liée & la vente forcée est interdite sur le territoire national.

Merci d'avance pour votre aide.
 

Cresus93

Contributeur régulier
Sur le principe la banque n'a aucune obligation de renégocier. Les deux parties ont signé un contrat en 2011, elles doivent s'y tenir. Dans la pratique les choses se passent souvent comme vous l'annoncez : la banque accepte de "faire un effort" si le client fait de même. Vous êtes là dans une relation commerciale, pas contractuelle.
Maintenant vous pouvez effectivement faire des démarches de rachat de crédit puis revenir voir votre "conseillère", en ayant de quoi discuter (au moins une offre chiffrée de rachat de crédit).
 

Aristide

Top contributeur
Bonjour,

Le droit au crédit n'existe pas......à fortiori le droit à la renégociation d'un contrat antérieur non plus.

Cdt
 

Turbo-057

Contributeur régulier
Concrètement vous venez renégocier votre prêt
C'est votre droit de demander, la banque elle n'a aucune obligation de l'accepter.
On est ici dans une relation commerciale qui fonctionne en général en mode Win-Win.

Quel est le gain pour votre banque de renégocier ... rien nada au contraire c'est une perte.
D'autant que d'après ce que je lis nulle part vous n'abordez le point de mise en concurrence face à une autre offre de rachat d'un autre organisme par exemple.
Donc vous venez la fleur au fusil demander à la banque de vous "offrir" en résumé plus ou moins 15k€ gracieusement et en retour vous ne leur offrez rien. J'avoue qu'ici je comprend très bien le refus de la banque. Et je pense même que votre conseiller/directeur d'agence n'a pas forcément appuyé le dossier quel intérêt y gagneraient t'il ? d'autant que si vous avez votre principale relation et épargne dans un autre organisme ils n'ont clairement rien a y gagner

Donc vous assimilez cela à du chantage ... moi je dirais que c'est simplement de la relation commerciale win/win.
En l'occurence vous auriez pu par exemple ouvrir un PEL (l'effort me semble peu couteux au vu du gain potentiel) refuser l'offre d'assurance si elle ne vous semblez pas pertinente et ainsi obtenir la renegociation de votre crédit plus facilement.
Quitte par la suite à cloturer le PEL même si cela n'est pas très fairplay.

Sinon changez de banque et rachetez votre crédit ailleurs.
Cela vous imposera néanmoins de nouvelles garanties, assurances ... souvent la renégociation est plus rentable même a un taux un peu moins bon que la concurrence du fait que les frais justement sont souvent moindre et négociable.

Mais bon vu votre "attitude" je pense que pour ma part je n'aurai pas non plus défendu un tel dossier d'autant plus si votre profil client est peu voire pas rentable (a savoir que votre "fidélité" n'est pas un argument mais la rentabilité de votre profil client joue bcp si c'est peu rentable ne vous étonnez pas)
En outre si le client est "non ouvert au dialogue et pas rentable => exit

Les compromis font partie intégrante de la vie ... songez y.
Je ne sais quel travail vous exercez mais souvent dans la vie professionnelle il faut en faire
Et dans le commerce plus qu'ailleurs ... une banque est une entreprise et ses employés doivent faire des profits également.
 

ZRR_pigeon

Top contributeur
mettez vous a la place de la banque, en faisant cela elle refroidit 90% des clients qui ne prendront pas la peine d'aller voir ailleurs mais bougonneront dans leur coin.

faites faire une offre de rachat ailleurs, et (si ca vous chante) revenez la voir avec, et ell epeut faire mieux si vous ouvrez un truc, ouvrez plutot un PEA qu'un PEL, ce sera plus utile, et c'est facilement transferable sans perte d'anteriorite ailleurs, gratuit.
 

paal

Top contributeur
[
Mettez vous à la place de la banque, en faisant cela elle refroidit 90% des clients qui ne prendront pas la peine d'aller voir ailleurs mais bougonneront dans leur coin
Certes, mais est-ce l’objectif d’une banque de refroidir 90% de ses clients ?
Et pourquoi donc voudriez-vous que l'on se mette à la place de la banque, qui emprunte à moins de 1, et que replace presque deux fois plus ? Après c'est son problème que d'utiliser des swaps de couverture !

Mais il est exact qu’en envisageant une renégociation, il est utile de disposer d’offres de rachat concurrentes ! Et si quelqu'un qui n'a pas encore votre clientèle peut le faire, pourquoi donc votre banque ne le pourrait pas ?

Ensuite, et si vous n’avez pas besoin des produits que la banque vous propose, pourquoi donc voudriez-vous souscrire à un tel produit, surtout si en plus, n’en ayant pas besoin, vous les résiliez à la première opportunité !

Faites faire une offre de rachat ailleurs, et (si ca vous chante) revenez la voir avec, et elle peut faire mieux si vous ouvrez un truc ; ouvrez plutôt un PEA qu'un PEL, ce sera plus utile, et c'est facilement transférable sans perte d'antériorité ailleurs, gratuit.
Sauf que 2 choses :
- un PEA cela s’ouvre de préférence chez un broker, et non dans une banque, qui va vous prendre des frais importants
- il est nettement plus facile et moins long de clore un PEL qu’un PEA.
 

ZRR_pigeon

Top contributeur
- un PEA cela s’ouvre de préférence chez un broker, et non dans une banque, qui va vous prendre des frais importants
- il est nettement plus facile et moins long de clore un PEL qu’un PEA.

vous l'ouvrez ou vous voulez. moi je l'ai ouvert (gratuitement) dans une banque chere, j'ai obtenu un pret a taux sympa, et puis je l'ai transféré chez un broker, et apres j'ai commencé a acheter des titres. un PEA est toujours utile quand on comprend (plus tard?) qu'on ne construit pas un patrimoine avec un livret A ou un CEL...
et un PEA n'oblige pas a des versements reguliers.
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
plutôt que d'attaquer frontalement la conseillère , il eut été plus judicieux d'ouvrir le PEL ( ca ne mange pas de pain ) voire même l'assurance habitation quitte à la résilier dans un an , pour obtenir ce que tu souhaites....

dans un deal il faut toujours laisser croire à l'autre que c'est lui qui fait une bonne affaire , même si tu n'en penses pas moins.
 

ZRR_pigeon

Top contributeur
je ne procede pas comme cela.
je leur dit : "gagnant-gagnant : pour descendre le taux de 0.2%, qu'est ce que je dois vous ouvrir ?".
il donne la liste, j'ouvre, je chope le pret...et apres....je ne garantis plus rien. souvent par courtoisie, j'attends que le conseiller change (6-9 mois) et je cloture ces produits.

mais je n'ouvre jamais en avance de phase....
 
Haut