La remontée des taux d'emprunt d'Etat

Bonjour

Quelles sont les raisons principales de la remontée des taux ?

Si les taux viendraient à augmenter fortement quels en seraient les risques ?

Qui seraient avantagés ou désavantagés ?

merci beaucoup
 

poam5356

Modérateur
Staff MoneyVox
Bonjour,
Quelles sont les raisons principales de la remontée des taux ?
Fin de pandémie = forte hausse de la consommation attendue = pression inflationniste.
Les prêteurs demandent alors plus de rendement pour accepter de prêter.


Si les taux viendraient à augmenter fortement quels en seraient les risques ?
Catastrophe sur les actions et forte baisse des produits obligataires.

Qui seraient avantagés ou désavantagés ?
Désavantagés.... Un peu tout le monde.
Avantagés : les banques.

En clair, les taux doivent monter doucement en rapport avec le retour de la croissance économique.
Et là, tout se passera bien.
Le schéma 1987 (krach suite à hausse des taux), ou 89 (sais plus trop), ce serait une forte et brutale révision haussière des anticipations de reprise économique... Ce qui ne manquerait pas de faire grimper les taux à? 3% peut-être, pour un 10 ans US. (1,6 actuellement).
Et ça.... les investisseurs n'aiment pas, mais pas du tout.
 
Merci, j'ai du mal à comprendre même si votre réponse peut paraître simple . " une forte consommation inciteraient les preteurs à augmenter les taux ".

La catastrophe pour les actions , je crois avoir compris , car plus de frais financiers pour les entreprises et donc moins de bénéfices . C'est à peu près ca ?

Le désavantage : peut etre pas pour tous les eparganants, comme par exemple les personnes qui ouvriront de nouveaux contrats non?
 

Aristide

Top contributeur
Bonjour,
Fin de pandémie = forte hausse de la consommation attendue = pression inflationniste.
Oui; le récent plan de sauvetage Joe Biden de 1.900 milliards de dollars n'arrangeant pas les choses de ce point de vue.

Merci, j'ai du mal à comprendre même si votre réponse peut paraître simple . " une forte consommation inciteraient les preteurs à augmenter les taux ".
Le vrai taux de rendement c'est le taux déflaté
Si un prêteur consent un crédit au taux de 2%, avec une inflation de 0,60% (en 2020) un calcul simplifié (***) donnerait un taux de rendement déflaté de 1,40%.

Si le taux du crédit passe à 3% mais celui de l'inflation à 2% le même calcul simplifié (***) donnerait un taux réel déflaté de 1%.

(***) - Donc calcul inexact en réalité.

La catastrophe pour les actions , je crois avoir compris , car plus de frais financiers pour les entreprises et donc moins de bénéfices . C'est à peu près ca ?
Oui côté sociétés cotées; mais il s'agit là d'un effet indirect à moyen/long terme.

Mais côté épargnants/investisseurs possédant des actions l'effet serait bien plus immédiat.
En effet, les actions présentant plus de risques que les obligations elles devraient être mieux rémunérées ("prime de risques).
Donc, si les taux des obligations montent ces porteurs d'actions seront tentés de les vendre pour acquérir ces obligations moins risquées et ainsi mieux rémunérées. = Le cours boursier desdites actions sera orienté à la baisse = supplément d'offre.
Le désavantage : peut etre pas pour tous les eparganants, comme par exemple les personnes qui ouvriront de nouveaux contrats non?
Les obligations déjà émises verront leur cours boursier chuter de telle sorte que le taux de rendement réel rejoigne le taux d'émission des nouvelles obligations sur le marché primaire.

Mais les nouveaux souscripteurs de ces nouvelles obligations seront effectivement gagnants.

Cdt
 
Dernière modification:

moietmoi

Top contributeur
Fin de pandémie = forte hausse de la consommation attendue = pression inflationniste.
pour moi au contraire, l'argent qui ne sait quoi faire , se remet à circuler, fluidité, pas d'inflation....

les taux remonteront le jour où l'économie américaine en aura besoin; la fed, indépendante est tout de même là pour que les USA fonctionnent;
 

D-Jack

Contributeur régulier
Je crois avoir compris, une forte consommation = plus de recette pour l'Etat Français c'est bien ca ?
Non ... à la base, c'est la vieille loi de l'offre et de la demande: plus il y a de demande, plus les prix montent, effet inflationniste classique.
Et du coup, les taux d'emprunt montent aussi
 

Aristide

Top contributeur
pour moi au contraire, l'argent qui ne sait quoi faire , se remet à circuler, fluidité, pas d'inflation....
Ben......si tu lis les analyses économiques récentes c'est bien cette crainte de poussée inflationniste qui a déclenché ce rebond sur les taux

Entre autres:
Or, les Obligations Assimilables du Trésor à 10 ans ont connu un soubresaut : les craintes d'une reprise de l'inflation ont incité leurs détenteurs à les revendre pour en acquérir de plus performantes.

https://www.boursorama.com/patrimoi...l-ou-durable-f1f857aa3e7cb280d6088440879c78d5
Cdt
 

moietmoi

Top contributeur
c'est bien cette crainte de poussée inflationniste qui a déclenché ce rebond sur les taux
Bonjour oui, tout à fait, mais la proposition n'était pas celle-ci, mais la proposition que je conteste était que la forte consommation allait entrainer une inflation;
D'ou vient la crainte de la poussée inflationniste: de la reprise de la consommation? ou de l'excès des liquidités non employées;
Pour moi le risque vient de l'excès de liquidités non employées, donc dès emploi par la consommation/investissement , le risque inflationniste disparaîtra;
Ceci, c'est ma compréhension, tant que l'on est pas dans un cycle déflationniste, qui lui s'auto-alimente par le report de consommation;
cdlt
 
Haut