Intérêts d'emprunt déductibles des impôts et achat avant mariage

akram

Membre
Bonjour à tous,

Voici mon cas:

Nous avons acheter avant le mariage un appartement en indivision à 59% / 41% le 20 mars 2008.
Nous avons contracté un prêt solidaire ou chacun rembourse 50% .
Nous avons un taux d'assurance de 70% / 30% , au prorata de nos revenus en fait.
Nous sommes fiancés, et nous nous marirons au mois d'aout 2008.
Nous avons le choix de nous marier en séparation de bien, communauté universelle, ou communauté réduite aux acquets.

Dans chacun de ces trois cas, quel sera le plafond d'impot deductible pour chacun de nous deux?
Dans le cas où la déduction est supérieure à l'impôt dû, y'a t'il un crédit d'impôt? Si oui s'applique t'il au couple ou au bénéficiaire strict ?
Combien de déclaration d'impôt devrons nous effectuer ?
 

Pierrealb

Contributeur régulier
Ou la question piège........

Bon les réductions d'impôt c'est au choix, sur l'un ou sur l'autre ou au prorata (celle de l'indivision), Vu que c'est un crédit et non une déduction, l'intégralité sera due par l'état.

Pour la mariage, demandez les explications au notaire car c'est trop long pour ici.

Concernant les déclarations commune, ça reste votre choix pour cette année, un changement de déclaration en court d'année (2 vers une commune) offre pour cette année fiscale la possibilité d'en payer fort peu voir d'être exonéré.
 

akram

Membre
Ou la question piège........
Concernant les déclarations commune, ça reste votre choix pour cette année, un changement de déclaration en court d'année (2 vers une commune) offre pour cette année fiscale la possibilité d'en payer fort peu voir d'être exonéré.

Sur le post concernant la déduction des interets d'emprunts, en page 13, pour des concubins quelqu'un dit que c'est au prorata du pretet non de l'indivision. Je ne sais pas trop, ca me semble plus logique. non ?

Nous sommes tous les deux imposables chacuns de notre côté, à nous deux nous devrions également être chacuns imposables. Comment se peut'il qu'on soit exonérés d'impôt?
Que deviennent les déductions d'interets d'emprunt? Elles sont créditées et mises à notre compte auprès du trésor public?
L'exonération aurait elle eu lieu si l'on avait juste été mariés sans avoir acheter? je ne comprends pas trop.

Concernant le mariage, ma question était indirectement, quel régime choisir pour payer le moins d'impôts ?
 

Pierrealb

Contributeur régulier
En cas de prêt différents sans doute un prêt commun, je vois trop la différence.

De toute façon la déduction est valable que pour les deux ensembles et ne peut évidament pas être déduit intégralement sur les deux revenus (et non domage) ;).

L'imposition l'année du mariage, alors ç'est un truc propre à la france, lorsque vous faites votre déclaration c'est nominatif, donc pour 2008, vous aurez en fait 3 déclarations différentes pour vous deux.
Chacune étant imposée séparément. Donc si avec un an de salaire vous êtes imposable avec les revenus divisé par deux pour les déclaration individuel et celle commune peut être plus ;).

Le crédit d'impôt c'est une somme d'argent que l'état s'engage à vous rembourser et non une diminution de l'imposable comme la déduction. Dans le cadre d'un crédit si le montant est supérieur à votre impôt l'état vous envois un chèque avec la différence.

Pour le mariage, perso j'en sais rien, suis pas marier peut être pacsé cet été mais rien n'est fait.
 

akram

Membre
Je suis désolé Pierrealb mais ca ne réponds pas à l'entier de ma question. Ou alors j'ai mal posé ma question.

Je ne comprends l'histoire de déclaration nominative??? Dans ces trois déclarations, qui déclare quoi et à quel montant de déduction?

Est-il possible de grouper cette déduction sur l'ensemble de nos revenus pour l'entier de l'année?


Quelqu'un d'autre a t'il des éléments de réponse?
 

Pierrealb

Contributeur régulier
Une déclaration au impôt c'est un Nom une adresse, chaque membre d'un foyer fiscal doit dés qu'il n'est plus chez ses parents ou qu'il travaille en avoir une.
Chaque déclaration entraine une imposition en fonction de montant déclaré et ce sur l'année civile.

En cas de mariage, l'acte de mariage vous permet d'effectuer pour les revenue 2008 une déclaration individuele du 1er janvier à la date du mariage civil ET une déclaration commune dupuis cette date jusqu'au 31 décembre.

Chaque déclaration, la vôtre celle de votre femme et la commune sont imposées séparément.
Comme les revenus indiqué ne représente qu'une demi année les impôts sont calculé sur un montant bien plus faible car pour l'état si vous gagner de l'argent sur 6 mois elle compte comme pour douze et impose comme tel.

Pour la déclaration du vrédit d'impôt ça n'a pas d'importance, comme c'est un CREDIT et pas un déduction elle sera appliquée sur n'importe quelle déclaration.

Mettons vous avez 2 000 € d'intérêt l'état vous rendra 800 € en un ou plusieurs morceaux. mais QUE 800€ pour la première année.
 

mabb

Membre
Bonjour,

Pour le CHOIX du mode de MARIAGE ( vis à vis du crédit d'impôt) :

En fait ce qu'il faut regarder c'est le montant de vos intérêts cumulés.
Chaque personne a un plafond d'intérêts de 3500e.
Pour 2 personnes, le plafond est à 7500e.
Donc au fond, l'un dans l'autre, c équivalent. MAIS ...
Le problème est lorsque l'on fait des déclarations séparées et que les parts ne sont pas 50-50 ( comme 70-30 par ex) , c'est que le montant total des intérêts peut être supérieur pour l'une des 2 personnes aux plafond= donc une perte de crédit d'impôt potentiellement :eek: . [ Sauf si la plus petite part des intérêts est déjà au dessus du plafond pour les 5 années a venir]!!!!
=> On pourrait donc penser que le mode de mariage avec communauté ( universelle ou limités aux acquêts) est donc le mode à choisir. En plus, elle est plus simple pour vous pour les calculs des parts d'intérêt du prêt! ( il n'y en a pas) ... MAIS ...

Si vous vous mariez, la communauté limité aux acquêts est par défaut, le mode.
Les calculs seront plus simple, certes.
[ Par contre, ce que vous pouvez faire c'est d'indiquer que votre logement passe dans la communauté de bien ]
* La communauté universelle n'est plus trop usité. C'est l'ancien mode, où la femme était entièrement dépendante financièrement, ou le mode que choisit sur le tard (on peut changer en cours de route) les couples âgés sans enfant ou ayant soldés leur succession.

Maintenant, la solution de la communauté limité aux acquêts ( le mode défaut) est celle par défaut mais de plus en plus de personnes choisissent un contrat...CAR :
Si l'un de vous a des espérances d'héritage plus importants que l'autre, il peut être plus simple de faire un mariage avec contrat pour séparer les intérêts !
Enfin, avec la séparation de bien, la séparation ( divorce ) est plus simple et pour les parts de l'habitation commune aussi : c'est les parts de l'indivision ( hélas, un mariage sur 3 finit en divorce).

Tout cela est ce que je crois ... ( il y a des erreurs possibles). mais il serait peut être plus simple pour vous de consulter en mairie ou un notaire ( plus onéreux).
On vous expliquera tous les spécificités des modes!
 
Dernière modification:

akram

Membre
Merci pour ces compléments de réponse! Ca m'éclaire bien. Et je me rends compte que ma situation est plutôt complexe.

Je pense que si j'ai le temps j'irais consulter à la mairie, ou un notaire qui serait peut-être de meilleur conseil pour tout ce qui est lié à la fiscalité?
 
Haut