locataire avec credit à la consommation

cece83

Membre
Bonjour,

nous sommes un couple en union libre sans enfants 30 et 42 ans , locataires d'un logement avec un loyer de 650€ mensuel, on a contracté des crédits à la consommation que l'on rembourse tous les mois 500€ ,il nous reste 5 ans à rembourser,
nos revenus sont de 2500€ à 2, on travaille dans le privé .
sans APL, nous n'avons pas d'apport personnel,

ma question , est-ce qu'une banque nous suivrait pour un projet d'investissement locatif pour l'achat d' un studio meublé qui reviendrait à 56000€, ce projet se ferait courant de l'année prochaine
merci
 
Dernière modification:

Aristide

Top contributeur
Bonjour,

Avant projet votre taux d'endettement est déjà de (650 + 500)/2.500 x 100 = 46% alors que les usages bancaires considèrent qu'il ne devrait pas trop s'écarter de 33%, notamment à ce niveau de revenus.

Dans ces conditions, bien que ne connaissant pas les autres aspects qu'une banque intègre dans son analyse du risque (Fonctionnement compte - Importance épargne - Apport personnel mis dans le projet - Durée crédit - Garanties. - Montant loyer retenu...), je crains que la réponse à votre question serait négative.

Cdt
 

cece83

Membre
merci Aristide, je retiens le calcul,

à l'heure actuelle effectivement, le montant des crédits à rembourser est encore trop élevé,

mais j'ai vu des personnes avec un taux d'endettement plus élevé que les 33% et accepter par les banques,

peut-être avaient t-ils des garantie ,

merci de votre aide et de votre réponse rapide!
 

Aristide

Top contributeur
je retiens le calcul,
La capacité de remboursement théorique se calcule comme suit:

+ (2.500€ x 33%) - (650 + 500) = -325€
=> Votre capacité théorique de remboursement apparaît donc négative.

mais j'ai vu des personnes avec un taux d'endettement plus élevé que les 33% et accepter par les banques,
Oui, cela peut arriver mais avec un niveau de revenus qui - toutes charges déduites - laisse un revenu disponible ( = reste à vivre) jugé suffisant.

Sur le taux d'endettement vous pouvez voir:

peut-être avaient t-ils des garantie ,
Une banque digne de ce nom n'acceptera jamais un crédit du seul fait que l'emprunteur présente une bonne garantie.

La garantie n'est que l'accessoire du crédit et elle est nécessaire mais pas du tout suffisante.

Elle est nécessaire car sur des crédits de longues durées, les critères d'analyse des risques qui ont conduit à l'acceptation (revenus, taux d'endettement, reste vivre.....) peuvent se dégrader et conduire à des défaillances.

Par ailleurs avant de se lancer dans un projet il est nécessaire d'en cerner parfaitement les contours et, à cette fin, il convient de bâtir un plan de financement le plus poche possible de la réalité.

A toutes fins utiles, bien que non prévu pour un projet locatif, vous pouvez cependant voir :
Cdt
 

cece83

Membre
donc admettons si j'enlève mon crédit de 500€ mensuelle cela me fais tomber le taux d'endettement à 26% donc je rentre dans les criteres, cependant quand je calcul ma capacité de remboursement en enlevant toujours ces 500€ de credit,

je ne possede donc que de 175€ restant a vivre donc ( capacité à rembourser faible) qui compte,
et le taux d'endettement rentre en compte aussi ? mais je ne passerai pas meme avec un taux de26%

désolé d'insister ;:oops:
 

Aristide

Top contributeur
Ainsi que je vous l'ai expliqué ci-dessus, une analyse de risques prend de nombreux paramètres en considération.
Outre le taux d'endettement et le reste à vivre il y a le fonctionnement de votre compte, le niveau de votre épargne, l'apport personnel que vous mettez dans le projet, la part de loyer retenue par votre banque etc.....

Mais il reste vrai qu'avec seulement 175€ de reste à vivre avant projet c'est un dossier "tendu" sur lequel, à mon avis, les banques ne vont pas se précipiter surtout dans la conjoncture présente.

Mais ce n'est que mon avis.

Cdt
 

moietmoi

Top contributeur
Bonsoir,

il y a la faisabilité bancaire, avec les critères des banques, qui peuvent apparaître sous certains aspects un peu trop strictes , mais qui presque toujours recouvrent une réalité de raisonnement de pérennité et sécurité pour les 2 parties(emprunteurs et banques)

Avez vous fait un budget en prévision si vous réalisiez cette opération; par exemple mensualité du crédit sur 25 ans pour un montant voisin de 62 000 euros ( immobilier, garantie bancaire, notaire) 320 euros /mois

impots complémentaire a payer (vous devez être aux alentours d'un total d'IR de 700 euros,) nouvel impôt voisin de 1300 euros, en comptant un rendement de l'ordre de 4% brut moins la taxe foncière, les charges, les impayés, les intérêts du crédit

et un loyer net de l'ordre de 140 euros

Donc charges complémentaires mensuelles de 320+50-140=230 euros, ceci avec l'obligation de payer même en cas de coup dur ;

si vous trouviez une banque pour financer, vous même avec un reste a vivre de 175 euros, vous semble t il possible de sortir 230?
 

gunday

Contributeur régulier
on a contracté des crédits à la consommation que l'on rembourse tous les mois 500€ ,il nous reste 5 ans à rembourser
je ne possede donc que de 175€ restant a vivre donc ( capacité à rembourser faible) qui compte
J'aurais envie de dire, avec ces 175€, essayez de rembourser en anticipé votre crédit à la conso. (après avoir constitué une épargne de précaution bien entendu).
Chaque trimestre, vous gagnerez 1 mois, donc en 3 ans, vous gagnez un an. Donc en poussant à fond, remboursement en 3 ans et quelques. (normalement vous gagnez des intérêts en remboursant en anticipé.)
Ne pas oublier que la loi Lagarde permet (pour les crédit conso) de rembourser jusqu'à 10k€ sans indemnité de remboursement anticipé.
Ca me parait être le meilleur investissement qui soit : réduire son endettement.
 

Aristide

Top contributeur
Bonjour,

donc admettons si j'enlève mon crédit de 500€ mensuelle cela me fais tomber le taux d'endettement à 26% donc je rentre dans les criteres, cependant quand je calcul ma capacité de remboursement en enlevant toujours ces 500€ de credit,

je ne possede donc que de 175€ restant a vivre donc ( capacité à rembourser faible)
Je m'aperçois que vous confondez "capacité résiduelle de remboursement et "reste à vivre".

+ Votre capacité théorique de remboursement est de 2.500€ x 33 % = 825€
+ Actuellement vos charges sont de 650€ + 500€ = 1.150€

=> Votre capacité théorique résiduelle de remboursement est donc négative de 825€ - 1.150€ = -325

=> Le reste à vivre pour la famille est de 2.500€ - 1.150€ = 1.350€

+ Si vous supprimez la charge de remboursement voiture de 500€

=> Avant nouveau projet, votre nouvelle capacité théorique résiduelle de remboursement devient 825€ - 650€ = 175€

=> Toujours avant projet le nouveau reste à vivre pour la famille serait de 2.500€ - 650€ = 1.850€

Maintenant il faudrait tenir compte des charges de remboursement du financement du nouveau projet et de la part de loyer que votre banque retiendrait pour calculer ces mêmes paramètres après projet.

Cdt
 
Haut