Les points bas ont vraisemblablement été trouvés cette Année ...

Beaugeste

Contributeur régulier
Quoiqu'on en pense , même dans un climat agité , la reprise est bel et bien là depuis disons le début Mars 2009 :)

Bien sûr , les rechutes sont possibles , mais à l'attention exclusive des personnes au clair avec la notion de Risque Boursier , j'ose apporter des éléments de soutien . L'avenir apportera son verdict ...

Précautions de départ capitales :

¤ TOUT ARGENT PLACE EN BOURSE DOIT ETRE AU DEPART CONSIDERE COMME PERDU

¤ N' ACHETEZ QUE CE QUE VOUS COMPRENEZ PARFAITEMENT

¤ GAIN = RISQUE = CAUCHEMARS

L'intégration de tout ceci se fait avec l'interdiction de jouer son Epargne de Précaution (domaine des Livrets) .

On ne joue donc que le " superflu " o_O Ce n'est pas énorme quand il y en a , chacun me comprend ...

Voici un extrait du BULLETIN STRATÉGIE D’INVESTISSEMENT • LA COMPAGNIE FINANCIÈRE EDMOND DE ROTHSCHILD • AVRIL 2009
Les premiers mois de 2009 ont malheureusement été dans la lignée
du dernier trimestre : plongeon des indices boursiers, tensions sur le
marché du crédit. En début d’année, notre recommandation allait dans
le sens d’une posture très défensive des portefeuilles. Si nous restons
patients et prudents, car le rétablissement de ces deux segments sera
laborieux, il paraît raisonnable de faire évoluer progressivement la
composition du portefeuille vers un peu plus de risque et
d’opportunisme en saisissant les rechutes de ces marchés.
Dans cet environnement, garder une exposition à l’or et aux emprunts
d’État permet de se protéger contre toute mauvaise surprise sur
le plan économique. Mais les espoirs de gains sont modestes et
leur environnement devient plus volatil, car il est perturbé par les
interventions des banques centrales (synonymes du maintien de
taux bas) et par des émissions records (1 000 milliards d’euros pour
la zone euro). Notre préférence s’oriente vers les emprunts d’État
européens, et notamment français. La courbe des taux devrait
s’aplatir avec la poursuite de la réduction des taux directeurs.
Augmenter progressivement son exposition aux obligations
d’entreprises et aux actions, à la faveur des rechutes, devrait
constituer une feuille de route prometteuse.

Les obligations d’entreprise :
intervention des banques centrales


Le marché primaire des obligations d’entreprise a été très actif
depuis le début de l’année, en permettant aux entreprises de lever
100 milliards d’euros. Le marché secondaire se porte moins bien,
car, comme prévu, il souffre de la dégradation de certaines notes,
phénomène qui est amené à se poursuivre dans les prochains mois.
En revanche, les banques centrales commencent à intervenir sur
ce segment. Les rendements sont attrayants, mais le parcours ne
sera pas linéaire, car les bilans des entreprises sont soumis à rude
épreuve. Il faut donc être sélectif et investir progressivement sur cet
actif, afin de constituer une position significative dans le portefeuille...

Les actions : une embellie printanière ?

Le 6 mars, dans un climat d’angoisse extrême, les indices boursiers
ont atteint des niveaux proches de notre scénario noir, constituant un
support solide pour les indices boursiers. En trois semaines, la crainte
de la dépression globale a été balayée grâce à des nouvelles moins
négatives, provoquant le quatrième rebond de 15 à 20 % des indices
boursiers depuis 2008, et même plus pour le marché américain tiré
par les valeurs bancaires, en hausse de 62 % depuis le 6 mars. Il
avait fallu 15 mois au Nasdaq pour reprendre 70 % par rapport au
point bas de 2002 ! Le rebond pourrait se confirmer si les prochains
chiffres économiques montraient la fin de la chute libre de l’économie
mondiale, si les premières transactions sur actifs toxiques laissaient
entrevoir la fin des dépréciations. La prime de risque se situe également
à des niveaux jamais vus. En revanche, les chiffres macro et microéconomiques
publiés pour le premier trimestre risquent de faire peur
et entraîneront une nouvelle vague de révisions à la baisse. La pression
sur les marges des entreprises est extrême et souvent sous-estimée.
Tout est possible… d’où une extrême nervosité des investisseurs.
Des rechutes ramenant les indices proches des points bas ne sont
pas à exclure. Ceux-ci pourraient être mis à profit pour renforcer
l’exposition en actions, notamment sur des valeurs cycliques avec
de bons bilans, dans la perspective d’un meilleur second semestre.
Le découplage a fonctionné en faveur des émergents depuis le début
de l’année. Les places européennes qui réalisent les plus mauvaises
performances semblent trop pénalisées. Leur très forte décote par
rapport au marché américain intègre le scénario du pire. Il est donc
encore trop tôt pour tabler sur un changement durable d’orientation
des places boursières, dont l’embellie récente n’est pas confirmée
par les marchés du crédit. Les points bas ont vraisemblablement été
trouvés cette année,
sauf si la contraction des bénéfices s’avérait pire
qu’envisagé.


De quoi réfléchir sereinement avant de foncer , mais c'est le printemps ... :)
 

stunt38

Contributeur régulier
c'est clair qu'il y a de bons coups à faire en achetant maintenant.

bon nombre d'entreprises sont sous-évaluées, ne serait ce qu'EDF par exemple qui est revenu à ses niveaux d'introduction en bourse (32€, 34€ en ce moment) après être monté à plus de 80 €.

nous aurons toujours besoin d'electricité et la demande n'ira qu'en augmentant...

toutefois la "crise" reste assez flou et je pense qu'il faudra tout de même un peu de temps avant que les niveaux de 2007 soit de nouveaux atteint et que les choses reprennent leur cours normal.

donc l'objectif est plus que jamais sur du long terme.

néanmoins il y a de bonne affaire à réalisé sur le spéculatif intra-days où on voit en effet des amplitudes de cours assez conséquentes, avis aux amateurs !
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
le problème d'EDF n'est pas tant que la demande d'electricite va augmenter que le nombre de ses cocnurent va augmenter, sans compter la gros probleme des retraites futures à payer à ses anciens agents non prévu, ainsi que les couts importants que risquent de représenter le rachat de l'electicite propre produit epar des particuliers ou entreprises.
 

kenko82

Contributeur régulier
Ca me fait plaisir de lire tes précautions BUFFET..., je tiens quasiment mot pour mot le même discours lorsque je parle de la bourse.
 

Beaugeste

Contributeur régulier
J'étais à la conférence Carmignac l'autre jour et ... pour faire simple , ils voient les Emergeants et l'or . Moi le Gold je l'appelle le Parano-mètre . Et il baisse fort depuis 15 jours , bonne nouvelle .

Restent les Emergeants , les B.R.I.C. , là on est d'accord . On peut construire avec :) Un mur de B.R.I.C. , voilà l'idée N°1 :cool:

Mais , et ce n'est pas antinomique , l'idée N° 2 la voici . Oups , j'allais écrire la Vinci (ça marche aussi ...)

Parce que l'évènement de l'Année 2009 aura été le G 20 avec de nouveaux participants : les B.R.I.C. . Avant on s'asseyait dessus , maintenant on a compris , quoique pas tout le monde encore .

¤ Brésil sera le patron des Amériques avec ses ressources et son agriculture

¤ Russie est plus grande qu'un Continent à elle seule et est pleine d'énergie(s) et fort stable politiquement . Notre meilleure future amie .

¤ Inde , 1ere Démocratie du Monde (1.2 Milliard d'âmes) avec une Femme Présidente va avoir une Femme 1er Ministre dans quelques jours sauf accident : et les Musulmanes du pays (20%) VOTENT POUR ELLES .

¤ Chine , c'est le patron de demain , N°3 (ou 2) actuel , ils seront avant 5 ans la première économie Mondiale et y travaillent . Avec enthousiasme .

Ce G 20 vient d'inventer la solution pour le Monde : au lieu d'une bonne guerre (gulp !) , aménageons nos territoires pour demain ... de concert ! Des grands travaux partout pour occuper tout le monde et qu'on fonctionne mieux ...

Les hippies avaient été pris pour des cons en disant " faites l'amour , pas la guerre " . Les vieux n'avaient pas aimé (devinez pourquoi) .

La Trilatérale avait ensuite rectifié : " faites du fric , pas la guerre " , la crise c'est la leur , saleté de secte .

Le G 20 vient d'inventer " FAITES DES INFRASTRUCTURES , PAS LA GUERRE " . Voilà le Plan , et de quoi bosser partout . Youpi .

Reste à le financer , et voilà quelques lignes pour investir dessus . Par exemple le Invesco Asia Infrastructure Fund . Ici le Livret qui marche bien et longtemps (7% sur 10ans si tout va bien) , plutôt que l'autre avec " New York , New York " surtaxé ! Ca gonfle à la fin .

Les hippies ont gagné , la secte a perdu , bravo le G 20 : la montagne a accouché d'une grande idée au lieu d'une souris . Misons dessus :)
 

RougeSang

Contributeur
Forte hausse aujourd'hui encore.
On clôture juste au dessus des 3100.

Après est ce que ça va tenir ?
Rien n'est moins sûr.

Je suis à +10% sur 2009, je me tâte pour alléger un peu...
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
Ca me fait plaisir de lire tes précautions BUFFET..., je tiens quasiment mot pour mot le même discours lorsque je parle de la bourse.

je suis investi en bourse depuis 1998 j'ai fait quelques bons coups mais aussi essuyé quelques echecs cuisants , alors forcément ca aide à se modérer.....:)
 

Beaugeste

Contributeur régulier
Bonjour RougeSang et bienvenue :)

Si tu veux échanger sur tes 10% , et tes doutes , fais nous une image de ton camembert si elle existe . Un truc comme çà .

La question majeure maintenant est de savoir si les " Gros " sont de retour sur les actions ou pas . Selon moi , discrètement et doucement , oui , certains se placent , mais le gros de la cavalerie n'y est pas encore .

J'évoque les Fonds Souverains , les Fonds de Pension , et ... les Hedge Funds très prudents désormais (comme l'Alternatif) . C'est un moment incroyable que celui de la décision ... tout le monde est sur le grill :devilish:

Ces jours-ci , par exemple , la Chine qui possède beaucoup d'obligations du Trésor Américain en rachète encore (U.S. T-Bonds) ce qui intéressera les amateurs de Géopolitique aussi ! :eek:

La baisse de l'Or est la marque d'une confiance qui revient , mais qui va vers les Obligations , donc moyenne . Cependant , côté Actions , +50% en Russie par exemple ... ouch , ça désoxyde !

Il est temps de regarder quelques images . Sur l'information par exemple .

Et le fameux cycle du petit porteur

Si on aime les gros seins , mais ils sont faux , en voici à droite de cette image . C'est là que l'on joue gros : s'ils se dégonflent ...

Alain Minc a récemment confié à Karl Zéro sur BFM : " SANS LA TITRISATION , ON N'AURAIT JAMAIS EU CETTE CROISSANCE " ; on ne saurait être plus concis . La vraie peur concerne les faux nichons ;) ... s'ils tombent !
 

Beaugeste

Contributeur régulier
Un thermomètre est bien utile pour mettre où vous savez :eek:

... LE TABLEAU DE BORD DU MONDE ... que voici pourra rejoindre vos Favoris :) On peut cliquer partout , il le faut même ...

En images coloriées très rigolottes , voici la Météo des Marchés du Monde , juste après avoir " accepté " sur la page d'arrivée . Cliquer partout encore . :cool:

Ces deux outils vous aideront à oser dès demain , car cette semaine , la chasse est ouverte . Aux affaires bien sûr . De preférence celles qui traînent par terre ... ;) Merci Cbanque .
 

gimli

Membre
le problème d'EDF n'est pas tant que la demande d'electricite va augmenter que le nombre de ses cocnurent va augmenter, sans compter la gros probleme des retraites futures à payer à ses anciens agents non prévu, ainsi que les couts importants que risquent de représenter le rachat de l'electicite propre produit epar des particuliers ou entreprises.

quand je lis des trucs comme ca, je me dis définitivement que la bourse n'est pas faite pour moi (d'ailleurs comment cautionner un truc en lequel on ne croit pas ... aparté terminé)

et je rigole (jaune en ce qui me concerne) en pensant au coup médiatique parfaitement réussi par le gouvernement concernant EDF. Si même les gens qui s'intéressent à l'économie s'en tiennent à ce que disent les médias ...

EDF, ou comment dilapider un bien public payé par nos grand-parents pour l'offrir à des intérêts privés.

Si tout le monde pense comme vous cher Buffeto, il est certain que l'action EDF ne remontera pas.

Il n'empeche qu'EDF n'a aucun pb de financement quel qu'il soit à court et moyen terme.
Le seul risque est à long terme et concerne le démantelement de ses vieilles centrales ... risque pour lequel EDF provisionne chaque année des sommes énormes mais dont rien ne permet d'assurer qu'elles suffiront.

quant aux concurrents sur le sol francais (précision importante), je ne peux m'empecher de rire. Ce qu'il faut bien comprendre, c'est qu'EDF serait CONTENT de perdre un peu plus de clients sur le sol francais. Clients pour lesquels EDF fournit de l'electricité au tarif réglementé par l'état (qui se plaindrait d'avoir encore un lambeau de service public de fourniture d'électricité).
Si EDF perd un client, elle revendra l'électricité selon les périodes entre 10 et 1000 fois plus cher sur le marché de gros. Car EDF a le plus gros parc nucléaire d'Europe et fournit de l'électricité hors des frontières.

voila désolé, je suis un peu hors sujet, mais ce que j'ai lu sur EDF m'a un peu ulcéré.
Encore un fois, l'électricité n'est pas un bien comme un autre, pour la simple et bonne raison qu'il ne se stocke pas. Les raisonnements d'économistes de type offre vs demande restent donc limités la concernant.

Ceci n'est pas une attaque personnelle contre buffeto dont j'apprécie particulierement les avis par ailleurs mais une attaque contre les avis préconcus vendus par l'état concernant EDF.

Sauf catastrophe nucléaire que personne ne souhaite, EDF fera toujours des bénéfices, dormez tranquilles (avec ou sans action EDF)
 
Haut