LE BON MOMENT

Axiles

Contributeur régulier
Ah ce bon vieux mythe de la capacité des investisseurs à "timer" le marché. On ne la critiquera jamais assez, désolé @Toward mais c'est pour votre bien.

Le coût à ne pas être investi est plus lourd que le bénéfice potentiel qu'on peut espérer en achetant pas au "mauvais" moment, pour plusieurs raisons :
  • les dividendes déjà, non inclus dans le CAC, S&P, etc. C'est 3% de rendement auquel vous renoncez
  • Cela fait des années que les indices battent record sur record. Votre raisonnement aurait été le même il y a quelques années et vous auriez raté la hausse forte des indices depuis
  • Globalement, le coût de ne pas être investi est très elevé, car nul ne peut prévoir quand ça va monter. Et en ratant rien que les 10 jours de hausse la plus forte, vous ratez énormément de la hausse
  • Surtout, pensez-vous avoir les moyens de mieux savoir que les banques / hedge funds / etc. et leurs millions de salariés quel est le bon moment pour investir ?
=> L'important en bourse est d'investir, progressivement mais toujours. C'est l'approche de Dollar Cost Averaging.

Quelques images intéressantes
1. si vous perdez un an avant de revenir sur le marché, cela coûte très cher :
4838

2. par contre, il n'y a pas de grosse différence sur le long terme entre acheter au plus bas de l'année, au plus haut ou le 1er janvier => il faut toujours acheter, régulièrement
4840

3. la réalité du "market timing" si intelligent que beaucoup de petits porteurs essaient de mettre en place
4839
 

Toward

Contributeur
Pas de problèmes, j'accepte la critique tant qu'elle est constructive.

Effectivement sur du très long terme on est quasi toujours gagnant, et je ne remettais pas ça en cause.

Pour ma part, j'ai pris mes bénéfices en allégeant, et j'attends une correction pour me repositionner. Si mon plan est invalidé alors j'attendrai une consolidation ;).
 

paal

Top contributeur
Pour ma part, j'ai pris mes bénéfices en allégeant
Vous étiez donc en position, et tout dépend de combien (en %) vous vous êtes allégé ....

Toute la question est de savoir si :
- cet allègement n'aura pas été prématuré
- ce que vous envisageriez, si jamais le SP500 continue gentiment sa progression, pour ne corriger que dans 4 mois (voire davantage ?)

Et j'attends une correction pour me repositionner. Si mon plan est invalidé alors j'attendrai une consolidation ;).
En supposant que correction, il y ait, mais qu'elle ne soit que minime, et qu'elle ne s'oriente finalement pas vers cette consolidation tant attendue (appellation qui me laisse toujours un doute !! :( )

Et pendant tout ce temps, vous serez hors marché pour la partie allégée ....
 
Dernière modification:

Toward

Contributeur
Vous étiez donc en position, et tout dépend de combien (en %) vous vous êtes allégé ....

Toute la question est de savoir si :
- cet allègement n'aura pas été prématuré
- ce que vous envisageriez, si jamais le SP500 continue gentiment sa progression, pour ne corriger que dans 4 mois (voire davantage
Disons que je me retire peut être dans la phase euphorique pour acheter dans la phase depressive, comme le fameux et bien connu graphique du post plus haut. ;). Et si d'aventure j'ai tord, et bien je ferai le bilan après l'été ou la décision de la FED dans 1 mois, quitte à racheter plus haut lors d'une "consolidation" ou une autre correction (qui va bien finir par arriver), le Cac40 se balade dans les montagnes enneigées des 5600 tout de meme.

Pour ma part je ne me suis pas positionné sur le SP 500 en tant que tel mais c'est un indice que je suis.
J'ai beaucoup de lignes dont Amazon, Tesla, LVMH et des Etf style MSCI WORLD et les émergents et d'autres ETF à haut dividendes dans un PEA.

je n'ai (pour le moment) investis moins de 15% de mon capital, donc l'impact psychologique n'est pas énorme.
 
Dernière modification:

Hokseed

Contributeur
Disons que je me retire peut être dans la phase euphorique pour acheter dans la phase depressive, comme le fameux et bien connu graphique du post plus haut. ;). Et si d'aventure j'ai tord, et bien je ferai le bilan après l'été ou la décision de la FED dans 1 mois, quitte à racheter plus haut lors d'une "consolidation" ou une autre correction (qui va bien finir par arriver), le Cac40 se balade dans les montagnes enneigées des 5600 tout de meme.

Pour ma part je ne me suis pas positionné sur le SP 500 en tant que tel mais c'est un indice que je suis.
J'ai beaucoup de lignes dont Amazon, Tesla, LVMH et des Etf style MSCI WORLD et les émergents et d'autres ETF à haut dividendes dans un PEA.

je n'ai (pour le moment) investis moins de 15% de mon capital, donc l'impact psychologique n'est pas énorme.
On ne perd jamais en étant prudent en bourse ;)
 

paal

Top contributeur
Disons que je me retire peut être dans la phase euphorique pour acheter dans la phase depressive, comme le fameux et bien connu graphique du post plus haut. ;). Et si d'aventure j'ai tort, et bien je ferai le bilan après l'été ou la décision de la FED dans 1 mois, quitte à racheter plus haut lors d'une "consolidation" ou une autre correction (qui va bien finir par arriver), le Cac40 se balade dans les montagnes enneigées des 5600 tout de même.

Pour ma part je ne me suis pas positionné sur le SP 500 en tant que tel mais c'est un indice que je suis.
Bien entendu, vous n'êtes pas le seul à suivre cet indice ....


Ce que l'on remarquera, c'est que pour le moment, il se trouve à son plus haut depuis au moins 3 mois, et qu'il évolue au-dessus de sa moyenne à 8 jours de cotation, et dans un canal de volatilité ascendant ....

Par contre, et pour le Cac40, c'est beaucoup plus mitigé ....


Il s'agira donc de surveiller quel impact pourrait avoir sur vos valeurs un franchissement complet de tout chandelier négatif au-dessous de cette moyenne ....
 

Buffeto

Modérateur
Staff MoneyVox
Ca m'étonne cette question, il y a des stratégies prudentes et des plus risquées, le rendement espéré en découle.
ca ne répond pas à la question ....
bien sur le rendement découle des choix faits mais qu'est ce qu'une stratégie prudente ?
 
Haut