Les valeurs à dividende

Sm1le22

Contributeur régulier
Merci Smile pour cette précision mais la période que vous citez est majoritairement dominé par des QE des banques centrales avec des taux centraux très bas. Peu représentatif des années qui s'annoncent à mon humble avis.
C'est pour cette raison que je comparais les années 60 aux années 80 mais je pense qu'effectivement il y a peut être d'autres critères à intégrer. Les dividendes du DJ sont de 1 à 2% selon les années, donc finalement, selon moi, trop peu représentatif sur un ETF. Mais à discuter....
Détrompez vous, Depuis 1928, la performance du S&P 500 a été de 9,5% par an et 6,4% si l’on retranche l’inflation!


Depuis 1988, c’est-à-dire un peu plus de 30 ans, la performance du S&P 500 en dollars a été de 10,5% par an
 

Jeune_padawan

Contributeur régulier
Bonsoir,
Je n'ai pas vos qualités d'analyse technique, et merci de les partager.
Je ne suis pas le meilleur en analyse technique non plus. Faire un calcul de gain sur un graphique est assez simple.
Par ailleurs, je viens de regarder la diagramme du Dow Jones lors de la dernière grosse période d'inflation, courant les 30 glorieuses, une mise de départ en 1960 sur le DJ, n'était récupéré qu'en 1980
La période historique 1965-1980 a été mauvaise pour les États-Unis : guerre du Vietnam qui a fait très fortement augmenté les dépenses du gouvernement, choc pétrolier, balance commerciale négative, fin de la convertibilité dollar/or issu des accords de Bretton Woods, gains de productivité qui faiblissent.
Le tout a entrainé un ralentissement économique puis une récession associée à de l'inflation connu aujourd’hui sous le nom de stagflation.

A partir du début des années 80 Paul Volcker, président de la FED, augmente fortement les taux d’intérêt (11% en 1979, 20 % en juin 1981) ce qui met fin à l'inflation mais entraine une récession. L'économie repart quelques mois plus tard aidé par le contre choc pétrolier et le développement de nouvelles industries.

Le sujet étant les valeurs à dividende je ne vais pas plus dévier du sujet initial.
 
Dernière modification:

zyppo

Membre
Bonsoir,

Je ne suis pas le meilleur en analyse technique non plus. Faire un calcul de gain sur un graphique est assez simple.

La période historique 1965-1980 a été mauvaise pour les États-Unis : guerre du Vietnam qui a fait très fortement augmenté les dépenses du gouvernement, choc pétrolier, balance commerciale négative, fin de la convertibilité dollar/or issu des accords de Bretton Woods, gains de productivité qui faiblissent.
Le tout a entrainé un ralentissement économique puis une récession associée à de l'inflation connu aujourd’hui sous le nom de stagflation.

A partir du début des années 80 Paul Volcker, président de la FED, augmente fortement les taux d’intérêt (11% en 1979, 20 % en juin 1981) ce qui met fin à l'inflation mais entraine une récession. L'économie repart quelques mois plus tard aidé par le contre choc pétrolier et le développement de nouvelles industries.

Le sujet étant les valeurs à dividende je ne vais pas plus dévier du sujet initial.
Merci pour ces précisions historiques, mais justement ne pensez vous qu'on prend un peu le chemin de cette décennie avec le choix pétrolier, la guerre en Ukraine et l'inflation qui devrait échapper très longtemps aux taux des banques centrales?
 

Jeune_padawan

Contributeur régulier
mais justement ne pensez vous qu'on prend un peu le chemin de cette décennie avec le choix pétrolier, la guerre en Ukraine et l'inflation qui devrait échapper très longtemps aux taux des banques centrales?
Réponse très courte (pour rester sur le sujet initial).
L'époque est différente : les pays développées se sont lancés dans d'ambitieux programme pour sortir des énergies fossiles, les principales monnaies sont flottantes depuis 50 ans, les banques centrales prennent plus sérieusement le problème de l'inflation, la tech permet des gains de productivité.
 
Haut