Livret A - Vers une hausse du taux à 3% en 2023 ?

Trublion

Contributeur régulier
Exact, c'est pourquoi seul le crowdfunding, qui est dans le même tryptique, peut être comparé au Livret A.

Non moi je parlais pour tous les investissements.
Et non le crowfunding ne s’inscrit pas dans la même dynamique que le livret A.

Pour moi le livret A c’est :
-risque : très faible
-rendement : faible
-liquidité : très élevée

Tandis que le crowfunding :
-risque : élevé
-rendement : élevé
-liquidité : faible

Il n’existe pas d’investissement où on peut gagner sur tous les points (risque/rendement/liquidité)
 

Warren

Contributeur
Non moi je parlais pour tous les investissements.
Et non le crowfunding ne s’inscrit pas dans la même dynamique que le livret A.

Pour moi le livret A c’est :
-risque : très faible
-rendement : faible
-liquidité : très élevée

Tandis que le crowfunding :
-risque : élevé
-rendement : élevé
-liquidité : faible

Il n’existe pas d’investissement où on peut gagner sur tous les points (risque/rendement/liquidité)
Pas d'accord sur le tryptique ni de l'un ni de l'autre.
Mais c'est clair que si l'on veut placer son argent dans les mêmes conditions que le livret A mais juste avec un taux plus élevé, c'est impossible. Discussion inutile.
 

Trublion

Contributeur régulier
Pas d'accord sur le tryptique ni de l'un ni de l'autre.
Mais c'est clair que si l'on veut placer son argent dans les mêmes conditions que le livret A mais juste avec un taux plus élevé, c'est impossible. Discussion inutile.

De toute façon ce n’était pas l’objet du sujet à la lecture du titre…
Mais merci d’être passé
 

kaziklu

Contributeur régulier
Ca a tout à voir, avec une inflation à 6-10%, les épargnants vont se faire rincer, c'est eux qui vont payer la gabegie macronienne.
Avant d'aller sur des conclusions de la sorte, je conseille de calculer son inflation personnelle.
Un exemple: il est composé à 5,99% du loyer de la résidence principale. C'est une côte mal taillée. Pour un locataire c'est beaucoup plus, pour un propriétaire qui rembourse son crédit c'est un part fixe non soumise à inflation etc...
 

D-Jack

Contributeur régulier
Non moi je parlais pour tous les investissements.
Et non le crowfunding ne s’inscrit pas dans la même dynamique que le livret A.

Pour moi le livret A c’est :
-risque : très faible
-rendement : faible
-liquidité : très élevée

Tandis que le crowfunding :
-risque : élevé
-rendement : élevé
-liquidité : faible

Il n’existe pas d’investissement où on peut gagner sur tous les points (risque/rendement/liquidité)
J'ajouterai une 4ème dimension qui est l'énergie dépensée et le temps passé (qui est aussi de l'argent) pour gérer l'investissement... et là il n'y a pas photo entre la simplicité du L.A. et la prise de tête du crowdfunding (recherche de la diversification, multiples dossiers/plateformes pour moyenner les risques, suivi des dossiers ...):cautious:
 

Warren

Contributeur
Avant d'aller sur des conclusions de la sorte, je conseille de calculer son inflation personnelle.
Un exemple: il est composé à 5,99% du loyer de la résidence principale. C'est une côte mal taillée. Pour un locataire c'est beaucoup plus, pour un propriétaire qui rembourse son crédit c'est un part fixe non soumise à inflation etc...
On est bien d'accord, d'où la fourchette...
 

Warren

Contributeur
J'ajouterai une 4ème dimension qui est l'énergie dépensée et le temps passé (qui est aussi de l'argent) pour gérer l'investissement... et là il n'y a pas photo entre la simplicité du L.A. et la prise de tête du crowdfunding (recherche de la diversification, multiples dossiers/plateformes pour moyenner les risques, suivi des dossiers ...):cautious:
C'est pour ça qu'il y a 500 milliards qui dorment sur des comptes courants et que 50% de ceux qui ont droit à un LEP n'en ont pas.
 

attente92

Contributeur régulier
J'ajouterai une 4ème dimension qui est l'énergie dépensée et le temps passé (qui est aussi de l'argent) pour gérer l'investissement... et là il n'y a pas photo entre la simplicité du L.A. et la prise de tête du crowdfunding (recherche de la diversification, multiples dossiers/plateformes pour moyenner les risques, suivi des dossiers ...):cautious:
Entièrement d'accord. Et la galère chronophage de l'investissement locatif avec la rénovation énergétique en gestion ou pas: soit il faut être retraité ou spécialiste Lmp pro...Bien plus simple de choisir ses Scpi ou de faire du Buy and Hold.
Et 3% /0.7 = 4.28 %.( certes inférieur à l'inflation; )
Et la relance des débieurs défaillants ds le Crowdfunding...
Bonne journée.
 

Warren

Contributeur
J'ajouterai une 4ème dimension qui est l'énergie dépensée et le temps passé (qui est aussi de l'argent) pour gérer l'investissement... et là il n'y a pas photo entre la simplicité du L.A. et la prise de tête du crowdfunding (recherche de la diversification, multiples dossiers/plateformes pour moyenner les risques, suivi des dossiers ...):cautious:
Prise de tête du crowdfunding immobilier? Mais il n'y a rien à faire, rien à voir avec l'investissement locatif en direct. Il faut juste être assez rapide pour pouvoir investir car la demande est très forte.
 
Haut