Les performances passées..

Beargent

Contributeur régulier
Qui à dit que cela s'appliqué uniquement à la bourse (Spoiler attention 🥴 )


En informatique pour ceux qui connaissent un peu le monde, il y a un monde que l'on appel "sécurité" qui n'est plus pris à la légère aujourd'hui (encore que..) mais c'est un autre débat
Il y a de cela quelques années, on ne prêté pas plus attention à cela, aujourd'hui et dans le futurs cela va devenir un enjeux majeur.

Pourquoi ?
Parce que l'informatique Quantique arrive à grand pas et elle va bousculer fortement les perspectives. (pas qu'en sécurité)

Plusieurs métier ou secteurs vont être directement touchés et d'autres indirectement (la santé par exemple)
La ou avant cela prenait des semaines/mois/années pour obtenir un résultats ou une estimation le Qubit# va "régler" cela bien plus rapidement. (régler ou probabilité)
Ex : Probabilité de trouver un vaccins à partir de tel ou tel substances actives ? (ie : Covid19)

L'importance de cette technologie est d'un niveau, selon moi, digne du progrès industriel ou de l'invention de la machine. Énorme.


Revenons en au fait.

Cette "techno" et tellement énorme comme je le disais, qu'elle risque aussi de, comme tout progrès, avoir ses travers.

La sécurité, pour y revenir.
Aujourd'hui il y à une course à l'armement. Mais qui à dit armement nucléaire ou létale ? Non armement numérique (et cela a déjà commencé depuis longtemps)
La ou le Qubit risque de changer les choses, c'est qui va être le premier et qui va appuyer sur le bouton.
Puis qui sera prêt ?

Autre point. Internet.

La sécurité internet. Le chiffrement. la je dis "aie".
Aujourd'hui, jusqu’à aujourd'hui je dirais, personne (officiellement) n'a réussi à casser le chiffrement dit "militaire" de type AES (récente version) (les sources officielles)
Cassé, j'entends réussir à déchiffrer la clé privé échangé lors de l'établissement de la connexion. (on parle de TLS, HTTPS en autre)

Pourquoi ? Non pas que les ordinateurs/servers n'y arrive pas par manque de puissance (enfin si en quelques sorte...) mais parce que même les meilleurs Super Calculateurs du monde & de l'univers prennent trop de temps. Cela prends beaucoup trop de temps (Années/siècle) pour déchiffrer un échange entre les deux point. On parle de siècles...

Le #Qubit, lui pourrait faire cela en quelques minutes/heures.

Nos Banques & les banques d'investissement serait aussi impacté. Pire MoneyVox 😱


Bien sur, une solution à ce travers serait apporté lui même par le Qubit, mais en combien de temps nos entreprises se serait mis à jour.

Il suffit, juste de voir aujourd'hui nombre de site internet encore en TLS1.0...

Et je ne parle pas de la messagerie.... (mon domaine pro)


La bourse, elle. On parle du Trading Haute Fréquence avec le Qubit ?



Aussi, un rapport de Thales @poam5356 ;) rapporte d'autres informations (on parle du multicloud)
CF : Multicloud & la Sécurité


PS : Veuillez m’excuser pour l'orthographe ou grammaire si ca peut piquer les yeux de certains.
 

moietmoi

Top contributeur
"Griveaux sors de ce corps" :)

Très intéressant comme post sur les potentiels à venir, cependant à notre échelle, il faut se souvenir que 50% des effractions informatiques , ne viennent pas de technologies sophistiquées pour casser nos mots de passes, mais par la négligence que nous avons( y compris les cadres dirigeants des grandes entreprises); mots de passe écrits sur le coin du bureau, prénoms des enfants, dates de naissance, mots de passe d'origine, mots de passe identiques..social engeneering, et qu'en entreprise une bonne partie est aussi due aux vengeances sous différentes formes; L'usurpation d'identités fait encore appel à la fouille des poubelles ménagères, bien loin du Qubit (énnaire);
Concernant les états et les "institutions" cette guerre que tu nous décris doit mobiliser des budgets considérables, Y aurait il des sociétés privées du secteur pour des investissements porteurs?
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Mais pourquoi "performances passées"?
Thales est à la pointe dans ces domaines de la très haute technologie et travaille depuis longtemps sur la technologie quantique et ses applications qui vont révolutionner le monde.
Outre l'ordinateur quantique, Thales pense déjà à des capteurs quantiques 10 000 fois plus précis que ceux d'aujourd'hui. Ce qui donnera aux avions une précision d'atterrissage qui va s'exprimer en centimètres!
Ils travaillent sur un système de cockpit en rupture avec l'existant, qui traitera des gigantesques flux de données en temps réels permettant d'améliorer considérablement les performances des appareils.
C'est le quantique qui le permettra.
Thales est en pointe sur la sécurité, mais aussi sur les technologies du futur.... Une file bourse à retrouver ici.
 

Beargent

Contributeur régulier
"Griveaux sors de ce corps" :)

Très intéressant comme post sur les potentiels à venir, cependant à notre échelle, il faut se souvenir que 50% des effractions informatiques , ne viennent pas de technologies sophistiquées pour casser nos mots de passes, mais par la négligence que nous avons( y compris les cadres dirigeants des grandes entreprises); mots de passe écrits sur le coin du bureau, prénoms des enfants, dates de naissance, mots de passe d'origine, mots de passe identiques..social engeneering, et qu'en entreprise une bonne partie est aussi due aux vengeances sous différentes formes; L'usurpation d'identités fait encore appel à la fouille des poubelles ménagères, bien loin du Qubit (énnaire);
Concernant les états et les "institutions" cette guerre que tu nous décris doit mobiliser des budgets considérables, Y aurait il des sociétés privées du secteur pour des investissements porteurs?
Effectivement, ce dont tu parle est l'erreur humaine. Moi je parle de technologie, qui par définition sait faire de la suprématie sur l'ancienne technos. Et par conséquent, peut être utilisé pour du mauvais...
 

moietmoi

Top contributeur
Effectivement, ce dont tu parle est l'erreur humaine. Moi je parle de technologie, qui par définition sait faire de la suprématie sur l'ancienne technos. Et par conséquent, peut être utilisé pour du mauvais...
Nous parlons de la même chose, et je pense qu'est complètement sur estimé le facteur technologique par rapport au facteur culturel; j'essaye de m'expliquer ci après:
Le fait que les technologies les plus sophistiquées puissent servir à pirater/corrompre de données sensibles, est à mon avis sur estimé par rapport aux habitudes prises par les génération x/y millenium du collaboratif; Comment protéger un secret de fabrication/ des données/un code informatique/ un résultat de filiale/ une réorganisation stratégique projetée/une recherche de santé sur un virus/ alors que la culture du partage est inculquée comme méthode de travail; Comment faire comprendre à l'ingénieur fraichement recruté qu'il doit abandonner son smartphone où il partage avec ses collègues de promo, ses trouvailles et recherches, alors que c'est cette méthode, elle même qui lui a permis d'être ingénieur;(méthode d'ailleurs à l'origine d'internet par les chercheurs en parrallèle aux militaires)

Je pense que la forme même du travail collaboratif induit par la massification des données est plus dangereuse que le piratage/corruption des données elle-mêmes;
 

g.b

Contributeur régulier
Course à des nouveaux algos ou paradigmes dits post-quantiques, et donc résilients à des attaques via ordinateurs quantiques. L'autre question, est quand va-t-on atteindre la suprématie quantique. C'est pas évident, tout le monde y va de son jeu d'annonces, mais ce n'est pas si proche.

Une solution du pauvre, est de rafraîchir les clés de chiffrements toutes les X secondes, genre 1 à 2 comme pour certains protocoles d'échanges voix/texte. Déjà casser une clé est long, alors des clés qui changent toutes les deux secondes...
 

g.b

Contributeur régulier
Pour appuyer ce que dit @moietmoi, la première faille restera l'humain, et c'est souvent le moyen le plus simple et/ou efficace de compromettre ou exfiltrer de l'information.
 

g.b

Contributeur régulier
N'oublions pas Atos qui a une très bonne vision en la matière (accélérateurs quantiques). D'ailleurs, j'ai plus d'appétence dans leurs travaux que ceux de Thalès. Avis perso, mais éclairé. :)
 

g.b

Contributeur régulier
À plus court terme, on peut s'intéresser aux entreprises qui se mettent dans le computational storage ou autres mémoires avec des capacités de calcul élémentaires. Une petite boîte française fait ça. Nul doute que ça intéressera les gros, avec un gros chèque.

On est sur une tendance de miniaturisation et d'éclatement de l'intelligence (calcul, etc.)
 
Haut