Les frais d'intervention dans le TEG des agios ? (Polémique du jour)

Fred

Administrateur
Staff MoneyVox
Petite polémique du jour.

Cela concerne les agios. Dans le magazine 60 millions de consommateurs de Novembre (que vous pouvez vous procurer dans toutes les bonnes librairies ;)), un dossier sur les agios dans les banques.

Le dossier souligne que la commission d'intervention (appelée aussi commission de forçage ou commission de décision) n'est jamais comprise dans le TEG soumis au seuil de l'usure, malgré une jurisprudence de 2008. Ils donnent l'exemple d'un client avec un TEG à 159% si cette commission avait été comprise.

C'est un point qui était déjà signalé sur la page jurisprudence TEG.

Lire dans l'actu :
Agios : les commissions d'intervention illégales selon l'INC
Agios : la Banque Postale distinguée dans une étude de l'INC
Agios : les banques répondent aux critiques de 60 millions de consommateurs

 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
ca n'est pas une polémique ....
puisque tout le monde ( sauf les banques) est d'accord pour dire que ces frais sont bien entendus exagérés
 

pollux1963

Contributeur régulier
ca n'est pas une polémique ....
puisque tout le monde ( sauf les banques) est d'accord pour dire que ces frais sont bien entendus exagérés
Les banques et certains de leurs employés.:mad:

Une fois, le directeur d'agence m'a dit : c'est ça ou je refuse les paiements (avec les conséquences sous entendues).

Une autre fois, mon conseiller m'a dit : Je ne vois pas pourquoi je vous ferais une remise de frais alors que vous n'êtes pas venu me rencontrer.

Et si j'avais couché, j'aurais peut être eu une carte PREMIER ou GOLD gratos. ;)

Et oui, le chantage, cela existe.:mad:
 

kenko82

Contributeur régulier
Sujet déja abordé dans ce forum, on devrait faire un moratoire et refuser tous débit au premier centime en dessous de zéro. On se marrerait bien je crois. Et la bdf aurait tu taf avec le nombre de chèques rejetés ou de cartes mises en abus.
 

pollux1963

Contributeur régulier
Le premier employé vient de répondre ;)

Je suis content d'avoir vu aujourd'hui à la télé mon ami internaute.

Merci Antoine pour ce combat juste.

Deux passages sur France 2 et deux sur TF1 (13 et 20 heures), je pense que les jours qui suivent ne vont pas être de tout repos pour nos conseillers.

Des reportages vus par près de 25 000 000 de français, les réclamations vont pleuvoir.

Une question : depuis combien de temps existe ces commissions ? 15 ans ?

Avant, les frais étaient moindre et les banques arrivaient à vivre.

Une autre question : pourquoi après cet arrêt, la quasi totalité des banques ont modifié leur définition des commissions d'intervention ?

La modification principale est sur la notion de service, rémunération du temps passé, alors qu'avant elles parlaient de commision pour autoriser le paiement. Donc frais pour augmenter le crédit à inclure dans le TEG.

Quand au temps passé, je me rappelle des écrits d'Aristide sur ce sujet. Ne parlait il pas de procédures automatisées ?

Est ce que cette substantielle modification va suffir ? Je ne crois pas et le législateur va devoir agir, une fois de plus.

Que dire aussi sur les opérations sur lesquelles la banque ne peut revenir ?

Que cela plaise ou pas, la loi est la loi. Les banques jouent avec, les clients aussi.;)

Alors, le sujet a déja été abordé, OK. Mais tous les jours, les nouveaux membres s'inscrivent et l'actualité fait que ceux-ci ont peut être envie d'en discuter et de partager leur expérience et poser leur question. Je crois aussi que Fred a ouvert une discussion à ce sujet.;)

Mais bon, si vous préférez jouer entre vous, dites le clairement.:mad:


Bien cordialement
 

Aristide

Top contributeur
Quand au temps passé, je me rappelle des écrits d'Aristide sur ce sujet. Ne parlait il pas de procédures automatisées ?
Oui je confirme

De plus un débit rémunéré à environ 18% laisse une belle marge par rapport au coût de le ressource actuelle.

A ce sujet vous pouvez aussi écouter sur le site d'Europe N° 1 l'interview du président d'une association d'usagers de banques bien connu (ce midi vers 13h30)

Cordialement,
 

Fred

Administrateur
Staff MoneyVox
@Kenko : Oui, c'est mieux de pas être à découvert. Mais tout n'est pas blanc ou noir. 60MC cite le cas d'un client qui s'est vu refuser une augmentation de son découvert autorisé de 500 à 700 euros. Résultat : frais d'intervention en pagaille + agios plus élevé. Après, c'est peut être un cas isolé, mais à mon avis, quand tu es à découvert, tu es plutôt à la merci de ta banque.

@Pollux1963 : dans une banque où je travaillais, ils les ont mis en place avant 1990, il y a presque 20 ans.
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
lol ..il y a quelques années je rencontrais une chargée de clientèle pour aborder quelques détails de mon compte courant .

un moment ,sur de moi, je lui dis que je n'ai jamais été ,depuis 20ans, à découvert d'un seul centime , que j'ai qq placements et que j'ai toujours quelque argent dormant sur mon compte et que donc pour la banque je suis sans doute un " bon " client...
sa réponse m'a laissé sans voix . non me dit elle avec assurance , un bon client , c'est quelqu'un qui est toujours à découvert car il paye des aggios.....

CQFD...

pour la petite histoire cette conseillère n'a pas fait long feu dans la banque ;)
 

pollux1963

Contributeur régulier
L'article en question parle de commissions de 6 à 10 euros.

J'ai trouvé dans les conditions tarifaires de la banque Pop Occitane, un montant de 16 euros de CIAP. Je veux bien croire que le prix du M2 est élevé dans le pays basque, mais quand même. A noter, qu'en 2008, c'était 18 euros.
Dans ce cas, le tarif a baissé mais cela reste un peu cher.;)

Autre information, le nombre de CIAP peut être très faible si votre conseiller fait son boulot. Depuis que mon ancien conseiller a disparu de la circulation, une charmante personne s'occupe de moi. Et maintenant, plus de frais, on communique et elle ajuste mon découvert en fonction de mes besoins et sans exagération. En fin de mois, 100 ou 150 euros de plus en auto peuvent faire éviter 80 ou 100 euros de CIAP. Une relation de confiance avant tout.

Elle s'occupe de nos comptes depuis avril 2008, et pratiquement aucun frais (1 fois et elle était en vacances). Alors ce qu'elle a pu faire, l'autre aurait dû le faire. Malheureusement, la banque m'a quand même pris près de 3 000 euros de CIAP en 2007 et début 2008 et à cette époque notre découvert était du même montant. C'est donc bien ces frais qui ont creusé pour partie notre découvert. Je ne nie pas aussi que j'ai fait des erreurs de gestion. Mais on a tous des moments difficiles.:oops:

Cet argent, j'espère le récupérer au moins pour les 2/3. En effet, les deux tiers des paiements concernaient des paiements par carte. (les plafonds auraient pu être diminué ou la carte bloqué provisoirement). Mon ancien conseiller a manqué à son devoir de conseil et la banque facture des frais non justifiés liés au paiement automatique des cartes par la banque.:mad:

Je ne refuse pas de payer mais ce que je trouve inadmissible c'est l'acharnement de certain conseiller. J'ai gardé toute ma correspondance mail avec lui et je pense que cela fera son effet lorsque j'irais au procès.

Je finis de préparer mon dossier, je l'envoie ensuite au service réclamation et juridique afin de trouver une négociation. Sans effet, j'assignerais sans aucun scrupule et je surferais sur la vague médiatique actuelle.:cool:
 

kenko82

Contributeur régulier
De toute manière faut pas se leurrer, la parade si besoin sera trouvée d'une manière ou d'une autre. C'est une histoire de droit, donc je m'abstiendrais de commenter davantage ce post. Le problème étant que suite à la Directive DSP les banques modifient leur convention de compte, et il me semble que la parade est déjà présente dans les nouvelles conventions de compte..........donc nous verrons bien.........rendez-vous dans 3 ou 4 ans, déjà que le dossier sur la participation aux bénéfices des assurances emprunteurs n'est pas clos, celui des commissions de dépassement n'est pas près d'être refermé.

Nous verrons bien. Et personnellement ça ne m'empêchera pas de dormir, une pierre de plus à l'édifice tout au plus.
 
Haut