Lorsqu'ING écrit à votre RH

Constant Konan

Nouveau membre
Le 10 octobre 2011, la DRH de la société où je suis employé, m’a contacté pour me faire part d’un fax, me concernant, réceptionné par un autre service opérationnel non lié aux ressources humaines ou services de direction.

cf fax : http://www.mediafire.com/i/?fapmfi2e8gnnifa
Ce fax est émis par ING, banque où mon épouse et moi-même sommes clients depuis deux ans et détenons chacun un compte personnel ainsi qu’un compte joint commun.
Le fax comporte 3 pages et est émis par un service ING intitulé « Fraude et Blanchiment ». Il est qualifié d’ « urgent » mais non confidentiel si l’on en croit les cases sélectionnées sur la page de garde.

Le mode opératoire vient confirmer cette vision d’urgence et de non-confidentialité:
  1. Les 3 pages de fax sont adressées à un mauvais numéro qui n’a aucun rapport avec les services RH ou de direction.
  2. Le document expose un soupçon, manifestement assez significatif pour générer la procédure en cours sur un « individu » (en l'occurrence moi-même) censé avoir quitté une société dont il aurait falsifié des fiches de paie dans le but d’ouvrir un compte chez ING.
  3. En pièces jointe du fax se trouvent 2 fiches de paie (celles de septembre et d’octobre 2009 et non 2010 comme l’indique ING sur le fax d’accompagnement)

Parallèlement ING a jugé utile de laisser un message téléphonique à une autre personne du service Ressources Humaines.
Face à cette action inédite, le service RH de mon employeur a souhaité contacter ING en ma présence pour
  • signifier son vif désaccord face au mode opératoire
  • rappeler que ces fiches de paie sont des données strictement confidentielles, que leur diffusion anarchique au delà de tiers autorisés (Police, fisc etc) est illégale et que cette diffusion hasardeuse au sein de la société émettrice pose de sérieux problèmes.
  • souligner que les termes employés notamment le qualificatif d’ « individu » sont inappropriés.
  • indiquer qu’à ce jour je suis bien employé par la société et que ces fiches de paie ne présentent aucune anomalie.

L’employé ING contacté nous a tout simplement indiqué qu’il s’agissait d’une erreur.
J’ai attendu plus d’une semaine avant d’initier toute action auprès de la direction d’ING afin de laisser à leur services la possibilité de me communiquer des informations sur l’origine de ce dysfonctionnement grave dont j’ai été victime. Mon attente est restée vaine.

J’ai donc dû envoyer une LRAR pour demander quelques explications.

A toutes fins utiles, je vous précise les points suivants :

  • Je n’ai jamais été contacté par ING lors de l’ouverture du compte, ni au cours des 2 dernières années pour d’éventuelles demandes d’informations.
  • Le compte ING dont je dispose est mon compte principal et non un compte annexe.
  • Par conséquent il contient une multitude de transactions qui n’ont manifestement pas été consultées par ING avant cette action.
  • Mon salaire est versé mensuellement sur ce compte ING par virement interbancaire depuis l’ouverture du compte (soit plus de 2 ans) par le même employeur et depuis la même banque.
  • Le trésor public prélève mensuellement des impôts en rapport direct avec mes revenus
  • Je ne retire que très très peu d’espèces, paie mon carnet de timbre en CB et ne dépose pas d’espèces (cf blanchiment d’argent) vu que ce n’est pas possible avec une banque en ligne.

Réponse après enquête cf message audio: http://www.mediafire.com/?e8svs9qrgs570m0
du directeur des risques d’ING:
«Vous nous avez demandé (ING) d’effectuer un virement international de 1500 EUR et pour ce faire nous avons été obligé de faire des vérifications...»
cf réponse ING http://www.mediafire.com/i/?dmnnvmvf63r23ng

Ce que vous devez savoir, c’est qu’en optant pour ING ou en restant chez eux, vous vous exposez (potentiellement à votre insu) à la diffusion de données aussi confidentielles que diffamatoires.
Et selon le directeur des «risques» d’ING, XXXXXXXXXX qui est membre du comité de direction,
http://www.ingdirect.fr/ing-direct/nos-equipes/comite-direction.jsp
ceci est NORMAL. Il ne s’agit pas d’une erreur de la banque ou de ses employés.

Alors un bon conseil; choisissez bien votre banque.

Constant Konan

NB: J’informe par email ING de ce post et de l’URL associée afin qu’ils disposent d’un «droit de réponse».
 
Dernière modification par un modérateur:

koco

Contributeur
Ça sent la vérification liée à TRACFIN.
Ces vérifications ont lieu lorsque des demandes de virements un peu particulières ont lieu. Il peut s'agir de montants inhabituels, pays à risque, personnes publiques, etc...
Dans ce cas, la banque doit faire des vérifications et n'a pas le droit d'en informer la personne suspectée.
 

Turbo-057

Contributeur régulier
Tracfin ou alors leur nouveau fichier de check pour les personnes ayant des comptes à l'étranger...
Par contre la banque doit faire des vérifications mais en respectant les lois liées au secret professionnel.
D'autant plus qu'envoyer un fax ... on ne sait pas qui va le recevoir ou le lire.

Par contre ton virement était t'il pour un pays dit "à risque" ? Car s'il s'agissait d'un simple virement pour payer tes vacances en Espagne ... ca parait un peu plus qu'abusif. Surtout l'option d'envoyer ca par fax ...
 

gm43

Contributeur régulier
Sur la forme, la maniere dont vous etes traite est tres choquante.
Sur le fond, une autre banque aurait egalement fait les memes verifications.
Il faut bien se dire qu’en France, tout virement international ou apport d’espece en liquide est par defaut considere comme suspect, meme pour des sommes qui ne sont pas ‘’gigantesques’’.
 

aden

Contributeur régulier
Bonjour,

Il faut bien se dire qu’en France, tout virement international ou apport d’espece en liquide est par defaut considere comme suspect, meme pour des sommes qui ne sont pas ‘’gigantesques’’.

Je confirme! Pour 500 euros déposés en liquide, on nous a demandé des justificatifs, pour un autre versement, le directeur de l'agence m'a appelée et m'a demandé: "Vous jouez à quoi avec nous?"

Cordialement,
Aden
 

Turbo-057

Contributeur régulier
Il faut bien se dire qu’en France, tout virement international ou apport d’espece en liquide est par defaut considere comme suspect, meme pour des sommes qui ne sont pas ‘’gigantesques’’.

Sur les régions frontalières les banques ne se posent pas tant de question
Sinon je pense qu'elles auraient "énormément" de travail la plupart des frontaliers étant payer dans le pays ou ces derniers travaillent ... les flux financiers interfrontières sont "monnaie courante" Cela dépend aussi de votre profil si vous mettez régulièrement des dépots en cash on vous posera moins de question qu'un épisodique dépot contraire à vos habitudes.
J'ai pris l'habitude de véhiculer souvent du liquide et n'ai jamais du faire face à ce type d'attitude. D'ailleurs pour les dépots en cash souvent je met dans l'enveloppe et hop dans leur boite et c'est créité sur le compte sans discussion. (et pour des sommes qui dépasse sans soucis les 500 euros)
 

hargneux

Top contributeur
Il faut arrêter de fantasmer sur les signalements Tracfin.
Pour un virement étranger de 1500 e, même sur un pays sensible, il n'y a pas de déclaration systématique, on n'en finirais plus.
Par contre, il y a des obligations statististiques pour la balance des paiements qui suppose que l'on ai un motif économique pour classer le virement.
Pareil pour les versements d'espèces, c'est pas tant le montant que l'environnement du compte et de la connaissance du client que l'on peut avoir
Une personne "sans emploi" qui verse 100 e tous les jours doit pouvoir s'expliquer et peut faire l'objet d'une déclaration de soupçons, un chauffeur de taxi qui verse la même chose, tout le monde s'en moque.
 
Haut