Les parts sociales sont-ils fiables ?

LOlypo

Membre
Bonjour,
Ma conseillère ma proposé des des parts sociales comme épargne. Je trouve cela intéressant comme taux par rapport aux livrets... Sachant que j'ai 4000euros à placer (elle m'a prévenu que je ne pourrais pas retirer de l'argent H24 ce qui me dérange pas).

Elle était très insistante, mais je me demande est ce que les parts sociales c'est risqué, je peux perdre de l'argent ? en cas de faillite ?

Merci d'avance bonne journée
 

hargneux

Top contributeur
En théorie, si la banque fait faillite vous pouvez perdre votre investissement
Par contre pour la revente, H24 surement pas mais ca peut aussi être un délai d'un an, il faut lire de très près les conditions d'une telle acquisition qui doit faire partie des objectifs de vente de votre conseillère.
Son intérêt n'est pas forcément le votre.
Au delà de ça il faut voir les rendements, parfois intéressant, POAM vous dira ça mieux que moi
 

LOlypo

Membre
D'accord, merci pour ses informations, finalement c'est risqué (mais très peu probable), mais si la banque fait faillite je perds vraiment mon investissement il n'y a pas moyens que je puisse être remboursé ?
 

Aristide

Top contributeur
Bonjour,

Dans les sociétés coopératives la part sociale est l'équivalent de ce qu'est l'action dans les sociétés anonymes; ce sont des créances de dernier rang.

S'il y a faillite et que le passif (= les dettes) dépasse l'actif ( = les créances + les avoirs) les sociétaires/actionnaires peuvent effectivement perdre tout leur capital.

Après paiement des créances garanties (ex hypothèques) et des créanciers privilégiés (dont salariés pour 6 mois de salaires + impôts et taxe...) s'il existe un reliquat il est partagé "au marc le franc" c'est à dire au prorata de toutes les autres créances déclarées par les autres créanciers dits "chirographaires".

Dans ce cas de figure les créanciers "simples" (= non privilégiés = chirographaires) n'auront pas été intégralement payés à hauteur des dettes que la société concernée avait envers eux; il est donc exclu que les sociétaires/actionnaires dont la créance est de dernier rang perçoivent le moindre centime.

Cdt
 
Dernière modification:

Softy

Contributeur régulier
Bonjour, les parts sociales sont proposées par le Crédit Agricole, la Banque Populaire, la Caisse d'Epargne (BP et CE étant mariés) et le Crédit Mutuel.
Si l'un de ces établissements avait des difficultés, l'état n'aurait pas d'autre choix que de nationaliser l'établissement.
Le risque de faillite n'est que théorique, en pratique c'est impossible tout simplement car cela entraînerait la faillite généralisée du système bancaire donc la nationalisation sera obligatoire pour sauver le système.
Donc, aucun risque avec les Parts Sociales, par contre la disponibilité est effectivement très variable selon les établissements.
Au CA, la disponibilité est quasi immédiate. A la CE, elles ne sont disponibles qu'une fois par an en juin, mais à la CE les Parts Sociales sont éligibles au PEA (pas au CA) ce qui réduit donc leur fiscalité (hors PEA, c'est la fiscalité des dividendes donc flat tax ou IR avec abattement + prélèvements sociaux).
A la CE, les Parts Sociales représentent donc le fonds Euro des PEA.
Au niveau du rendement brut, en 2020 le rendement a été autour de 1,40% (disons entre 1,20% et 1,60% selon les établissements, chaque Caisse Régionale fixant son propre taux).
Pour rémunérer ses liquidités c'est aujourd'hui bien mieux que les livrets.
 

Aristide

Top contributeur
Désolé mais une société coopérative ne peut pas être nationalisée.
En revanche elle peur être reprise par une autres société coopérative.

Cdt
 

Softy

Contributeur régulier
Concernant les objectifs commerciaux des conseillers, on leur demande effectivement de proposer des parts sociales car elles renforcent les fonds propres de la banque.
Cependant, cela reste un conseil gagnant-gagnant, il n'y a aucun frais d'entrée, de sortie ou de gestion pour le client et il est sûr d'avoir un rendement supérieur aux livrets.
 

Softy

Contributeur régulier
Désolé mais une société coopérative ne peut pas être nationalisée.
En revanche elle peur être reprise par une autres société coopérative.

Cdt
Ses établissements ont tous une maison mère qui est une entité cotée en bourse (Natixis pour BP et CE) qui peut-être nationalisée.
Une fois l'entité cotée nationalisée, l'état peut injecter tous les milliards nécessaires pour redresser la ou les Caisses Régionales qui auraient des difficultés.
L'état n'est déjà pas décidé à abandonner Renault ou Air France qui ne représentent pourtant pas un risque systémique, alors pour une banque la question ne se pose même pas.
 

LOlypo

Membre
Effectivement, je pense que je serai aussi gagnante vu que j'ai déjà un pel livret A livret jeune .... (sauf lep vu que j'ai pas de revenu) et en plus j'ai pas l'attention de toucher cet argent pour un bon moment. Je pense que les parts sociales sont intéressantes pour moi. Surtout si le risque est quasi inexistant.
Merci à vous.
 

Aristide

Top contributeur
Les sociétés cotées en bourse dont vous parlez ont des fonds propres forcément obtenus par émissions d'actions et non pas de part sociales.

Et les différentes entités régionales qui intègrent un tel groupe possèdent également une part importantes desdites actions.

Mais l'inverse n'est pas vrai; la structure cotée ne possède pas de parts sociales dans les différentes entités coopératives régionales et ne peut pas en posséder. (Principe "un homme une voix").

En revanche, outre leur proposer de multiples services dans tous les domaines, elle peut centraliser et gérer leur trésorerie, leur consentir des prêts....etc.

Mais si une telle structure coopérative régionale faisait faillite, c'est - sous le contrôle de l'entité centrale - une autre structure régionale qui la reprendrait.

Cdt
 
Haut